livios logo

Installer vous-même votre douche de plain-pied ? Voici comment faire

Une salle de bains moderne et contemporaine sans douche de plain-pied est aujourd’hui presque inconcevable. Outre l'aspect esthétique, la facilité d'entretien et le confort d'utilisation accroissent sa popularité. Mais comment installer la douche de vos rêves dans votre salle de bains ? Grâce à ce plan par étapes, posez votre douche de plain-pied en un rien de temps !

1. (Choisir le bon endroit et) préparer le terrain

La meilleure façon de procéder dépend en partie de votre situation initiale. Êtes-vous en train de construire et d’aménager la salle de bains d'un nouveau bâtiment ? Dans ce cas-ci, il vaut mieux réfléchir à l’avance et déjà savoir où placer votre douche de plain-pied lorsque le plombier viendra installer les conduites, les points d'eau et les évacuations. Vous éviterez ainsi les coûts supplémentaires liés à leur déplacement ultérieur.

Vous rénovez toute votre salle de bains ou vous remplacez simplement votre baignoire ou votre douche existante ? Vous pouvez alors choisir de réutiliser (partiellement) votre revêtement de sol actuel ou de le démolir complètement. Vérifiez si la chape est encore en bon état et utilisable dès que vous aurez enlevé votre ancienne douche ou baignoire et éventuellement les carreaux qui l'entourent. Vos évacuations et conduites ont déjà été installées et adaptées à votre nouvelle douche de plain-pied ? Alors, le vrai travail peut commencer !

Astuce : Vous n'avez pas envie de démolir l’entièreté du revêtement de sol, mais vos anciens carreaux de salle de bains ne sont plus disponibles en magasin ? Optez pour un carrelage complètement différent dans votre douche de plain-pied et créez un contraste élégant.

2. Préparer les conduites

Dans votre douche de plain-pied, un bon écoulement des eaux est essentiel. Par conséquent, assurez-vous que votre sous-plancher présente une pente suffisante vers le caniveau ou l’évacuation de la douche, et ce des deux côtés. Vous pouvez créer la pente nécessaire en fixant quelques cales aux poutres de support du plancher, ou en utilisant une deuxième poutre plus haute. Il est préférable d'utiliser un tuyau en PVC souple pour le raccordement à votre conduite d'évacuation. Le grand avantage d'un tel tuyau est que vous pouvez facilement le tordre dans les virages et le plier dans tous les coins. Si nécessaire, raccordez un manchon (NDLR : un raccord) flexible supplémentaire à l'extrémité du tuyau. Il vous sera ainsi plus facile d'installer ensuite le caniveau de douche dans le sol de votre salle de bains.

KIMI_EXTRA_WIS_FI_01-2

Photo Kermi
  

Batibouw 2019 par Marcke

Photo Van Marcke
  

3. Terminer le sous-plancher

Les conduites sont enfin toutes prêtes ? Vous pouvez alors poursuivre les travaux de finition de votre revêtement de sol. N'oubliez pas de laisser un espace pour l’installation du caniveau ou de l’évacuation de la douche. Vous pouvez choisir le type d’évacuation que vous souhaitez. Avez-vous prévu une pente suffisante pour les poutres ? Fixez-y alors des tapis résistant à l'humidité. Ils feront office de sous-plancher porteur sur laquelle vous pouvez facilement travailler avec du carrelage mural et de sol. Vous pouvez même y placer directement les carreaux que vous avez choisis. Utilisez une colle spéciale pour carrelage ou un adhésif souple pour les fixer correctement. Il en va de même pour la fixation des tapis sur les poutres de support.

4. Placer le carrelage ou le receveur de douche

Vous avez terminé le sous-plancher ? Placez ensuite vos carreaux ou éventuellement le receveur de douche (NDLR : bac de douche) avant de commencer la finition du mur. Si vous ne le faites pas, cela peut entraîner des problèmes d'écoulement. Vous pouvez tailler les carreaux à la bonne taille avec un coupe-carreaux ou d'autres outils appropriés. Vous pouvez ensuite placer les carreaux directement sur le support porteur sans utiliser de primer au préalable. Bien qu'il n'y ait pratiquement aucun risque de fissures, il est recommandé de fixer les carreaux avec de la colle à carreaux flexible. Les variations de température dans votre salle de bains peuvent entraîner une dilatation et un rétrécissement du carrelage mural et du sol. En utilisant une colle souple, vous pouvez neutraliser cet effet.

Conseil : Vous êtes à la recherche d’un receveur de douche ? Découvrez ici les avantages et les inconvénients des différents types de matériaux.

 

IXMO_08

Photo Facq
  

84_Stonetto_12

Photo Duravit
  

transparancy_e_line_7

Photo ACO Douche
  

5. Laisser le sol reposer avant de réaliser les joints

Vous avez placé le carrelage ? Laissez votre nouveau sol reposer pendant au moins 24 heures avant de marcher dessus et de réaliser vos joints. La plupart des joints de carrelage peuvent être comblés avec du mortier de jointoiement. Entre différents types de matériaux et de joints d'angle, il est préférable d'utiliser un enduit flexible. Ce matériau flexible est également idéal pour sceller tout espace entre votre nouveau carrelage et le carrelage d'origine. Pour réaliser les joints entre le mur et le sol et entre le carrelage et l'évacuation, il est conseillé d'utiliser du silicone ou du mastic polymère. Un enduit ordinaire risque de se détacher à ces endroits, provoquant des infiltrations d'eau. Assurez-vous d'avoir nettoyé votre sol et que toutes les traces de mortier aient disparu avant de passer à la suite.

6. Placer les parois de la douche et installer les robinets

Tout comme les revêtements de sol, les cabines de douche sont de toutes formes et de toutes tailles. Panneaux résistants à l'eau en béton ou en pierre naturelle, cloisons vitrées ou carrelage… une large gamme de choix difficiles à imaginer. Vous optez pour du carrelage mural ? N'oubliez pas que les joints absorbent l'humidité et que des moisissures peuvent s’y développer avec le temps. Dans tous les cas, utilisez une colle à carrelage qui résiste à l'eau. Les cloisons vitrées sont idéales pour ajouter une touche de modernité à votre salle de bains. Elles prolongent également l’espace et donnent une impression de grandeur dans votre salle de bains. Pour garantir le respect de la vie privée, vous pouvez choisir des types de verre ou des finitions spéciales. Pour installer vos parois de douche et vos robinets, il suffit en principe de suivre les instructions du fabricant.

Attention : les douches de pluie et autres installations au plafond, avec la fonction cascade (NDLR : chute d’eau), produisent plus d'éclaboussures que les douches traditionnelles. Pour éviter que votre salle de bains ne se transforme en piscine, optez pour des parois de douche plus larges. N'oubliez pas de nettoyer vos parois en verre après la douche avec une raclette. Cela empêche la formation de calcaire. Ou bien optez pour des parois en verre anti-calcaire, si nécessaire.

 

Vous aussi, vous optez pour une douche de plain-pied ? Découvrez ici nos 15 astuces pour un résultat parfait.

9 choses à savoir sur placement de salle de bains

En collaboration avec

Découvrez tous les partenaires

Ce site web est sécurisé par reCAPTCHA et le politique de confidentialité et conditions générales d’utilisation de Google s’appliquent.

track

http://www.livios.be/fr/info-construction/finitions/salle-de-bains/placement-de-salle-de-bains/installer-vous-meme-votre-douche-de-plain-pied-voici-comment-faire/