livios logo

Rénovation NZEB : transformation du futur

La norme NZEB (Nearly Zero Energy Building) est-elle praticable en rénovation ? La réponse est 'oui'. Le projet de rénovation totale 'Futurfantastic' à Hoboken (dans la région anversoise) en est la preuve. Le résultat est impressionnant : niveau E de 546 à 23 et K 285 à 33. La note est salée, mais la liste des interventions colossale. Nous décrivons les plus importantes mais aussi les plus remarquables.

Le triangle de référence

La rénovation repose sur la Trias Energetica : réduire d'abord les besoins en énergie et compléter par des interventions les plus durables possibles.

1. Toiture passive

Problème : la hauteur des chevrons était insuffisante. Il a donc fallu ajouter des centimètres. Ce projet montre de quelles manières ceci est possible. Au moyen d'une sorte de cloison de doublage (en haut) ou avec une structure suspendue sur laquelle vous venez fixer l'isolation.

Photo ISOVER
  

La toiture n'était pas isolée mais bien pourvue d'une sous-toiture. Isoler par l'intérieur était donc un choix logique. Six centimètres de laine de verre ont été insérés entre les chevrons, sur lesquels sont venus se superposer 24 centimètres supplémentaires. Soit un total de 30 centimètres. Pour vous faire une idée : c'est mieux que le standard passif.

2. Isolation du mur creux et isolation de mur intérieure

Les murs se sont dotés d'un double dispositif isolant. Le creux a été rempli de flocons de laine de verre (en haut). A l'intérieur, une cloison de doublage a été installée pour placer des panneaux en laine minérale.

Photo ISOVER
  

La laine minérale a également été choisie pour les murs intérieurs. Un choix remarquable qui ne mérite pas que l'on qualifie la technique d'expédient. L'architecte Bart Cobbaert de denc!-studio: "Isoler les murs par l'intérieur ? C'est quand même une chose à ne pas faire ? Si quand même. Pour ce projet, nous avons fait des analyses de ponts thermiques. Et une isolation de murs intérieure associée à une post-isolation du creux était parfaitement réalisable."

3. Fenêtres : différents vitrages

Le vitrage de la façade nord est différent de celui de la façade sud.

Photo Saint-Gobain Building Glass
  

La menuiserie extérieure aussi a été remplacée. Fait remarquable : la valeur U du vitrage n'est pas partout pareille. Sur la façade arrière orientée au sud, il est de 1.0. Au nord, il s'agit de triple vitrage avec une valeur U de 0.7. Le côté nord est donc mieux isolé que le sud.

Le facteur de transmission thermique est aussi différent. Celui-ci est exprimé par la valeur g. Plus cette valeur est basse, moins le rayonnement solaire peut traverser. Au nord, elle est de 0,62, contre 0,5 au sud.

L'idée derrière cette conception ? Minimiser les pertes calorifiques et maximiser les gains solaires passifs. Et exclure le risque de surchauffe au sud.

4. Dispositif isolant du sol également double

Le sol a été doublement enveloppé de PUR projeté : via le plafond du vide technique et par le haut. Et un sol coulé pour parachever le tout.

Photo Weber
  

Dernière étape dans l'enveloppe extérieure. Comme pour les murs, le sol a aussi bénéficié d'un double traitement. Les carrelages ont fait place à un sol coulé sous lequel ont été placés cinq centimètres de PUR projeté. Le plafond du vide technique a lui aussi été doté de douze centimètres.

Une autre option pour le vide technique : panneaux isolants durs ou béton cellulaire.

5. Techniques

Retour à la Trias Energetica. Connaissez-vous les deux étapes qui conduisent à une habitation éco-énergétique ? Étape 1: réduire la demande en énergie. Par toutes les interventions citées plus haut, la demande de chauffage est passée à 53 kWh/m² à peine. Nettement mieux que les 70 imposés par le prescrit NZEB. Étape 2 : comment satisfaire cette demande en énergie de la façon la plus durable ?

Le toit a la chance d'être orienté au sud et le choix de panneaux photovoltaïques s'avérait donc évident. Ceux-ci alimentent en électricité une pompe à chaleur air-eau. Cette dernière, à son tour, sert au chauffage et à la production d'eau chaude. Une ventilation D avec récupération de chaleur complète le tableau.

Coût

1.280 EUR par mètre carré rénové. Ce montant est comparable à une nouvelle construction. Et pour une rénovation - même si celle-ci se veut totale -, la facture semble salée.

Abordable ? Si vous achetez une maison et que vous devez encore consentir ce budget rénovation ? Non.

L'investissement est-il rentable ? Avec la hausse constante des prix de l'énergie et les taux d'intérêt historiquement bas ? Assurément. Il existe diverses simulations de prêt qui tendent à le prouver. Mais cela n'empêche que vous devez disposer d'un solide capital propre.

Nuances

Nous devons quand même nuancer notre propos. Tout d'abord, il s'agit ici d'une rénovation qui dépasse les seules considérations énergétiques. L'intérieur aussi a été totalement rénové. Deuxièmement : cette habitation va, à différents niveaux, plus loin que la norme NZEB flamande. Le prix au mètre carré pourrait donc être inférieur. En optant pour une chaudière à condensation au lieu d'une pompe à chaleur, par exemple. Ou en plaçant partout un vitrage haut rendement plutôt que du triple vitrage.

Conclusion ? Faites une comparaison objective de votre future facture d'énergie, des frais bancaires et de votre propre apport.

Avant : côté rue.

Photo Futurfantastic.be
  

Avant : côté jardin.

Photo Futurfantastic.be
  

Après : nouveau manteau super isolant.

Photo Futurfantastic.be
  

Après : panneaux photovoltaïques sur le toit.

Photo Futurfantastic.be
  

A l'intérieur en rentrant par l'avant.

Photo Futurfantastic.be
  

Un placard sépare en deux le rez.

Photo Futurfantastic.be
  

Vue sur le jardin.

Photo Futurfantastic.be
  

Vers la cuisine.

Photo Futurfantastic.be
  

La cuisine.

Photo Futurfantastic.be
  

La porte d'entrée. A gauche, le hall d'escalier.

Photo Futurfantastic.be
  

Il conduit au premier étage où se trouvent les chambres à coucher...

Photo Futurfantastic.be
  

... et la salle de bains.

Photo Futurfantastic.be
  


https://www.livios.be/fr/info-construction/gros-oeuvre/isolation/post-isolation/renovation-nzeb-transformation-du-futur/