Sous la loupe : quelques termes relatifs à l'isolation

Niveau E et K, valeur L et U, ... L'isolation semble posséder son propre alphabet. Passons en revue les lettres les plus importantes d'A jusqu'à Z.

Niveau E 

Le niveau E est la performance en termes d'énergie. La consommation d’énergie d’un bâtiment dépend des :

  • déperditions calorifiques (isolation, vitrage,…)
  • déperditions de ventilation (la ventilation peut entraîner des déperditions calorifiques et des apports de chaleur et de soleil (p. ex. fenêtres au sud))
  • rendement de l’installation de chauffage et de la production d’eau chaude
  • rendement de l’installation de refroidissement, d’éclairage, d’éventuels systèmes à énergie solaire.

Sur base de ces différents aspects, l’architecte va calculer le niveau E selon un module de calcul précis. Ce niveau E est une valeur globale moyenne. Autrement dit, certains points négatifs pour un aspect précis peuvent être compensés par de bons points à un autre niveau. Aussi, même avec une chaudière avec un très faible rendement, vous pouvez encore espérer vous trouver sous le niveau E maximal, si vous parvenez à compenser ce point faible par d’autres aspects.

Niveau K 

Le niveau K est le niveau global d'isolation. Plus la valeur K est basse, mieux la maison est isolée et moins de pertes calorifiques il y a. La valeur K est calculée sur base de la valeur U de chaque élément de construction (sol, toit, mur, …). En outre, le caractère compact ou non de l’habitation intervient aussi dans cette valeur K. Plus la maison est compacte, plus faible est la valeur K.

Valeur U 

La valeur U, la valeur isolante d'un élément de construction, correspond à la quantité de chaleur qui s'échappe par m² et par degré d'écart de température au travers d'un mur, d'un sol, d'un toit ... Plus la valeur U, exprimée en W/m²K, est basse, meilleure est la valeur isolante. Ce chiffre indique donc dans quelle mesure cet élément de construction laisse passer la chaleur ou le froid.

Lambda

Lambda est la valeur isolante relative d'un matériau. Plus la valeur lambda est basse, mieux le matériau isole. Ce qui ne veut pas dire que les matériaux présentant une faible valeur lambda sont meilleurs en termes d'isolation que les matériaux avec une valeur lambda un peu plus élevée. Une valeur lambda élevée peut en effet être compensée par une couche plus épaisse du matériau en question. Voici la valeur Lambda de quelques matériaux isolants.

Valeur R 

La valeur R est la résistance thermique qui est déterminée sur base de l'épaisseur du matériau isolant. Plus la valeur R est élevée, meilleure est sa résistance à la transmission thermique et mieux le matériau isole.