livios logo

Dans quel ordre créer votre salle de bains ?

Une fois décidé où vous installerez votre salle de bains et comment vous allez organiser la pièce, il est temps de vous mettre au travail. Mais comment faire ? Nous vous proposons un plan en quatre étapes. 

1. Placez les arrivées d’eau et les évacuations 

Vous partez de zéro ? Après les installations pour l'électricité et la ventilation, installez les tuyaux pour l’eau sanitaire et le chauffage. Plus les réseaux sont courts, mieux c’est. Rappelez-vous-en. Attention : n’imposez jamais un angle à 90° à vos tuyaux. Sinon, vous risquez de provoquer des bouchons, par exemple, avec des amas de cheveux. Et si ce bouchon est hors de portée, vous n’aurez pas d’autre choix que de rouvrir votre plancher.

Un conseil : votre baignoire ou votre douche doit montrer une pente de minimum 1 cm par mètre afin d’assurer un bon écoulement de l’eau. 

Vous souhaitez remplacer totalement une salle de bains existante ? Vous devez commencer par une phase de démolition : retirer les appareils existants, les carrelages et plafonnages, mais aussi le sol. Une fois l’espace complètement mis à nu, vous pouvez remplacer le réseau électrique et renouveler les arrivées et évacuations d’eau. Les tuyaux existants sont endommagés ? Pensez à les remplacer. Ici encore, moins vous ferez de détours et mieux cela sera pour votre eau.

Autre conseil : prenez des photos des tuyaux une fois ceux-ci installés. Vous saurez ainsi toujours où ils se trouvent. Pratique si vous deviez un jour ou l’autre rouvrir les sols.

aco_douchegoot_grijze_afdekking_badkamer_blauw1

Photo ACO Douche
  

Radiateur salle de bain Niva

Photo Vasco
  

Badkamer26

Photo STG
  

2. Travaillez vos murs et plafonds

Vous avez deux options pour une salle de bains : un plafonnage résistant à l’eau ou des plaques de plâtre hydrofuges. Vous éviterez ainsi la moisissure, l’humidité et les fissures. Si vous optez pour le plafonnage, faites appel à un professionnel. C’est un travail très technique. Inconvénient : c’est plus cher que les plaques de plâtre. Avantage : le plafonnage est pratiquement indestructible. En cas de rénovation, les structures peuvent être un grand atout. Vous ne perdrez ainsi que peu d’espace. 

Vous allez poser des carrelages sur un mur ou dans votre douche ? Utilisez de préférence un plâtre-ciment imperméable à l’eau comme plafonnage. Il est encore plus résistant à l’eau qu’un plâtre traditionnel et est particulièrement recommandé au niveau de la douche ou de la baignoire. En bref, dans les zones d’eau. Attention, surveillez les fissures qui apparaîtront après un certain temps sur les joints des carrelages et finiront par altérer l’étanchéité du mur.

Une autre manière d’assurer l’imperméabilisation est d’utiliser un tissu résistant à l’eau. De cette manière, l’eau ne pourra pas circuler sous le plancher. C’est particulièrement recommandé pour les douches à l’italienne avec une gouttière de drainage. 

Un conseil : vérifiez que vous ne souffrez pas de problèmes d’humidité avant de vous attaquer à la finition de vos murs.

3. Couvrez les sols et les murs

Intéressez-vous toujours sur la bonne santé du sol, d’autant plus en cas de rénovation. Vous pensez à installer un chauffage par le sol ? Confiez ce travail à un spécialiste. Pour votre salle de bains, il existe différents types de sols à considérer : liège, chape de béton, bois, stratifié, carrelage, marbre… Vous avez une préférence ? Vérifiez-en les avantages et inconvénients auprès du fabricant ou du distributeur.

Les sols coulés n’ont pas, par exemple, de joints, sont étanches et ne seront pas trop glissants. Un sol en béton n’est imperméable qu’à partir d’une certaine épaisseur. Vous devrez ainsi installer un sous-sol étanche si vous souhaitez utiliser le béton pour le sol de votre douche. Le liège est aussi imperméable à l’eau, mais vous devez en renouveler le revêtement de surface plus souvent. Une attention particulière que vous devrez aussi apporter à du bois installé dans une salle de bains.

Et vos murs ? Vous avez le choix entre du carrelage et une peinture. Cette dernière est bien évidemment la moins chère et est la solution demandant le moins de main-d’œuvre. En outre, après quelques années, vous pourrez offrir une nouvelle couleur à votre salle de bains.

Le carrelage augmente le sentiment d’être dans une salle de bains. Il est également possible de combiner les deux. Placez du carrelage sur les parois de votre douche ou de votre baignoire et peignez le plafond ainsi que les autres murs de la pièce.

À moins que vous n’optiez pour une finition en acrylique sur votre paroi de douche ? C’est un matériau sans joint et facile d’entretien pour votre espace douche. Enfin, il existe différents matériaux proposés sous forme de panneaux qui sont spécifiquement adaptés aux cabines de douche. 

VM_11_Aartselaar_Karma_HB 012

Photo Van Marcke
  

Essence robinet de Grohe Assortiment

Photo GROHE
  

4. Placez et installez vos appareils sanitaires

Votre salle de bains est presque terminée. Vous devez placer définitivement votre baignoire, votre douche, votre lavabo et, éventuellement, une toilette. Vous devez aussi vérifier la bonne installation de vos robinets. C’est un travail pour un plombier, sauf si vous possédez les compétences nécessaires. Il ne vous reste plus qu’à profiter de votre nouvelle salle de bains. 

9 choses à savoir sur placement de salle de bains

En collaboration avec

Découvrez tous les partenaires

Ce site web est sécurisé par reCAPTCHA et le politique de confidentialité et conditions générales d’utilisation de Google s’appliquent.

track

http://www.livios.be/fr/info-construction/finitions/salle-de-bains/placement-de-salle-de-bains/dans-quel-ordre-creer-votre-salle-de-bains/