livios logo

La construction d'une toiture à deux pentes

Comment on construit une toiture à deux pentes ? Il y a deux options : une construction trationelle (pannes) ou une charpente en bois préfabriquée (fermettes préfabriquées). Et quel bois est convenable ?

Construction traditionnelle (pannes)

La construction d'une toiture à deux pentes est supportée par des sablières (plaques murales) qui sont fixées à la maçonnerie à l’aide de fers de bandage spéciaux. Le reste de la construction de toiture est clouée sur ces sablières. Sur ces sablières, sont fixés perpendiculairement les chevrons, de la gouttière au faîte de toiture. A des distances régulières, ces chevrons sont soutenus perpendiculairement pas des pannes qui doivent être correctement maçonnées dans les murs.

Les pannes sont donc exactement parallèles à la gouttière. La distance entre les pannes dépend de la pente de toiture et de l’essence de bois utilisée, mais il appartient à l’architecte de réaliser ce calcul. Les chevrons sont fixés sur les pannes avec des clous. En principe, les pannes doivent être parfaitement droites. Si tel n’est pas le cas, le côté bombé doit être placé vers le haut afin de compenser une éventuelle flexion.

La structure portante proprement dite doit alors être posée sur la charpente qui est constituée de sablières, pannes et chevrons. La sous-toiture est fixée sur les chevrons tandis que les contre-lattes s’appliquent sur cette sous-toiture, dans le même sens que les chevrons. Les lattes pour tuiles, ou liteaux, sont ensuite clouées en travers de ces contre-lattes et seront finalement recouvertes de tuiles ou d’ardoises. Les liteaux sont donc placés à l’horizontale, tout comme les pannes. L’écartement précis des liteaux dépend du type de matériau et de la pente de la toiture. En ce qui concerne les saillies et autres parties de toiture spéciales, des éléments de menuiserie spéciaux doivent être fabriqués et recouverts ensuite de profilés de finition.

Charpente en bois préfabriquée (fermettes préfabriquées)

De quoi s'agit-il ? Un ensemble de pièces en bois assemblées par des connecteurs métalliques par application du principe de la triangulation. Les fermettes peuvent aussi bien être fabriquées sur mesure par le fabricant ou être réalisées sur place par un charpentier ou un couvreur. Cette technique est moins à la portée du bricoleur. Le principal avantage ? Gain de temps grâce à la grande part d'éléments préfabriqués. Etant donné qu’il s’agit d’une structure autoportante qui ne doit pas être soutenue par les murs intérieurs, elle offre une plus grande flexibilité dans l’aménagement ou la modification de l’espace intérieur. Ce système permet en outre de plus grandes portées que la structure de toit traditionnelle.

Photo Aluthermo SA
  

Photo Koramic
  

Photo Eternit SA
© Delphine Vermeulen  

Photo Koramic
  

Le bois de charpente

Les essences de bois fréquemment utilisées ? Le pin d’Oregon (ou douglas), le pin rouge de Norvège ou l’épicéa (pin indigène ou bois de sapin). 

  • Oregon: le plus cher mais aussi le plus résistant. Disponible en de plus grandes longueurs que de nombreuses autres essences de bois. Contrairement à ce qu'il est généralement admis, il est cependant recommandé de traiter également l'Oregon.
  • Pin rouge de Norvège : longueurs limitées à 5-6 mètres. Il se situe juste entre l’Oregon et l’épicéa en matière de qualité et de prix.
  • Epicéa (pin indigène ou bois de sapin): bois qui n'est pas totalement sec. Risque donc de se déformer au séchage. Principaux atouts : bon marché et disponible en de grandes longueurs.

Pour plus d'infos sur le toit sarking ou les éléments de toiture, cliquez ici.

Certains éléments d'une construction traditionelle

Sablières (plaques murales)

  • Sont fixées à la maçonnerie à l'aide de fers de bandage spéciaux.
  • Le reste de la construction de toiture est cloué sur ces sablières.

Chevrons

  • Sont fixés sur les sablières.
  • Sont en oblique depuis la gouttière jusqu'au faîte.
  • Sont soutenus à distances déterminées par des pannes. Les chevrons sont en outre fixés sur les pannes avec des clous.

Pannes

  • Soutiennent les chevrons, qui y sont cloués.
  • Sont parallèles à la gouttière.
  • La distance entre les pannes dépend de la pente de la toiture et du type de bois utilisé.
  • Doivent être droites, ou alors avec le côté bombé placé vers le haut.

Charpente de la toiture

  • Dénomination commune des sablières, pannes et chevrons.
  • La sous-toiture est fixée sur la charpente de la toiture.

Contre-lattes

  • S'appliquent sur la sous-toiture.
  • Vont dans le même sens que les chevrons.

Lattes pour tuiles (ou liteaux)

  • Sont clouées sur les contre-lattes.
  • Sont donc placées à l'horizontale.
  • La distance entre les liteaux dépend du type de matériau et de la pente de la toiture.

Voliges de sous-toiture

  • Planches horizontales (d'une épaisseur minimale de 25 mm) pour les saillies et autres parties de toiture spéciales.
  • Sont clouées sur les chevrons.

Autres éléments possibles

  • Panne faîtière, arbalétrier, tirant, jambe de force, clé pendante, entrait, etc.

Charpente en bois préfabriquée (ou structure de chevrons légère)

  • La structure de la charpente en bois est réalisée en usine sur la base des plans.
  • Placement rapide.
  • Production en usine, d'où diminution du nombre d'erreurs d'exécution.
  • Structure plus légère mais offrant la même solidité.
  • Demandez l'agrément ATG (STS 31) et le label Trusco (label attribué par Febelbois, nécessitant des contrôles internes et externes).

10 choses à savoir sur placement de toiture


https://www.livios.be/fr/info-construction/gros-oeuvre/toiture/placement-de-toiture/la-construction-dune-toiture-a-deux-pentes/