livios logo

VISITE DE CHANTIER : Mia fait traiter ses murs contre l’humidité

HASSELT – 8 novembre 2018, 9 heures : Mia nous fait pénétrer dans le sous-sol de sa maison dans le cœur de Hasselt. Hans et Matthias de chez Noaqua travaillent déjà d’arrache-pied pour résoudre les problèmes d’humidité présents dans les murs.

Une première analyse avant de se mettre au travail

Hans Dossche et Matthias Bosteels travaillent dans la maison depuis une semaine. « Combattre l’humidité ne se fait pas en un jour » explique Hans. « Nous devons d’abord effectuer les analyses nécessaires et cerner correctement le problème. Ensuite, nous nous rendons sur site avec notre équipe pour nous attaquer au problème d’humidité avec les bonnes techniques. »  

Une barrière à l’eau invisible

D'abord les experts percent des trous dans le mur.

Photo noaqua
  

Après, ils injectent du silicone dans ces trous.

Photo noaqua
  

Les travaux ont commencé par l’enlèvement des plafonnages endommagés. « Nous perçons ensuite des trous à égale distance les uns des autres et injections du silicone dans les murs, en tenant compte de l’épaisseur de ceux-ci. Les produits que nous injectons sont des microsilicones. Ceux-ci pénètrent profondément dans le mur et réagissent au contact du silicium qui s’y trouve. Vous obtenez ainsi une zone imperméable qui empêche l’humidité ascendante de remonter. C’est comme si nous avions placé une barrière invisible vous protégeant de l’eau. »

Surprises

Une feuille d’aluminium évite que les sels qui cristallisent attaquent le nouvel enduit.

Photo noaqua
  

Les experts s'occupent aussi de la finitions des murs avec un nouveau plafonnage.

Photo noaqua
  

Après le traitement, les murs seront à nouveau comme neufs.

Photo noaqua
  

L’humidité ne peut plus monter dans les murs, mais les sels présents dans ces mêmes murs vont cristalliser et attaquer le nouvel enduit. « Pour éviter ce genre de désagréments, nous plaçons d’abord une feuille d’aluminium jusqu’à un mètre de hauteur » explique Hans. Hans et Matthias sont catégoriques : vous rencontrerez des surprises pendant les travaux, et ce, d’autant plus si la maison est ancienne. « Nous avons, par exemple, déjà remarqué que les gens avaient l’habitude auparavant de faire courir les câbles électriques dans le plâtre. Et que leur parcours ne suit pas toujours une logique stricte. »

Compétences

Matthias et Hans travaillent dans ce secteur respectivement depuis deux et quatre ans. Il y est beaucoup question de compétence. « La prévention et le traitement en sont des exemples. Mais nous nous occupons aussi de finir les murs avec un nouveau plafonnage. Nous mettons aussi un point d’honneur à protéger sols et meubles. Cela permet d’économiser beaucoup de travaux de nettoyage par la suite. De plus, c’est beaucoup plus agréable pour les habitants. »

Comme neuf

Une fois le plâtre sec et le peintre passé, la maison de Mia sera à nouveau comme neuve.

Photo noaqua
  

Après avoir reçu différentes offres, Mia a estimé que Noaqua était la plus à même d’effectuer les travaux. « Je suis très satisfait. Les personnes respectent scrupuleusement leurs accords et tous les travaux ont été réalisés dans les délais impartis. Et ma maison était propre tous les soirs. Plus important encore : j’ai été définitivement libéré de ces murs humides. Une fois le plâtre sec et le peintre passé, ma maison sera à nouveau comme neuve. »

-------------------

Plus à ce sujet :
Aidez d’autres bâtisseurs et rénovateurs en partageant cet article

https://www.livios.be/fr/info-construction/gros-oeuvre/murs/humidite/visite-de-chantier-mia-fait-traiter-ses-murs-contre-lhumidite/