Le vitrage à haut rendement permet de réaliser de belles économies d’énergie : à qui s’adresse-t-il en particulier ?

Le vitrage à haut rendement isole cinq fois mieux que le simple vitrage et deux à trois fois mieux que le double vitrage classique. Résultat : des économies sur votre facture de chauffage et un confort optimal quel que soit la saison. Lors d’un projet de rénovation, le remplacement de vos fenêtres est donc un point incontournable, surtout lorsqu’on sait que des fenêtres peu isolantes créent jusqu’à 40% de déperdition thermique pour votre habitation. Quelles économies sont réalisables ? À qui s’adresse ce type de vitrage ? Et combien cela coûte-t-il ?

Le vitrage à haut rendement offre une meilleure valeur d’isolation que le double vitrage classique. Par rapport au simple vitrage, la différence est encore plus flagrante. Le verre HR (haut rendement) est composé d’un revêtement métallique isolant et invisible à l’œil en interne d’une face de verre. De plus, l’espace entre les deux plaques de verre est rempli d’un gaz noble, qui permet une meilleure isolation comparé à l’air que nous respirons. L’installation d’un vitrage HR assure non seulement plus de confort et de chaleur dans votre habitation, mais permet également de réaliser de larges économies sur votre facture d’énergie.

Vitrage à haut rendement, à qui s’adresse-t-il particulièrement ?

L’efficacité maximale est obtenue bien sûr dans le cas d’un remplacement de simple vitrage. Mais en réalité, dans n’importe quelle situation, ce type de vitrage vaut la peine d’être considéré car sa valeur isolante est beaucoup plus élevée, même par rapport à du double vitrage. Surtout dans les pièces de vie principales que vous chauffez, vous l’apprécierez d’autant plus. Pensez à votre salon, cuisine, chambre et salle de bain. Autre point : plus la surface vitrée est grande, plus les économies seront élevées.

En moyenne, comptez sur un budget autour de 80 €/m² pour un vitrage HR, hors installation. À savoir que les profilés devront être changés s’ils ne sont pas adaptés au nouveau vitrage. Sachez également que les profilés isolent forcément moins bien que la partie vitrée. Il peut donc être plus intéressant de remplacer l’ensemble de la fenêtre (y compris les anciens profilés). Les prix dépendent de divers facteurs. Une offre sur mesure est donc fortement recommandée.

Triple vitrage : avantages et inconvénients

Outre le vitrage HR, vous pouvez également opter pour le triple vitrage. Ce type de vitre isole jusqu’à 12 fois mieux que le simple vitrage et 6 fois mieux que le double vitrage. Il est composé de trois feuilles de verre et d’argon ou de krypton entre les deux faces. Le triple vitrage est plus cher à l’achat (en moyenne 150 euros/m²) et à l’installation. Cette option mérite quelques considérations pratiques.

Exemple : le triple vitrage pèse environ 10 kg/m² de plus que le double vitrage. Résultat : des profilés plus lourds sont nécessaires. Autre point : ce type de vitrage est plus contraignant en termes de mobilité en cas de fenêtre coulissante. Une grue est généralement nécessaire lors de son installation. Enfin, en cas de rénovation, le triple vitrage n’est pas forcément la meilleure option, car dans la plupart des cas, vos fenêtres isolent mieux que les murs, ce qui peut provoquer de la condensation sur les murs. Ce type de vitrage est donc plutôt recommandé pour les habitations à basse énergie ou passives.

Des économies en perspective

Voici 2 exemples concrets démontrant comment économiser beaucoup avec un vitrage parfaitement isolant.

Exemple 1 :

Votre habitation dispose actuellement d’un simple vitrage avec profilés en pvc. Son installation date d’après l’an 2000. Dans cette situation, nous supposons que la maison est chauffée au gaz. Si vous optez pour un vitrage à haut rendement d’une superficie totale de 24m² - ce qui est la moyenne dans un bâtiment semi-ouvert - vous économisez 416 m³ de gaz par an, soit l’équivalent de 386 euros sur votre facture énergétique. Le passage du double vitrage « classique » au vitrage à haut rendement permet d’économiser 31 euros. Avec un triple vitrage, ce chiffre grimpe à 63 euros.

Exemple 2 :

Prenons en compte les mêmes paramètres que l’exemple 1 mais cette fois avec un système de chauffage électrique. Dans ce cas, les économies sont immédiatement beaucoup plus élevées. Chaque année, vous économisez 3856 kWh. Concrètement, cela représente 1234 euros sur votre facture énergétique. Lors du passage au double vitrage, l’économie est de 100 euros. Si vous optez pour le triple vitrage, vous économiserez 201 euros.

Remarque : ces prix cibles sont basés sur les économies moyennes réalisées en 2020. Depuis, en raison de la hausse des prix de l’énergie, les économies peuvent s’avérer considérablement plus importantes.

Le meilleur de Livios dans votre boîte aux lettres ?

Inscrivez-vous à la newsletter de Livios et recevez deux fois par semaine les dernières nouvelles dans le domaine de la construction et de la rénovation, des conseils utiles et des tonnes d'inspiration.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux