livios logo

Les Belges hésitent à vendre leur maison en 2021

Seul un Belge sur dix prévoit de mettre sa maison ou son appartement en vente cette année. C'est ce qui ressort d'une enquête réalisée auprès de 1.000 Belges à la demande du site de petites annonces Immoweb. Cela représente une diminution de près d'un quart par rapport à 2020. Cependant, il est frappant de constater que l'utilisation des outils d'estimation en ligne a doublé l'année dernière.

L'enquête d'Immoweb montre que le coronavirus a bouleversé les plans immobiliers des Belges. Le premier confinement en 2020 a eu un impact majeur sur les achats et les ventes de biens immobiliers. Au cours de la seconde moitié de l'année dernière, il y a eu un certain rattrapage, mais il semble maintenant que le marché immobilier belge va se calmer en 2021. « Nous avons constaté un pic dans les transactions immobilières en 2020, juste après le premier confinement. Ce rattrapage s'est maintenant éteint, et pour 2021, les Belges semblent devenir encore plus prudents", déclare Alexandra Belcheva, chief marketing officer d'Immoweb.

800x600 choix doute question point d'interrogation

L'étude montre que les Belges hésitent à mettre leur maison sur le marché : seuls 10% des Belges envisagent de vendre leur maison ou leur appartement cette année.


© Getty Images  

maison de l'argent acheter maison de prix

Les Belges ne semblaient pas sûrs que 2020 soit un moment opportun pour acheter ou vendre. Certains s'attendent à une baisse des prix dans un avenir proche, d'autres plutôt à une augmentation.


© Getty Images  

Impact de la COVID-19 sur les ventes et les achats

L'étude montre que les Belges hésitent à mettre leur maison sur le marché. Par exemple, seuls 10% des Belges envisagent de vendre leur maison ou leur appartement cette année. Cela représente une diminution de 23% par rapport à 2020. Près de la moitié des personnes interrogées qui voulaient acheter ou vendre une maison ont déclaré qu'elles avaient dû réviser leurs plans en raison de la COVID-19. Près de la moitié des acheteurs ont reporté leur achat. Chez les vendeurs, c'était un sur trois. Mais tout le monde n'a pas reporté ses plans. Environ 15% des acheteurs et des vendeurs ont conclu la transaction plus tôt que prévu.

Incertitude et doute

La raison du report d'un achat ou d'une vente semble être principalement liée à l'emploi. « Pour les jeunes, le principal problème est l'incertitude quant à leur situation financière. En outre, les Belges ne semblaient pas sûrs que 2020 soit un moment opportun pour acheter ou vendre. Certains s'attendent à une baisse des prix dans un avenir proche, d'autres plutôt à une augmentation. Sous l'apparente continuité du marché, il y a donc beaucoup de turbulences et de doutes. On voit aussi ce doute pour 2021 », explique Alexandra Belcheva.

Outils d'estimation populaires

L'utilisation d'outils d'estimation a connu une croissance en 2020. Le nombre d'utilisateurs a doublé, passant de 9% à 19%. « Dans un marché immobilier turbulent comme celui de 2020, les gens sont impatients d'avoir un aperçu de la valeur de leur propriété », explique Alexandra Belcheva. Une estimation gratuite en ligne est souvent la première étape vers une évaluation professionnelle par un agent immobilier ou un expert immobilier.

En collaboration avec

Découvrez tous les partenaires

Ce site web est sécurisé par reCAPTCHA et le politique de confidentialité et conditions générales d’utilisation de Google s’appliquent.

track

http://www.livios.be/fr/info-construction/guide-du-logement/acheter/budget-dachat-et-assurances/59409/les-belges-hesitent-a-vendre-leur-maison-en-2021/