livios logo

Comment isoler un sol existant ?

Il n’est pas aisé d’isoler un sol existant. Mais le jeu en vaut la chandelle puisque vous limiterez les pertes calorifiques par le sol. Non seulement vous verrez la différence sur votre facture énergétique, mais avoir les pieds au chaud augmentera aussi votre confort. 

Vous pouvez isoler un sol existant de deux manières : sous le sol ou au-dessus du sol existant. Sous le sol existant est la solution la plus simple. Malheureusement, ce n’est pas toujours possible. Si vous habitez une maison sans cave ou vide ventilé, par exemple, vous ne pourrez isoler que sur la partie supérieure du sol. 

1. Isoler par le bas

Vous pouvez isoler un sol existant de deux manières : sous le sol ou au-dessus du sol existant. Sous le sol existant est la solution la plus simple. Malheureusement, ce n’est pas toujours possible. Si vous habitez une maison sans cave ou vide ventilé, par exemple, vous ne pourrez isoler que sur la partie supérieure du sol. 

Comment effectuer les travaux ?

Isoler par le bas est relativement facile. Des vis spéciales vous permettent de fixer vos plaques d’isolation sur la surface inférieure de votre sol, le plafond de votre cave ou de votre vide ventilé. Le niveau de difficulté augmente lorsque vous devez travailler avec des réseaux d’alimentation et d’évacuation comme c’est souvent le cas dans une cave, installés aux plafonds. L’idée est ici d’effectuer le travail avec de la mousse.

Lorsque vous isolez une cave ou un vide ventilé, il est important de s’occuper de l’ensemble de la pièce. Remplissez les fissures et n’oubliez pas les portes et autres soupiraux. Cela se fera aisément avec de l’adhésif de calfeutrage.

Matériaux

Si vous optez pour une isolation par le bas, choisissez des plaques dures en PUR, PIR, EPS ou XPS. Les PUR et PIR présentent de bons résultats. Ces deux matériaux isolent bien et sont résistants à l’humidité. En outre, les plaques sont légères et simples à manipuler. La laine est moins appropriée, en particulier dans les zones humides que peuvent être les sous-sols.

Les plaques d’isolation se positionnent autour des tuyauteries. Les espaces laissés ouverts peuvent être comblés avec de la mousse PUR. Lorsqu’il y a trop de tuyaux et que les plaques ne sont pas une option, la mousse peut être très avantageuse.

Rappelez-vous que lorsque vous isolez un sol, vous n’avez qu’un espace limité dans la partie supérieure, à moins que vous ne cassiez la totalité du sol ou décidiez de remonter les portes.

Photo IKO enertherm
  

Il est conseillé d’isoler les sols au-dessus des espaces froids comme les caves ou les vides ventilés. Ainsi, le froid ne vient plus du sol et la chaleur ne s’échappe pas dans les pièces inférieures.

Photo Isolteam
  

Attention !

L’isolation par le bas est la plus simple. Elle ne demande pas de travaux de démolition. Vous devez cependant tenir compte du fait que le plafond de la pièce sera plus bas. Isoler avec du matériel qui fait 20 cm d’épaisseur n’est donc pas une bonne idée. Optez pour des matériaux présentant une valeur lambda basse. Plus celle-ci est basse et plus le matériau est isolant.

7 cm d’isolation devrait être suffisant. Isolez toujours avec un minimum de 3 cm d’épaisseur. C’est nécessaire pour avoir droit à certaines primes.

2. Isoler par le haut

Qui ne peut isoler par le bas devra isoler par le haut. Et c’est une autre paire de manches. 

Comment effectuer les travaux?

Pour apporter de l’isolation sur le sol, vous devez casser celui-ci. Cela représente beaucoup de déchets. Et les tuyaux existants, pour l’eau, le gaz ou l’électricité, ne rendent pas les choses plus simples.

Avant d’appliquer l’isolant, suivez les mêmes règles que pour une isolation par le bas. Toutefois, le degré de difficulté sera plus élevé et il n’est donc pas idiot de demander l’aide d’un spécialiste.

Pour l’isolation des sols dans les parties inférieures, optez de préférence pour des plaques d’isolation dures et ignifugées.

Photo Recticel Insulation
  

Le sol est couvert de tuyaux ? La mousse PUR offre ici une solution.

Photo Isolteam
  

Matériaux

Tout comme pour une isolation par le bas, vous utiliserez, lors d’une isolation par le haut, des matériaux tels que PUR, PIR, EPS ou XPS. Il est conseillé d’utiliser un matériau d’isolation présentant la valeur lambda la plus basse possible, car vous devrez tout faire pour gagner chaque centimètre possible. Gardez également à l’esprit que cette isolation va devoir supporter un certain poids. Optez donc pour des plaques dures et vérifiez-en la portance.

Attention !

Vous devez calculer préalablement quelle hauteur votre sol peut présenter. Vous saurez ainsi quelle épaisseur peut avoir l’isolation. La hauteur du sol est souvent limitée et vous ne pouvez donc envisager qu’un nombre de centimètres déterminé pour l’isolant. Ne pas en tenir compte peut entraîner des problèmes avec vos portes, escaliers et autres.

Vous souhaitez malgré tout poser une isolation plus épaisse ? C’est possible, mais cela va vous demander des efforts supplémentaires. Il est ainsi possible de retirer le sol existant, de poser le matériau isolant puis de finir avec une nouvelle couverture de sol. Mais, là encore, ce n’est pas une solution facile puisque tous les éléments devront être adaptés (pas de porte, hauteur des portes, escaliers…).

Vous avez accès à une prime ? Vérifiez-le via notre lien destiné aux primes !


https://www.livios.be/fr/info-construction/gros-oeuvre/isolation/post-isolation/comment-isoler-un-sol-existant/