livios logo

Que vaut votre maison ?

Il n’y a pas meilleure exemple que la vente d’une maison pour illustrer le jeu de l’offre et de la demande. Tout vendeur veut en tirer un maximum. "Une propriété vaut le prix que l’on peut en obtenir." C’est une vérité, mais cela ne va pas vous aider à vous faire une idée précise de sa valeur. Il existe plusieurs méthodes pour vous permettre d’estimer correctement la valeur de votre bien immeuble.

Comparaison avec d’autres propriétés

Vous pouvez notamment comparer votre bien à des habitations similaires dans votre quartier. Vous pouvez aussi soumettre la question à une personne qui a une certaine expérience de l’immobilier. Sondez également les voisins. Ils sont souvent bien informés des prix pratiqués dans le quartier.

  • A l’occasion, surfez sur les sites d’annonces immobilières et cherchez des propriétés et terrains comparables.
  • Faites attention à la situation du bien (ville ou campagne), à la taille du terrain, au nombre de chambres, à l’âge et l’état de la maison, au degré de finition (matériaux standard ou finitions luxueuses, etc.).
  • Sur base des petites annonces de votre commune, vous pouvez éventuellement aussi calculer le prix au mètre carré en divisant le prix total par la surface totale. Multipliez ensuite le prix au mètre carré par le nombre de mètres carrés de votre habitation ou terrain, afin d’avoir une bonne idée du prix que vous pouvez demander.
  • Vous pouvez également consulter le site du SPF Economie. Il dispose d’une base de données actualisée des prix de l’immobilier. C’est une valeur indicative, rien de plus. De nombreux facteurs interviennent lorsque vous comparez des habitations.
  • Plus une habitation est économique, mieux c’est, mais aussi plus elle est chère. Demandez le certificat de performance énergétique s’il s’agit d’une maison unifamiliale.

Photo Desimpel
  

Photo Maisons Blavier
  

Revenu cadastral (RC)

  • Le revenu cadastral (RC) constitue aussi, surtout pour les maisons récentes, un bon indicateur pour déterminer le prix demandé. La détermination du RC se base en effet sur le montant net que vous percevrez si vous louiez ce bien pendant un an. Vous devez cependant tenir compte du fait que pour le calcul du RC, ce sont les loyers de 1975 qui servent encore de base et que le revenu cadastral est indexé chaque année.
  • En principe, vous pouvez estimer que les habitations qui ont le même RC devraient en principe être de même valeur.

Evaluation professionnelle

  • Pour une estimation plus fiable de la valeur de votre habitation, vous pouvez faire appel à un géomètre-expert. Ce dernier facture généralement à un tarif horaire.
  • Vous pouvez également demander à un agent immobiliers ou un notaire d’évaluer votre maison. Ils jouissent d’une certaine expertise en la matière. Et si vous faites appel à l’un ou l’autre pour passer l’acte de vente ou réaliser la vente, ils seront plus prompts à le faire gratuitement.
  • Il est rare qu’une maison se vende au prix affiché. Souvent, l’acheteur fait une offre qui est inférieure au prix demandé. Songez donc à prévoir une marge, sans exagérer cependant. Une marge de 10 à 15% est largement suffisante.

Ne prenez pas de décision hâtive

Dans tous les cas, ne prenez pas de décision hâtive. Les agents immobiliers usent parfois de certains trucs pour forcer les décisions, en prétendant par exemple que quelqu’un a fait une offre et prendra sa décision le lendemain.


https://www.livios.be/fr/info-construction/guide-du-logement/acheter/budget-dachat-et-assurances/que-vaut-votre-maison/