Le joint de dilatation : quoi, combien et qui ?

Les personnes qui carrellent sur du chauffage au sol ne peuvent éviter le joint de dilatation. Mais que faut-il ajouter exactement et est-ce nécessaire pour tout sol ? Koen Notelaers de chez Pentair, Bart Wouters de chez Eco-W et John Coorevits de chez Top Regel vous donnent quelques conseils.

Quoi ?

Selon Bart Wouters de chez Eco-W, les joints de dilatation sont très importants. Car un sol avec du chauffage au sol « vit ». Les différences de température peuvent entraîner une dilatation et une contraction des tuyaux du système de chauffage ainsi du béton qui les recouvre. « Une isolation des bords annihile cet effet secondaire et des joints de dilatation préviennent les fissures dans le plancher. Sans joints, vous n’êtes jamais certain que votre sol ne va pas éclater. »

En pratique

Concrètement, votre sol de base sera, le plus souvent, une chape de béton divisée en petits champs. Ceux-ci pourront se dissocier les uns des autres pour contrer les changements de température. Un profil est inséré dans ces joints. Le type de joint et de profil dépendra de la situation sur place. C’est à vos hommes de métier de faire le bon choix, tout en tenant compte de la charge à venir qui pèsera sur le sol.

Si vous tirez une canalisation de chauffage ou optez pour un chauffage au sol électrique, il existe une préoccupation supplémentaire. Il est important que les dilatations et les contractions issues des forces générées par les différences thermiques ne se transmettent pas aux tuyauteries de l’installation (électrique) par le sol. Les joints de dilatation ne peuvent pas dépasser » conseille Koen Notelaers de chez Pentair.

Combien ?

« Un joint de dilatation sera prévu en règle générale pour les surfaces de plus de 40 m² ou ayant plus de huit mètres courants »insiste Wouters. «  Ils sont cruciaux également entre les ouvertures faites dans les murs comme sous une porte ainsi que dans les pièces en L. Mieux vaut en faire trop que trop peu. »

« La plupart des joints de dilatation sont dans les embrasures de porte afin de les rendre presque invisibles » poursuit John Coorevits. « Pas besoin de joint pour le lien entre la plinthe et le sol. Ils sont le plus souvent séparés par un profil ou un kit élastique. »

Où ?

Il faut choisir l’emplacement du joint de dilatation avec soin afin d’éviter tout dommage ultérieur aux tuyaux du système de chauffage par le sol. Il sera donc placé de préférence entre les différents circuits. C’est vrai également, toujours selon Koen Notelaers, pour les systèmes de chauffage électrique.

Le CSTC recommande également de limiter les dimensions de vos carrelages. Les grands carrelages présentent plus de contraintes thermiques. Les risques de fissures dans les carrelages ou de les voir se desceller diminuent avec des carrelages de moins de 60 x 60 cm.

Qui ?

« Si les carrelages sont collés à même la chape, c’est le poseur de celle-ci qui doit placer le joint de dilatation » souligne Coorevits. « Puisque le sol continue à travailler. Les carrelages doivent être posés sur un lit de sable et de ciment, de telle sorte que le placeur puisse faire son joint de dilatation lui-même. Le plus souvent, c’est l’architecte qui indique où les joints de dilatation doivent être placés avant le début des travaux. »

Selon Wouters, le spécialiste de chauffage au sol garantit la remise d’un plan d’installation sur lequel se retrouvent les joints de dilatation. « Il est de bon ton que l’entrepreneur signe un document indiquant qu’il vous donne la garantie que les éventuelles fissures seront à sa charge pour la suite. »

Vous voulez en savoir plus sur le chauffage par le sol ? Lisez nos articles : Chauffage de sol : couche par couche, système par système, et Chauffage de sol : comment faire le bon choix?

Le meilleur de Livios dans votre boîte aux lettres ?

Inscrivez-vous à la newsletter de Livios et recevez deux fois par semaine les dernières nouvelles dans le domaine de la construction et de la rénovation, des conseils utiles et des tonnes d'inspiration.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux