Quels sols font bon ménage avec un système de chauffage de sol ? Quelques points d’attention

Tous les types de sols ne font pas la paire avec un chauffage de sol. Demandez toujours avant d’acheter votre sol si celui-ci est adapté. Vous éviterez ainsi de bien désagréables surprises. Quels sols peuvent convenir ? À quoi faire attention ? Nous avons interrogé quelques spécialistes à ce propos.

Un système de chauffage de sol offre un confort immense. “Dans certains systèmes, vous pouvez chauffer à basse température en hiver et refroidir en été avec les mêmes tuyaux”, rapporte Patrick Holderick, gérant de Algemene Tegelwerken Holderick. “Ces systèmes sont actuellement éco-énergétiques et d’utilisation simple. De plus, ils ne prennent aucune place dans votre intérieur et produisent une agréable chaleur par rayonnement.”

Types de systèmes de chauffage de sol

Il existe trois types de systèmes de chauffage de sol : un système humide, un semi-sec et un sec. “Le système humide est le plus classique des trois. Dans ce cas, des tuyaux de chauffage sont encastrés dans la chape composée de sable et de ciment”, explique Patrick Holderick. “Dans le système semi-sec, les tuyaux sont placés dans un panneau à plots associé à une couche de désolidarisation. Dans ce cas, la chape à prévoir présente une épaisseur minimale. Dans un système sec, les tuyaux sont placés dans des panneaux isolants thermiques préformés avec ou sans couche de désolidarisation.” Lors de l’installation de votre système de chauffage de sol, procédez de façon méthodique et laissez-vous encadrer et conseiller par un professionnel.

Les sols adaptés

La chaleur doit pouvoir chauffer la pièce au travers de votre sol. “Par conséquent, vous avez intérêt à choisir un sol avec une faible résistance thermique”, recommande Nik Cloots, expert technique chez Impermo. “La résistance est exprimée par la valeur R. Cette valeur doit être inférieure à 0,1 m²K/W.”

1. Céramique et pierre naturelle

Le chauffage de sol est parfaitement compatible avec les carrelages en céramique ou le parquet en céramique. Ces revêtements de sol résistent aux températures du système de chauffage de sol. La pierre naturelle aussi a une faible résistance thermique et est donc appropriée. “La pierre naturelle est même un meilleur conducteur thermique que la céramique”, ajoute Wouter Scheers, product manager chez Coeck. Les deux matériaux absorbent la chaleur rapidement et la restituent progressivement. De ce fait, vous avez une agréable sensation de chaleur.”

2. Liège

Le liège est un bon conducteur et isolant. “Dans un sol en liège, il faut plus de temps que par exemple dans un sol en céramique pour que la chaleur atteigne la surface du sol. Mais le liège maintient la chaleur plus longtemps”, précise Stijn Van Malderen de Santana. De cette manière, vous profitez plus longtemps de la chaleur de rayonnement.”

3. Parquet

Certains parquets conviennent aussi. “Beaucoup de gens pensent qu’un parquet ne se prête pas au chauffage de sol”, confie Nik Cloots. “Mais ce n'est pas vrai. Le bois est un matériau vivant, si bien que certaines essences sont moins, voire pas adaptées. Avec un parquet en chêne, vous jouez la sécurité. L’érable, le hêtre et le balata blanc sont déconseillés, car ils sont très sensibles à l’humidité, à la sécheresse et à la chaleur.”

4. Sol coulé

Un sol coulé aussi peut être posé sur un système de chauffage de sol. “Les sols coulés peuvent venir se poser sur un support avec système de chauffage de sol”, répond Anouk Verheijen de DRT Gietvloeren. “Le matériau y est même particulièrement adapté, parce qu’il absorbe et restitue facilement la chaleur.”

Points d’attention lors de l’installation

Votre revêtement de sol vient se superposer à la chape. “En principe vous pouvez placer tout type de carrelage à condition de bien respecter les règles de mise en oeuvre. Le type de colle pour carrelage, le mortier et l’éventuel apprêt dépendent du système de chauffage de sol et du type de chape choisis”, précise Patrick Holderick. “Avant de commencer à carreler, il est important de soumettre votre système de chauffage de sol à un premier cycle de chauffage et à un premier cycle de refroidissement. C’est ce qu’on appelle aussi le protocole de mise en service. Pour éviter les tensions thermiques lors de la mise en service de votre système de chauffage de sol, vous devez élever la température de manière progressive. Vous prévoyez celle-ci sur une semaine par pas de 5°C par jour et la semaine suivante, vous réduisez la température à nouveau de 5°C par jour, selon le schéma du fabricant de chauffage de sol.”

1. Céramique et pierre naturelle

Vous avez décidé de combiner un système de chauffage de sol avec des carrelages en céramique ou de la pierre naturelle ? Vous devez respecter certaines mesures. “Prévoyez des joints de dilatation”, recommande Wouter Scheers. “Pas uniquement sur les bords, mais aussi au centre de la pièce si sa superficie est supérieure à 35 m² ou si une longueur dépasse 6 mètres.”

Vous posez de grands carrelages, des carrelages en appareillage ou un parquet en carrelages ? “Il est important dans ces circonstances de poser une couche de désolidarisation sur le système de chauffage de sol. Pour placer des carrelages en céramique ou de la pierre naturelle, vous devez utiliser une colle de minimum C2S1 pour une meilleure adhérence”, suggère Wouter Scheers.

Vous avez choisi une pierre naturelle plus légère ? “Dans ce cas, nous vous conseillons de protéger la chape contre la rouille avec un treillis d’armature recouvert de plastique”, recommande Nik Cloots. Lors de la pose de pierre naturelle, tenez compte également de l’humidité résiduelle dans la chape afin d’éviter toute tache d’humidité. “Après avoir posé et rejointoyé le sol, il est recommandé d’attendre au moins une semaine avant de relancer le système de chauffage de sol”, conseille Patrick Holderick.

2. Liège

Stijn Van Malderen soulève quelques points d’attention supplémentaires lors de la pose d’un sol en liège. Le premier est la température du sol. “Ne laissez pas celle-ci atteindre 28 °C. La puissance des conduites de chauffage du système de chauffage de sol ne peut excéder 60 W/m². Veillez aussi à ce que le support présente une température homogène pour éviter les tensions dans le sol en liège. En outre, vous devez aussi tenir compte de l’humidité de l’air dans la maison. Les dalles en liège risquent de se dilater sous l’effet de la chaleur. Pour prévenir ce risque, maintenez le taux d’humidité relative dans la maison. Celui-ci doit se situer idéalement autour de 55%.”

“Coupez le système de chauffage de sol au moins deux jours avant l’installation de votre revêtement en liège. L’installation sera plus aisée si le sol en liège et la pièce présentent la même température. Les deux premières semaines qui suivent la pose, ne faites pas fonctionner le chauffage de sol au maximum. La première semaine, faites-le fonctionner à la température la plus basse possible pendant 12 heures. La deuxième semaine, vous pouvez le faire fonctionner toute la journée en élevant quelque peu la température. Dès la troisième semaine, vous pouvez utiliser votre système normalement.”

3. Parquet

En cas de parquet, il faut également prendre des précautions. “Le bois ne résiste pas aux brusques variations de température. Le chauffage doit donc être le plus progressif possible. La valeur R du bois est relativement élevée. Veillez donc à ne pas poser trop de tapis et revêtements de sol sur votre parquet”, conseille Nik Cloots. Et un dernier conseil : “Ne traitez pas votre parquet avec une laque. Celle-ci va s’écailler.”

4. Sol coulé

Vous avez opté pour un sol coulé au-dessus de votre système de chauffage de sol ? “Les tuyaux doivent dans ce cas être encastrés et enrobés par la chape. Au minimum 3 cm sous la surface”, conseille Anouk Verheijen. “Dans la chape, l’installateur du chauffage de sol et de la chape doit prévoir des joints de dilatation. Joints qui doivent aussi être repris au niveau du sol coulé. La finition des joints de dilatation est différente selon le système de sol choisi. S’il s’agit d’un sol en PU, les profilés de dilatation ne sont pas exemple pas nécessaires.”

Le meilleur de Livios dans votre boîte aux lettres ?

Inscrivez-vous à la newsletter de Livios et recevez deux fois par semaine les dernières nouvelles dans le domaine de la construction et de la rénovation, des conseils utiles et des tonnes d'inspiration.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux