livios logo

Rénover votre toiture : voici les options

Remplacer une toiture risque d’engloutir une bonne part du budget de rénovation. Déterminez si une rénovation complète s’impose. Il faut avant tout vérifier si la charpente est encore en bon état ou si elle doit être réparée ou complètement remplacée. Il est également important de faire poser une isolation de qualité et une bonne sous-toiture.

Réparation partielle avec maintien de la couverture

Vous voulez garder la couverture existante et réparer la charpente partiellement et il n’y a pas de sous-toiture ? Il est possible d’y remédier. Avant de mettre l’isolation, vous posez des plaques de sous-toiture entre les chevrons ou les pannes. Cette solution provisoire vaut mieux que rien mais quand, plus tard, vous remplacerez la couverture, il sera préférable de poser une nouvelle sous-toiture au-dessus de la charpente.

Réparation partielle avec remplacement de la couverture

Lorsque vous remplacez la couverture, il est possible d’isoler et de poser une sous-toiture entre les éléments de la structure bois ou au-dessus de celle-ci. Si vous optez pour un autre type de matériau de couverture, par exemple des tuiles au lieu des ardoises en fibrociment, il faut vérifier que la structure portante peut supporter le surpoids éventuel.

Rénovation complète de la toiture

Avec une rénovation complète de la toiture, vous pouvez adapter la nouvelle structure de toiture à la couverture souhaitée.

Photo Aluthermo SA
  

Réutiliser de vieilles tuiles

Pour pouvoir réutiliser les tuiles d’origine, il faut qu’elles soient encore de bonne qualité. Ces tuiles sont parfois abîmées sans que cela ne soit visible. Des problèmes peuvent alors apparaître une fois qu'elles sont reposées sur le toit isolé.

Les tuiles bonnes à réutiliser émettent un son clair quand on frappe dessus. Vous voulez un matériau de couverture à l’aspect vieilli, sans pour autant prendre des risques ? Il existe des tuiles vieillies. Elles ont l’aspect des vieilles tuiles mais la qualité et la garantie des nouvelles.

Toiture Sarking

Habituellement, l’isolation d’un toit en pente se fait entre les chevrons. La toiture Sarking est une solution alternative dans laquelle l’isolation se trouve côté supérieur de la structure portante. Le matériau d’isolation utilisé est plus cher que les matériaux traditionnels mais comme la pose est plus rapide, la différence de prix est limitée. Cette méthode de travail présente des avantages importants :

  • Dans l’isolation classique, il est difficile d’éviter les ponts thermiques étant donné que le bois a un pouvoir isolant relativement faible et qu’il n’est pas évident de poser correctement le matériau isolant entre les chevrons. Ce risque n’existe pas avec la toiture Sarking vu que le revêtement isolant est ininterrompu.
  • La protection supplémentaire du bois sous la couche d’isolation.
  • Côté intérieur, il n’y a pas de perte d’espace et on garde la finition intérieure existante. Tous les travaux se font de l’extérieur.
  • Les panneaux sont posés sur les chevrons. Au-dessus de l’isolant, il est préférable de mettre une sous-toiture sur laquelle viendront les lattes et les voliges.
  • Il existe aussi des panneaux prévus avec une sous-toiture (une couche étanche), pour une pose plus facile et plus rapide.
  • Il faut accorder une attention particulière à la pose de la toiture Sarking. Celle-ci doit être bien hermétique pour profiter des avantages du système.

« Reroofing » avec bardeaux bitumineux

Le reroofing ou recouvrement permet de ne pas enlever la couverture de shingles existante et de poser dessus de nouveaux bardeaux bitumineux. Pas de travaux de démolition. De plus, le bâtiment reste protégé pendant les travaux et le planning dépend moins des intempéries.

Cependant, cette technique de recouvrement présente un risque. Les défauts et vices existants restent cachés et peuvent éventuellement s’aggraver. Il est donc essentiel de procéder à temps à une inspection approfondie de la toiture existante. Les bardeaux bitumineux, moins lourds que les matériaux de couverture traditionnels, conviennent mieux sur les charpentes plus légères. Un simple couteau pour roofing permet de les couper sur mesure

Photo UNILIN
  

Photo Eternit SA
  

Photo Koramic
© Pieter Uyttenhove  

Panneaux tuiles

Les panneaux tuiles sont intéressants en rénovation. Sur une toiture en assez bon état, on peut poser les panneaux sur les vieilles tuiles ou ardoises. Une manière de diminuer la main d’œuvre et d’éviter les frais d’évacuation des matériaux de démolition. L’ancienne couverture garde son effet isolant.

Toiture inversée

Dans le cas de la rénovation d’un toit plat, la toiture inversée est souvent une solution intéressante. Quand l’étanchéité de la toiture est encore en bon état, il est assez facile d’y mettre l’isolation et une couche de lestage. Il est cependant plus difficile de détecter les défauts d’étanchéité vu que pour ce faire, il faut enlever la couche de protection et la couche d’isolation.

Enduction de la toiture

Au lieu de poser des tuiles, des ardoises ou des plaques ondulées neuves, vous pouvez également appliquer une couche d’enduction sur la toiture existante. Ces enduits existent dans toutes sortes de couleurs, ce qui vous permet de changer la couleur de votre toiture en un rien de temps. La condition est que votre toiture soit nettoyée à l'avance et que la couverture soit encore en bon état.

-------------------

Plus à ce sujet :
Aidez d’autres bâtisseurs et rénovateurs en partageant cet article

11 choses à savoir sur toiture

En collaboration avec

Découvrez tous les partenaires

https://www.livios.be/fr/info-construction/gros-oeuvre/toiture/renover-votre-toiture-voici-les-options/