livios logo

Planifiez la succession des travaux à accomplir : voici comment faire

L'enchaînement et le planning des différents postes de travaux constituent un défi. Respectez un ordre de succession : chauffage – chape (de remplissage) - électricité - châssis - ventilation – conduites sanitaires. Vous n'avez pas de réponse à toutes vos questions ? Ou vous n'êtes pas certain à 100 % ? Pas de problème. Nous avons demandé à Selfmatic, Kwadro, Dierickx Ventilation et Technivent de nous dévoiler leur plan de bataille idéal.

"Du plus grand au plus petit"

ventilation de ventilation de ventilation

Du plus grand au plus petit, du plus épais au plus mince. Généralement, pour commencer, la ventilation donc...

Photo TechniVent
  

Selfmatic aide notamment les auto-bâtisseurs pour l'installation de leurs installations de chauffage, ventilation, sanitaires et électricité. Leur conseil ? "Procédez du plus grand au plus petit. D'abord les gros tuyaux." Il faut donc commencer par la ventilation ? "Nous travaillons surtout avec des gaines spiralées qui ne sont pas intégrées à la chape. Sinon, la ventilation viendrait évidemment en haut de la liste. Après vient le gaz, le chauffage, les sanitaires. Du moins, si vous avez opté pour des radiateurs. Car les tuyaux du chauffage de sol ne viennent que plus tard."

"Ne vous compliquez pas la tâche"

les conduites d'eau

... ensuite les sanitaires ...

Photo EasyKit NIET GEBRUIKEN
  

"Ensuite les câbles électriques figurent au programme. Il s'agit de placer des goulottes qui facilitent l'installation des câbles électriques. Vous vous demandez si un ordre différent risque de poser problème ? Si vous faites l'inverse, vous vous compliquez la tâche. Il se peut que la hauteur de sol pose problème par la suite."

Ne tardez pas à faire les saignées

tuyaux de plomb dans le sac

... et le chauffage...

Photo Sack Zelfbouw
  

Mais ce n'est pas parce que la pose des câbles électriques vient à la fin, que vous devez attendre pour (faire) réaliser les saignées. Même chose pour les conduites sanitaires. Mais n'oubliez pas que vous devez savoir assez vite où vous allez placer les interrupteurs, les luminaires, le chauffage et les points de raccordement sanitaires. Cela signifie par exemple que bien avant la phase des finitions, vous devez savoir où vous allez installer le lave-vaisselle dans la cuisine. Ou encore à quelle hauteur viendra votre robinet de salle de bains. Et quelle salle de bains vous souhaitez et vous voulez la placer.

Planifier, planifier, planifier...

les câbles électriques de la carcasse

... et en tout dernier lieu, les câbles électriques

Photo Luminus
  

Si vous voulez gagner du temps, vous pouvez éventuellement reporter les opérations à la disqueuse et au burin après le placement des châssis ? Si vous travailler avec une disqueuse avec aspiration des poussières, par exemple ? "C'est possible. Mais la plupart des clients le font à l'avance", explique-t-on chez Selfmatic.

"Evitez de cloisonner"

voûte avec un trou pour la ventilation

N'oubliez pas les travaux préparatoires comme les percements pour la ventilation et les spots encastrés.

Photo Luminus
  

"On entend souvent dire qu'il faut procéder du plus épais au plus fin : ventilation, sanitaires et ensuite électricité. Mais il faut éviter de trop cloisonner vos opérations", conseille-t-on chez Dierickx Ventilation. Ils assistent les auto-bâtisseurs pour l'installation de leur système de ventilation.
"Si vous installez ou faites installer un élément technique sans connaître l'étape suivante, vous aurez fort probablement des soucis. Si vous sous-traitez tout sans coordination de votre part ou de votre architecte, il y a un risque que les différents installateurs ne tiennent pas compte des autres. Un ordre de succession incorrect peut par exemple conduire à ce que les 'petits tuyaux' empêchent le placement de 'gros' tuyaux. En tant qu'auto-bâtisseur, vous êtes le patron et vous maîtrisez donc mieux les choses ", estime-t-on chez Dierickx.

Pourquoi un mètre carré n'est pas optimal

tuyaux de plomb dans le sac

Et pour les radiateurs, il faut naturellement faire des trous et des saignées...

Photo Sack Zelfbouw
  

"Je remarque que souvent il y a des problèmes avec la gaine technique. Certains architectes prévoient de l'installer à un endroit inapproprié, comme près de l'escalier. Conséquence : les techniques ne sont pas accessibles d'un côté de la chape. Ou ils imaginent une gaine carrée. Mais comment peut-on de cette manière atteindre la conduite technique qui se trouve au milieu ? Comment atteindre celle-ci ? Une gaine de forme plus allongée est plus logique."

D'abord forer, ensuite plafonner

sortie de câble électrique fente de la prise de meulage

... idem pour l'électricité.

Photo Luminus
  

"Et quand viennent s'intercaler les châssis ? C'est naturellement aussi une question de sécurité. Si vos conduites sont déjà installées avant les châssis, n'importe qui peut entrer sur le chantier. Si des percements à la foreuse au diamant doivent être effectués, par exemple pour l'installation de la ventilation ou de spots, faites-le avant le plafonnage et la pose des châssis. L'utilisation de ce type de foreuse implique l'utilisation d'eau froide, qui risque de provoquer sur le plafonnage des tâches que vous aurez du mal à enlever."

"Sale travail"

Selfmatic eau chaude tuyau plan de salle de bains froide domestique

Ce qui implique à son tour que vous devez savoir bien à l'avance où seront placés les interrupteurs, luminaires et points de raccordement sanitaires.

Photo Easykit
  

"Les opérations à la disqueuse et au burin doivent naturellement être effectuées avant la pose des châssis. C'est un sale travail. Mais avant d'effectuer ces gros travaux, vous devez naturellement savoir à l'avance où viennent les installations techniques."

"Disqueuse et burin avant les châssis "

fenêtres et portes

La poussière et la menuiserie ne font pas bon ménage. Veillez à effectuer les opérations à la disqueuse et au burin avant la pose des châssis.

Photo KwadrO
  

Un conseil qu'on se plait à répéter chez Kwadro. "Tous les travaux à la disqueuse et au burin doivent être faits avant de poser les châssis. Car ces travaux dégagent pas mal de fines poussières qui vont se loger entre les profilés, les charnières et la quincaillerie, très difficiles à enlever et donc mauvaises pour la menuiserie. La pose des tuyaux proprement dite ne libère normalement pas de poussière et peut donc parfaitement être réalisée après."

"Protégez vitrages et profilés"

"Faites d'ailleurs bien attention lorsque vous disquez du métal à proximité de votre menuiserie. Les particules métalliques chaudes risquent d'endommager le vitrage et les profilés. Et ce de façon irrémédiable... Il est donc important que vous protégiez vos châssis si vous effectuez des travaux après. Le plafonnage humide peut par exemple laisser des zones ternes. Comment protéger vos châssis ? Les envelopper de plastique et coller au ruban adhésif. Il existe des rubans adhésifs spéciaux. Souvent, ils sont de couleur orange mais vérifiez toujours s'ils conviennent pour l'application que vous désirez. Combien de temps pouvez-vous laisser le ruban ? Les instructions sur l'emballage donnent-elles des précisions sur les restes de colle ? Pour une application intérieure et/ou extérieure ? Car le ruban peut provoquer des taches sur vos profilés et vitrages."

"Commencer dès que la sous-toiture est en place"

Pour conclure, donnons la parole à Technivent, une entreprise d'installation/assistance aux bricoleurs pour l'électricité et la ventilation. "Une fois que les travaux de gros œuvre sont terminés et que la sous-toiture est placée, nous pouvons en principe commencer la ventilation et les saignées pour l'électricité." Avant le câblage électrique et l'installation des sanitaires, faut-il que les châssis soient en place ? "Après le disquage des saignées, nous installons les câbles directement." Et cela ne pose pas de problème s'il pleut ? "Non, ils offrent une résistance. Pour les sanitaires, pas de problème non plus. S'il gèle, ce n'est pas grave, parce qu'il n'y a pas encore d'eau dans les tuyaux."

Plafonneur puis chapiste. Ou vice versa?

"Après les châssis, le plafonneur puis le chapiste, ou vice versa, peuvent se mettre au travail."Pour plus d'infos à ce sujet, lisez l'article Plaques de plâtre, plafonnage, chape, … Par où commencer ?

Conclusion?

Toute une tartine. Plutôt tenté par un snack sur le pouce ?

  1. Pendant la phase de conception, vous pensez naturellement en premier lieu au nombre de chambres à coucher. Où viendra la cuisine ? Quelle taille doit avoir la buanderie ? Mais ne perdez pas de vue le côté pratique des techniques. Parlez-en avec votre architecte. Où voit-il ou elle l'emplacement idéal de la chaudière ou de la pompe à chaleur ? Quel système de ventilation a votre préférence ? Quid de l'armoire électrique ? Où partent les canalisations ? Comment celles-ci vont-elles du rez-de-chaussée à l'étage ? Une gaine technique est-elle une solution idéale ?
  2. Il n'est jamais trop tôt pour commencer. Vous êtes un peu réticent à faire les magasins pour choisir vos équipements de cuisine, salle de bains et éclairages avant même que la première pierre soit posée ? Et pourtant, dès que vous rendez visite à des entreprises ou installateurs pour faire de vos installations techniques un succès, ils vous poseront toutes ces questions ci-dessus. Et ils iront aussi dans les détails. Où sera placée la hotte d'aspiration ? Le lave-vaisselle ? Ce sont des renseignements importants pour votre plan électrique. Où est l'emplacement de l'unité de ventilation ? Et comment implanter de la manière la plus efficace le réseau de gaines ? Combien de points de raccordement à l'eau prévoir dans la salle de bains ? Autant de choix que vous avez intérêt à trancher à l'avance.
  3. Que vous ayez envie de retrousser vos manches ou que vous confiez tout ou partie des travaux à un entrepreneur : ne perdez jamais de vue l'ensemble. Faites-vous une idée exacte de ce qu'il faut faire en priorité et comment enchaîner les différents lots de travaux. N'oubliez pas que travailler à la disqueuse et au burin provoque pas mal de poussière. Si vous faites appel à plusieurs installateurs, veillez à respecter le bon ordre de succession. Discutez avec votre architecte comment gérer au mieux la coordination. Veillez à ce que les installateurs sachent mutuellement ce que les autres sont occupés à faire. Par exemple : si vous commencez par l'installation de ventilation, veillez à ce que le chauffagiste et le sanitariste puisse accéder au plan de ventilation et y greffer leurs travaux. Ainsi vous éviterez des malentendus sur chantier.

11 choses à savoir sur portes et fenêtres

En collaboration avec

Découvrez tous les partenaires

Ce site web est sécurisé par reCAPTCHA et le politique de confidentialité et conditions générales d’utilisation de Google s’appliquent.

track

http://www.livios.be/fr/info-construction/gros-oeuvre/menuiserie-exterieure/portes-et-fenetres/planifiez-la-succession-des-travaux-a-accomplir-voici-comment-faire/