livios logo

Où en est Gerdine ? « D’ici l’été, ma tiny house doit être prête »

À la fin de l’année dernière, Livios rapportait l’histoire de Gerdine, qui construit seule sa propre tiny house, et ce sans aucune expérience en matière de construction. La charpente de bois était installée à ce moment-là. Que s’est-il passé depuis ? Quand la tiny house sera-t-elle prête ? Voici la suite de cette histoire !

« Après une courte hibernation, tout se remet en route », dit avec enthousiasme Gerdine. «Mon but était d’isoler entièrement la maison pour l’hiver, et ça a marché. » La charpente de bois sur l’extérieur est à présent entièrement montée. «J’ai d’abord mis de la laine de verre isolante contre l’armature, puis j’ai fixé par-dessus des planches de lambris pour laisser un espace pour la ventilation. » Gerdine a utilisé des planches de bois de cèdre pour le revêtement extérieur. « Je les ai teintes pour leur donner un aspect chaleureux et garder le veinage du bois. Le toit est isolé avec une membrane epdm, mais il est encore libre. »

IMG-20201009-WA0013


© Gerdine Vermeer  

600 * 800 maison minuscule gerdine vermeer


  

Faire le maximum soi-même

Une fois l’extérieur terminé, Gerdine a entamé l’installation électrique à l’intérieur. « Après m’être informée sur les meilleures façons de procéder, j’ai travaillé avec un expert pour élaborer un plan afin de faire fonctionner l’ensemble du câblage et l’installer par moi-même. Je souhaite toujours en faire le plus possible moi-même. Ensuite, j’ai commencé les travaux d’isolation et le montage des cadres de fenêtres. » Mais au moment des travaux d’isolation, tout ne se passe pas toujours comme prévu. « J’ai effectivement eu un peu plus de difficultés à ce niveau-là. J’avais installé des rouleaux de laine de verre de 10 cm d’épaisseur dans un cadre avec des poutres de 9,5 cm. Je pensais que cela serait un peu pressé entre les deux couches intérieures et extérieures, pour que l’espace reste libre. »

20201014180839


© Gerdine Vermeer  

20201123102510


© Gerdine Vermeer  

202011151226420


© Gerdine Vermeer  

Léger retour en arrière

La laine de verre était déjà placée contre l’isolant, et Gerdine venait de terminer les revêtements muraux dans le salon. « Après un long épisode pluvieux, je suis allée vérifier le toit, et j’ai découvert que l’isolant dépassait, ce qui a refermé tout l’espace de ventilation. Tout était bien sûr trempé. Si je laissais ça comme ça, je finirais par avoir des problèmes, alors il n’y avait qu’une seule solution : retirer toute l’isolation. »

Plus cher, mais plus stable

Cela signifie également que Gerdine a dû retirer les planches du salon une à une. « J’ai décidé de ne pas m’y attarder trop longtemps et, rapidement tout l’isolant était retiré. » Gerdine choisit alors d’isoler avec des plaques en fibre de bois. C’est beaucoup plus cher, mais elles permettent de réguler l’humidité et sont plus stables dans le temps. Les planches du salon avaient été numérotées pour qu’elles puissent revenir au même endroit. C’est donc la prochaine étape.

IMG-20201111-WA0011


© Gerdine Vermeer  

20200930132540


© Gerdine Vermeer  

20201217132847


© Gerdine Vermeer  

Profitez de chaque cm2

Au programme pour la suite : les murs de la cuisine et de la salle de bains et la construction de l’étage. Gerdine recherche un lit mobile, qu’elle peut glisser sous la cuisine. « Je pensais travailler avec des guides télescopiques à gauche et à droite, mais après avoir consulté quelqu’un qui en sait beaucoup à ce sujet, le lit s’est avéré trop grand et trop lourd. Je vais donc le mettre sur roulettes pour le déplacer plus facilement."

"Je vais probablement aussi utiliser ce concept pour un petit escalier pour aller à la cuisine. Sous la cuisine il y a beaucoup d’espace de rangement et dans les marches des escaliers, je souhaite aussi faire des tiroirs profonds pour optimiser chaque centimètre carré. En fait, je vais pouvoir créer beaucoup d’espace de rangement dans une petite surface. » Gerdine pensait terminer la tiny house ce printemps, mais à cause des travaux d’isolation, le chantier a pris un peu de retard. Son objectif est maintenant d’y vivre cet été. « Je suis très déterminée à y arriver ! »

En collaboration avec

Découvrez tous les partenaires

Ce site web est sécurisé par reCAPTCHA et le politique de confidentialité et conditions générales d’utilisation de Google s’appliquent.

track

http://www.livios.be/fr/info-construction/guide-du-logement/construire/autoconstruction/59817/ou-en-est-gerdine-dici-lete-ma-tiny-house-doit-etre-prete/