livios logo

Les plaques de plâtre

Outre le plafonnage humide, vous pouvez aussi choisir d’utiliser des plaques de plâtre pour préparer des murs et plafonds existants avant leur ultime finition. Les plaques de plâtre sont fixées sur une ossature en métal ou en bois. On pourra dissimuler des conduites et/ou placer du matériau isolant dans l’espace creux situé derrière ou entre les parois de plâtres.

Pas temps de séchage

Les plaques de plâtre ont l’avantage de ne pas nécessiter d’eau. Il ne faut donc plus tenir compte des longs délais de séchage, comme dans le cas du plafonnage traditionnel, de sorte que l’on peut directement passer aux phases de construction suivantes.

Parois de séparation

Il ne faut pas tenir compte, lors du placement des parois de séparation, de la structure portante de la maison, étant donné la légèreté des plaques de plâtre. Les plaques de plâtre permettent en outre de créer toutes sortes de formes (colonnes, constructions cintrées, plafonds spéciaux, etc.).

Chevilles pour parois creuses

Vous devez cependant songer à utiliser des chevilles pour parois creuses pour fixer des objets aux plaques de plâtre. Pour des objets lourds comme un wc ou une armoire suspendue, vous devez prévoir des renforts sous forme de panneau multiplex derrière la plaque de plâtre. Par conséquent, vous devez savoir à l’avance où vous allez suspendre ces objets avant de placer la cloison.

Système des deux-en-un

Si vous désirez à la fois isoler et terminer un mur ou un plafond, vous pouvez avoir recours à des panneaux isolants dotés au revers d’une couche isolante.

Les plaques de plâtre sont fixées sur une ossature en métal ou en bois.

Photo Knauf
  

Il ne faut pas tenir compte, lors du placement des parois de séparation, de la structure portante de la maison.

Photo Gyproc
  

Si vous désirez à la fois isoler et terminer un mur ou un plafond, il y a des panneaux isolants dotés d’une couche isolante.

Photo Fermacell BV
  

Plaques de ciment

Pour les pièces humides, on trouve des plaques de plâtre dont l’absorption d’eau est inférieure à celle des plaques ordinaires. Notons l’existence de plaques de ciment. Grâce à l’utilisation de ciment, ces plaques sont plus solides et résistantes à l’eau.
Il existe en outre des plaques dont la résistance au feu ou la résistance mécanique est accrue.

Plaques de plâtre renforcé de fibres de cellulose

Au lieu de plaques de plâtre ordinaires, on peut aussi avoir recours à des plaques de plâtre renforcé de fibres. Leur aspect et leur mise en oeuvre sont semblables à ceux des plaques de plâtre traditionnelles, mais le plâtre est renforcé à la fibre de cellulose, présentant dès lors une structure homogène. Ce type de plaque convient pour les pièces humides pour autant qu’elle soit recouverte d’un produit étanche.

Blocs de plâtre

Le plâtre existe en plaques mais aussi en blocs. Il s’agit de blocs relativement lourds destinés à construire des murs intérieurs et cloisons de séparation non porteurs. Ces blocs s’assemblent et se collent avec un système de tenons et mortaises. Il s’agit d’une méthode de mise en oeuvre sèche et rapide. Il existe des blocs de 50 mm à 100 mm d’épaisseur. Par conséquent, ces blocs affichent de bonnes valeurs isolantes acoustiques. Autre avantage : excellente résistance au feu. Faites cependant attention à choisir un modèle adapté, surtout si ces blocs sont exposés à de l’humidité.

Plâtrage humide ou plaques de plâtre ?

Plâtrage humidePlaques de plâtre
Comme son nom l’indique, la mise en œuvre de cette méthode nécessite de l’eau. Autrement dit, vous allez devoir automatiquement tenir compte de temps de séchage. Les plaques de plâtre ont l’avantage de ne pas nécessiter d’eau. Il ne faut donc plus tenir compte des longs délais de séchage. On peut directement passer aux phases de construction suivantes.
Le plafonnage humide requiert pas mal d’expérience et de savoir-faire et n’est pas en principe à la portée des bricoleurs. Les plaques de plâtre sont relativement faciles à mettre en œuvre. Le système est à la portée du bricoleur.
Moins cher que les plaques de plâtre. Plus chères que le plâtrage humide.
Permet moins bien de compenser de grosses irrégularités. Peuvent corriger les inégalités importantes de la surface.
Suspendre et fixer des objets se font en principe sans problème. La fixation d’objets nécessite des chevilles adéquates. Dans le cas d’objets lourds, un renforcement supplémentaire est nécessaire.
Le plafonnage humide ne peut être appliqué que sur un mur ou un plafond existant et ne permet donc pas de réaliser des cloisons de séparation. Constructions légères, les parois de séparation ne doivent pas être mises sur le mur portant. Conviennent également comme parois de séparation, faux plafonds, etc.

9 choses à savoir sur travaux de plafonnage


https://www.livios.be/fr/info-construction/gros-oeuvre/murs/travaux-de-plafonnage/les-plaques-de-platre/