livios logo

Chauffage de salle de bains : 5 conseils confort

Dans votre salle de bains, vous êtes généralement peu ou pas vêtu(e). Un système de chauffage équilibré y est plus important que dans les autres pièces. Luc Brants, manager produits chez le fabricant de radiateurs Radson, nous donne cinq conseils.

1. Tenez compte de la saison de chauffe

“La saison de chauffe s'étend normalement de début octobre à fin mars”, répond Luc Brants. “Mais dans la salle de bains, cette saison est plus longue, parce que la température de confort y est plus élevée, c.-à-d. entre 23 et 24 degrés, selon que vous chauffez à l'aide d'un rayonnement de sol ou des radiateurs.”

Petit réservoir tampon

“Le problème est que la plupart des chaudières ne sont pas modulantes dans la zone basse pour chauffer la seule salle de bains de manière économique. Pour assurer la stabilité de fonctionnement, il est donc nécessaire d'installer parfois un petit réservoir tampon. Ceci permet d'accroître la capacité en eau et d'éviter les cycles marche/arrêt répétés de la chaudière.”

Duravit salle de bains douche baignoire évier robinet

Photo Duravit
  

chauffage par le sol

Photo Easykit
  

2. Optez pour la chaleur de rayonnement

“Le chauffage de sol est dans tous les cas plus agréable parce qu'il s'agit de rayonnement. Par conséquent, la température peut être inférieure d'un degré pour une même sensation de confort. En rénovation, ce système est rarement possible, à cause de la hauteur de construction de minimum 5 cm.”

Le chauffage mural est alors une bonne alternative : “De cette manière, vous créez une chaleur rayonnante, sans travaux conséquents”, explique Brants. “De plus, la capacité d'émission calorifique des murs est supérieure grâce aux surfaces disponibles plus importantes.”

Le chauffage mural offre deux options dont le prix est comparable à celui du chauffage de sol.

Système humide

La solution la moins chère, d'après Luc Brants, mais aussi le meilleur choix pour les murs intérieurs : placez d'abord des rails à clips contre le mur, ensuite insérez les conduites dans ces rails et enfin, recouvrez d'un plafonnage avec armature de fibres. L'épaisseur totale du système est d'environ 3 cm.

Système sec

La solution à privilégier si vous placez le chauffage mural sur un mur extérieur. Placez d'abord un isolant, ensuite les conduites et les plaques de plâtre et enfin la finition murale.

Brants: “Ce système est intéressant pour des murs extérieurs non isolés. Vous faites ainsi d'une pierre deux coups : les déperditions calorifiques sont compensées et une chaleur de rayonnement agréable est créée. Finie la sensation de paroi froide provenant des murs extérieurs.”

chauffage electrique

Photo Vasco
  

3. Un chauffage de sol ne suffit (généralement) pas

“Dans les habitations très bien isolées, les besoins de chaleur dans la salle de bains avoisinent les 700 watts et un système de chauffage de sol suffit. Mais dans la plupart des habitations, la demande en énergie calorifique est d'au moins 1.500 watts. Dans ce cas, il faut compléter le rayonnement de sol ou mural par un radiateur ou éventuellement, un sèche-serviette.”

4. Un seul sèche-serviette ne suffit pas

Une erreur classique dans la salle de bains consiste à placer un sèche-serviette pour satisfaire l'ensemble des besoins calorifiques. “Pour garantir un confort suffisant, vous devez au moins associer le sèche-serviette à un radiateur ordinaire ou un système de chauffage de sol. Mais le chauffage de sol est le plus confortable car outre la chaleur de rayonnement, votre sol est agréablement chaud sous vos pieds.”

5. Optez pour un chauffage (d'appoint) électrique

Cela peut sonner faux mais Brants recommande de placer un radiateur électrique dans votre salle de bains, du moins si vous avez des panneaux photovoltaïques sur votre toit. “Dans la salle de bains, vous n'avez besoin de chaleur que pendant environ deux heures, le matin et le soir. Un radiateur électrique de salle de bains de 1.500 watts, éventuellement complémentaire à un système de rayonnement de sol, est dans ce cas largement suffisant.”

“Cela offre deux avantages : vous pouvez non seulement réagir rapidement à la demande de chaleur, mais aussi utiliser votre excédent d'électricité produite. Ce qui est intéressant en vue d'une future indemnité du réseau.”

Le chauffage électrique est lourdement sanctionné par la réglementation PEB. Par conséquent, Brants donne le conseil suivant : “L'auditeur énergétique peut considérer votre salle de bains comme une entité séparée. Ce qu'il doit certainement faire si vous placez un radiateur électrique. De cette manière, le niveau E n'augmente que d'un point au lieu de 4, voire 5 points.”

9 choses à savoir sur placement de salle de bains

En collaboration avec

Découvrez tous les partenaires

Ce site web est sécurisé par reCAPTCHA et le politique de confidentialité et conditions générales d’utilisation de Google s’appliquent.

track

http://www.livios.be/fr/info-construction/finitions/salle-de-bains/placement-de-salle-de-bains/chauffage-de-salle-de-bains-5-conseils-confort/