livios logo

Revêtements de sol : prenez la pose en un clic

Qu’ont en commun le stratifié, le linoléum, le vinyle, le liège… ? Outre le fait que ce sont des revêtements de sol disponibles en dalles ou en lames, ils peuvent tous être équipés d’un système à encliquetage. De quoi simplifier grandement la vie des bricoleurs amateurs.

De nombreux matériaux

Nombreux sont les revêtements qui disposent de ce système d’encliquetage. On le retrouve ainsi sur du vinyle, du bois, du liège, du bambou, du linoléum… et même sur du carrelage. La plupart de ces matériaux se composent de plusieurs couches superposées, dont l’une inclut la technique de l’encliquetage. Seule la finition change.

Plancher 800x600 clic au sol installer le sol

Photo Quick•Step/ UNILIN bvba division flooring
  

BerryAllocPureColombienChêne946MKidsplaying3

Photo BerryAlloc
  

Pour les bricoleurs

L’intérêt de ce type de pose est évident. Il permet d’éviter l’utilisation de colle et est à la portée de tout bricoleur du dimanche. Avant, il fallait coller le stratifié avec une colle blanche. À présent, on gagne beaucoup de temps.

Avantages et inconvénients

AvantagesInconvénients
Mise en œuvre aisée et rapide, peu de matériel nécessaire Remplacement de lames et dalles plus compliqué qu’il n’y paraît
Pas de temps de séchage, pas d’encollage Sol plus ou moins bruyant selon le matériau (stratifié, bois, vinyle)
Revêtement relativement mince (surtout le vinyle et le linoléum), adapté aux rénovations  
Peut se poser sur un revêtement existant dur (carrelage, plancher massif, pierre naturelle…)  
Moins cher que la pose collée  

Installation

Les sols à encliqueter sont tous placés de la même manière, selon le principe de la pose flottante, ce qui signifie que le revêtement n’est pas solidarisé au support. Il tient en place par le simple emboîtement des lames ou des dalles, qui forment un ensemble solide et stable. La rainure et la languette sont pourvues, l’une comme l’autre, d’un petit rebord qui permet de « verrouiller » les lames entre elles. Aujourd’hui, les quatre côtés d’une lame sont munis de rainures et languettes clipsables.

Si l’installation d’un revêtement de sol a été grandement facilitée par l’invention de l’encliquetage, cela ne résout pas tous les problèmes. Car à moins d’être dans une construction neuve, les pièces ne sont généralement pas d’équerre, ce qui impose de nombreuses découpes. Et quelques calculs savants.

Batibouw 2019 Quickstep

Photo Quick•Step/ UNILIN bvba division flooring
  

BerryAllocColumbianOak946MRSH

Photo BerryAlloc
  

L’importance de la sous-couche

Une sous-couche est nécessaire pour ce type de pose, et parfois un film pare-vapeur pour éviter les remontées d’humidité du sous-sol ou en cas de chauffage par le sol. La sous-couche joue un rôle d’isolant thermique et/ou acoustique, afin notamment d’éviter que le sol sonne creux lorsqu’on marche dessus. Pour éviter ce problème de flottement, il faut impérativement une surface plane. Dans certains cas, la sous-couche peut servir à aplanir le support si celui-ci comporte de légères irrégularités. Le choix du type de sous-couche dépend aussi du revêtement supérieur. Il convient donc de se renseigner auprès d’un spécialiste.

Sur un plancher chauffant

De par leur conductivité thermique, le carrelage et la pierre sont les meilleurs amis du chauffage par le sol. Mais cela n’empêche pas qu’on puisse opter pour d’autres revêtements. À certaines conditions. Ceux-ci doivent notamment présenter une résistance thermique limitée à 0,15 m2K/W (en clair, leur isolation thermique sera la plus faible possible afin de laisser passer la chaleur) et une épaisseur limitée à 15 mm. Il faut de plus opter pour un chauffage à très basse température, soit autour de 30 °C. Au-delà, la quantité d’humidité relative présente dans l’air risque de baisser fortement, ce qui provoquera des déformations du revêtement. Voici les types de sols qui font la paire avec un chauffage de sol. 

Une question de prix ?

Les revêtements de sol à encliqueter sont généralement assez abordables, mais cela dépend bien sûr du matériau. Un parquet semi-massif sera plus cher qu’un stratifié ou un vinyle. Comptez au minimum une cinquantaine d’euros/m2 pour du bois et une trentaine d’euros pour du bambou. En ce qui concerne le stratifié et le vinyle, on trouve des premiers prix à partir d’une dizaine d’euros, mais mieux vaut opter pour une qualité supérieure dont le coût avoisine les 30 euros/m2. Le linoléum à clipser se situe également dans une gamme de prix débutant autour de 30 euros/m2. Quant au liège, son coût s’approche des 50 euros/m2. Tous les prix renseignés s’entendent hors pose et hors TVA.

Source : Je vais Construire

13 choses à savoir sur matériaux de sol

En collaboration avec

Découvrez tous les partenaires

Ce site web est sécurisé par reCAPTCHA et le politique de confidentialité et conditions générales d’utilisation de Google s’appliquent.

track

http://www.livios.be/fr/info-construction/finitions/sols/materiaux-de-sol/revetements-de-sol-prenez-la-pose-en-un-clic/