livios logo

Isolation de mur par l’intérieur : évitez les 6 plus grosses erreurs

Vous souhaitez renforcer l’isolation de votre maison, sans modifier l’aspect de la façade ? Ou alors, techniquement, il est impossible d’isoler la façade par l’extérieur ou la coulisse ? Dans ce cas, l’isolation par l’intérieur est l’option la plus intéressante. Nous examinons, avec le spécialiste de l’isolation, Hendrik Snauwaert d’Isolteam, quelles sont les erreurs classiques liées à cette méthode d’isolation, afin de les éviter dans le futur.

Erreur n° 1 : votre façade extérieure n’est pas suffisamment protégée contre la pluie, le vent et le gel

Avant de vous attaquer à l’intérieur de votre habitation, il est primordial de contrôler l’état de votre façade extérieure. S’il reste dans votre façade des joints abîmés, fissures et lézardes, vous risquez d’avoir des soucis par la suite. “Assurez-vous donc que votre façade est parfaitement étanche à la pluie et au vent. Effectuez les réparations nécessaires et remédiez à tous types de problèmes comme l’humidité ascensionnelle ou l’absence de membrane d’étanchéité. Vérifiez aussi que les briques et joints présentent une bonne résistance au gel. Après isolation, votre façade sera plus froide et humide, il faut donc être très attentif en cas de façades peintes, de briques émaillées et de maçonnerie à base de limon”, met en garde Hendrik Snauwaert.

Erreur n° 2 : la finition intérieure est laissée en place

La finition intérieure, papier peint ou carrelages, doit être retirée au besoin. “Le plafonnage aussi doit de préférence être retiré. Surtout si l’isolation de mur intérieure sera posée en adhérence.”

INTHERM PUR

Vous pouvez installer une structure de doublage isolée...

Photo Knauf
  

paroi de verre cellulaire mousse de verre Panneaux muraux - 1 (1024x768)

... ou coller l’isolant sur le mur intérieur existant.

Photo Isolteam
  

Erreur n° 3 : le choix du système d’isolation par l’intérieur n’est pas adapté

La situation existante et le résultat escompté vont vous guider dans le choix du système adapté. “Vous pouvez d’une part installer une structure de doublage isolée ou d’autre part coller l’isolant sur le mur intérieur existant”, explique Hendrik. “Dans ce dernier cas, la structure de la cloison peut être moins épaisse et les matériaux ont une valeur isolante plus élevée. Avec une structure de doublage, vous pourrez par contre mieux isoler acoustiquement. Songez à prévoir une structure capillaire active. Celle-ci peut stocker l’humidité pour la libérer plus tard.”

Erreur n° 4 : l’isolation de mur intérieure n’est pas exécutée de manière étanche à la vapeur ni à l’air

L’air intérieur chaud et humide ne peut pas pénétrer dans l’isolant placé à l’intérieur. “Sinon, la condensation interne risque de provoquer des dégâts à la construction. Pour la même raison, il faut aussi exclure les flux d’air à l’arrière de l’isolant.” Dans ce cas, Hendrik formule le conseil suivant : “Placez les conduites techniques de préférence dans un vide technique devant le pare-vapeur. Tous les percements réalisés dans le pare-vapeur doivent être calfeutrés de manière étanche.”

pare-vapeur

Tous les percements réalisés dans le pare-vapeur doivent être calfeutrés de manière étanche.

Photo Isolteam
  

fenêtre ouverte

Pour prévenir les problèmes de santé, il est important de chauffer et ventiler correctement la pièce.


© Getty Images  

Erreur n° 5 : les cadres en bois sont négligés

Les poutres de bois qui servent de support seront nettement plus froides et humides après isolation. Vérifiez donc l’état des poutres en bois et protégez-les contre l’humidité au besoin. Éliminez aussi la finition au plafond de ces poutres afin que vous puissiez isoler le mur complètement et de façon continue.

Erreur n° 6 : le climat intérieur n’est pas sain

Après avoir posé l’isolant de mur intérieur, il est important, estime Hendrik, de veiller à un climat intérieur sain. “Une isolation parfaite provoque un climat intérieur plus chaud, plus humide et plus poussiéreux. Ce qui à son tour engendre une plus grande biodiversité favorable à l’apparition d’acariens, moisissures et bactéries. Pour prévenir les problèmes de santé, il est important de chauffer et ventiler correctement la pièce.”

N’oubliez pas la prime !

Les Régions wallonne et bruxelloise accordent des primes afin d’encourager les investissements économiseurs d’énergie. Ainsi, pour l’isolation thermique des murs par l’intérieur, vous pouvez obtenir, par exemple en Wallonie, une prime de 12 euros par m² à condition que les travaux soient réalisés par un entrepreneur inscrit à la banque carrefour des entreprises. De plus, le coefficient de résistance thermique R de l’isolant ajouté doit être supérieur ou égal à 2 m² K/W.

En collaboration avec

Découvrez tous les partenaires

Ce site web est sécurisé par reCAPTCHA et le politique de confidentialité et conditions générales d’utilisation de Google s’appliquent.

track

http://www.livios.be/fr/info-construction/gros-oeuvre/isolation/post-isolation/isolation-de-mur-par-linterieur-evitez-les-6-plus-grosses-erreurs/