Toit plat : comment rénover intelligemment ?

Votre toit plat a besoin d’une rénovation urgente ? Le bon moment pour réparer le toit, c’est quand le soleil brille. Maintenant que l’été est là, n’attendez plus pour effectuer les travaux de rénovation nécessaires. Voici quelques conseils.

1. Isolation supplémentaire

Qu’il soit plat ou incliné, un toit non isolé est responsable d’environ un quart des déperditions thermiques de la maison. Lors de travaux de rénovation, la priorité est donc d’isoler la toiture. Cela se fera différemment selon les cas. En effet, on distingue généralement trois types de toiture plate : froide, chaude ou inversée. Cet article explique comment vous pouvez isoler votre toit plat par l’extérieur.

2. Identifier les problèmes

Lorsque le toit est en mauvais état, il n’est pas rare que les gens pensent uniquement à un problème d’étanchéité. Or, ce n’est pas toujours le cas. Il convient donc de vérifier d’abord quelle partie du toit est défectueuse.

Structure portante

La structure portante constitue une première source de préoccupation. Selon le matériau, différents problèmes peuvent survenir. S’il s’agit d’un gîtage en bois, des champignons ou des insectes xylophages peuvent attaquer la structure. Le béton, lui, peut se dégrader, exposant ainsi l’armature à l’air extérieur, mais ceci est exceptionnel dans le cas de toitures.

Pente du toit et évacuation

Une évacuation obstruée, un affaissement ou une pente trop faible peuvent être à l’origine de grandes flaques d’eau sur le toit. Ceci peut mettre la structure portante à rude épreuve et raccourcir la durée de vie de l’étanchéité. Il arrive alors que l’eau commence à s’infiltrer après un certain temps.

Etanchéité du toit et raccords

Si des traces d’humidité apparaissent sur les murs extérieurs ou le plafond de votre maison après de fortes pluies, vous pouvez vous inquiéter pour l’étanchéité de votre toit. Celle-ci peut être en fin de vie, ou tout simplement mal placée. Des raccords mal réalisés au niveau des rives de toiture, des murs ou des coupoles peuvent rapidement entraîner des problèmes. Voici comment réparer un roofing. 

Condensation

La pluie n’est pas toujours seule en cause. L’humidité au plafond ou dans la partie supérieure des murs peut en effet provenir de l’intérieur même de la maison. La condensation interne provoque également des champignons et attaque le bois.

3. Remplacer la membrane d’étanchéité

Lorsque vous rénovez un toit plat, il faut parfois démonter toute la structure du toit. Heureusement, il suffit le plus souvent de refaire l’étanchéité. Les matériaux d’étanchéité peuvent être divisés en trois catégories : les membranes bitumineuses, synthétiques et liquides.

Membranes bitumineuses

Le bitume, ou roofing, est un matériau hydrofuge fabriqué à base de pétrole. Il donne à la toiture une couleur noire caractéristique, bien qu’il soit aujourd’hui possible d’opter pour une couche de finition blanche. Les membranes bitumineuses les plus connues sont les plastomères (APP) et les élastomères (SBS). Ces dernières sont très souples et adhèrent bien, tandis que les plastomères résistent mieux aux rayons UV. Les membranes bitumineuses sont déroulées sur le toit et collées, soudées à la flamme ou fixées mécaniquement. Elles sont idéalement appliquées en plusieurs couches (au moins deux). Les extrémités des membranes et les joints entre les différentes bandes sont soudés par fusion du bitume.

Membranes synthétiques

Les membranes synthétiques les plus connues sont le PVC et l’EPDM. Elles se caractérisent principalement par une élasticité élevée et un faible poids. Ce dernier point est dû à la faible épaisseur et à la conception en une seule couche.

  1. EPDM
    Les membranes standard en EPDM sont fournies sous forme de rouleaux. Elles sont fixées mécaniquement ou collées à froid. Vous pouvez aussi les faire fabriquer sur mesure, à l’instar d’une grande bâche. De la sorte, il n’y aura plus de joints à sceller sur chantier.
  2. PVC
    Les membranes en PVC sont disponibles dans plusieurs teintes. Elles sont fournies en rouleaux et fixées mécaniquement, collées ou soudées à l’air chaud. Les versions résistantes aux UV n’ont pas besoin de lest. Dans le cas contraire, un lestage – comme du gravier – protégera le matériau du soleil.

Membranes liquides

Les membranes liquides sont projetées, coulées ou lissées sur du béton ou sur une membrane existante. Cela se fait généralement en deux couches avec une armature entre les deux. Les membranes liquides sont principalement utilisées en rénovation.

Source : Je vais Construire

Le meilleur de Livios dans votre boîte aux lettres ?

Inscrivez-vous à la newsletter de Livios et recevez deux fois par semaine les dernières nouvelles dans le domaine de la construction et de la rénovation, des conseils utiles et des tonnes d'inspiration.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux