Trois problèmes d'humidité, plusieurs solutions !

Lorsque vous avez trouvé l'origine du problème d'humidité, il est temps d'intervenir. Un aperçu des différentes situations et les solutions possibles.

L’humidité ascensionnelle

Membrane d’étanchéité

  • Le meilleur remède contre l’humidité ascensionnelle consiste à placer une membrane d’étanchéité juste au-dessus du niveau naturel du sol. Cette barrière étanche continue empêche l’humidité de pénétrer plus haut dans le mur.
  • Dans une nouvelle construction, il est aisé de placer une telle membrane, tandis que cette opération s’avère un peu plus compliquée dans les maisons existantes.
  • Il existe cependant des méthodes pour placer une membrane d’étanchéité dans des murs existants, mais celles-ci sont coûteuses et ne s’appliquent pas à tous les murs. Les murs creux, les murs trop épais ou instables et les murs constitués de briques de formats différents ne peuvent être traités de la sorte. L’avantage de cette technique c’est qu’elle n’implique pas la libération de solvants.
Photo: noaqua  

Injecter un produit hydrofuge

  • Une manière plus courante pour lutter contre l’humidité ascensionnelle consiste à injecter dans le mur un produit hydrofuge qui bloque pour ainsi dire l’humidité, si bien que le mur situé au-dessus peut sécher.
  • Le produit utilisé influence les propriétés du mur en imperméabilisant le matériau poreux.
  • L’injection se fait à l’aide d’entonnoirs qui sont insérés dans le mur tous les 10 à 15 cm, sur une profondeur d’environ un quart de l’épaisseur du mur. Le traitement peut être effectué par l’intérieur ou par l’extérieur.
  • Dans les murs présentant beaucoup de trous et fissures, un traitement en plusieurs phases peut s’avérer nécessaire, car une partie du produit injecté s’échappe via les trous et fissures. Un traitement en plusieurs phases comporte entre autres un traitement préalable qui colmate tous les trous et fissures. De cette manière, vous obtenez lors de l’injection une saturation optimale de la zone injectée.
  • Une autre option consiste à injecter un gel. Cette méthode innovante permet d’éviter les étapes de prétraitement et les différentes phases d’injection.
  • Après l’injection un traitement supplémentaire est nécessaire pour prévenir la contrainte hygroscopique du sel. Celle-ci apparaît lorsque l’humidité du sol est absorbée par le mur et y reste après séchage provoquant une saturation. La présence de sels hygroscopiques peut avoir un impact négatif sur la durée de vie d’autres travaux de rénovation, comme la finition des murs intérieurs. Ces sels sont la principale cause des dommages, tant avant qu’après le traitement de l’humidité ascensionnelle.

Traitement des infiltrations d’humidité et des fuites

Photo: noaqua  
  • Les infiltrations proviennent généralement du toit, des fenêtres, de la maçonnerie de façade ou de la cave.
  • Compte tenu des causes sous-jacentes spécifiques (problème aux revêtements de toiture, gouttières, cheminée, menuiserie extérieure…), il est difficile de proposer ici un seul remède universel à ce type de problèmes.
  • Si l’infiltration provient de la façade, la solution la plus rapide consiste à appliquer un enduit hydrofuge transparent ou un produit d’imprégnation.
  • Les produits actuels permettent de préserver l’aspect authentique de la façade.
  • Vu le large éventail des produits d’imprégnation, faites de préférence appel à une société spécialisée tant pour le choix du produit que pour la mise en oeuvre.

L’humidité de condensation

Photo: Livios  
  • En présence d’humidité normale mais d’une bonne aération, l’humidité de condensation reste limitée.
  • Si toutefois l’humidité est importante (ascensionnelle ou fuites) ou que l’aération est insuffisante, la quantité d’humidité de condensation peut prendre des proportions telles que non seulement des gouttes d’humidité vont se former sur les fenêtres, mais aussi que les matériaux absorbants (papiers peints, textiles, …) vont devenir humides.
  • Pour lutter contre l’humidité de condensation, il faut ventiler. Depuis 2006, la réglementation PEB oblige à ventiler davantage. Il est par conséquent absolument nécessaire de garantir un climat intérieur confortable. Vous pouvez, temporairement, chauffer davantage votre habitation.
  • L’air chaud peut contenir plus d’humidité que l’air froid, si bien que la condensation visible va diminuer. Mais il s’agit d’une solution qui s’attaque uniquement aux symptômes, mais qui ne résout pas le problème de manière définitive.
  • Placer un ventilateur dans les pièces humides ou ouvrir régulièrement les fenêtres permet aussi de réduire la condensation. Il est bien entendu important de supprimer les causes de la condensation excessive, comme un éventuel problème d’humidité ascensionnelle, des fuites, …
  • Car la condensation peut entraîner non seulement la formation de champignons mais provoquer aussi des problèmes de santé.

Traitement de la cave

Les problèmes évoqués ci-dessus peuvent survenir dans n’importe quelle pièce, même à la cave. Ici aussi, il faut tout d’abord déterminer la cause afin de choisir la solution la plus adaptée. Une société spécialisée peut en tout cas résoudre les problèmes d’humidité, afin que la cave puisse être utilisée à nouveau, par exemple comme chambre à coucher, un bureau, une salle de musique, une pièce de détente, etc.

Produits

Problèmes d'humidité pénétrante? Résolution simple et rapide en 3 étapes!

Aquaplan

Problèmes d'humidité pénétrante? Résolution simple et rapide en 3 étapes!