Construire ou rénover vous-même ? N’oubliez pas de vous bien assurer !

Même si, en principe, vous n’êtes pas obligé de souscrire d’assurances particulières lorsque vous effectuez vous-même (une partie) des travaux dans votre maison, il est fortement conseillé de le faire.

Lorsque vous faites appel à un entrepreneur pour construire ou rénover votre maison, il doit assurer sa responsabilité décennale, dans certaines limites (pour en savoir plus, cliquez ici). Si vous effectuez vous-même les travaux, vous n’êtes pas tenu de souscrire une assurance. Toutefois, il est prudent de le faire car cela vous permet de vous couvrir de nombreux risques. Voici différentes options.

Assurance TRC

En premier lieu, vous pourriez souscrire une assurance dite TRC (Tous risques Chantier) qui couvre toute une série de risques pouvant survenir pendant les travaux. Par exemple, le vol de matériaux de construction sur le chantier, les dommages causés à la propriété d’un voisin, etc.

Notez qu’une police n’est pas l’autre et que les couvertures peuvent varier. Pensez également que la franchise (la partie des coûts que vous devez vous-même payer) applicable en cas de sinistre n’est pas le même pour toutes les polices.

Mais, car il y a un mais : il n’est pas toujours facile pour un auto-constructeur de souscrire une assurance TRC. En effet, la compagnie pourrait refuser, argumentant qu’elle ignore si vous avez les connaissances et l’expérience suffisantes pour effectuer les travaux.

Assurance accidents

Sur un chantier, un accident est vite arrivé. Ce ne serait pas la première fois que quelqu’un se brûle, tombe d’une échelle, etc. Imaginez que des amis ou des membres de la famille viennent vous aider et qu’ils soient victimes d’un accident. Ils pourraient vous tenir pour responsable et réclamer une indemnisation. Selon la gravité de la blessure, le montant peut être très substantiel. Il est donc hautement recommandé de souscrire une assurance accidents qui interviendra en cas d’accident sur le chantier.

Vous pourriez également vous assurez vous-même de manière à être indemnisé si vous étiez vous-même victime d’un accident sur votre chantier. Ici encore, il est important de vérifier les conditions et la couverture de la police. Assurez-vous de la couverture la plus large possible.

Assurance habitation

La plupart des propriétaires souscrivent une assurance habitation (assurance incendie). Faites-le dès que vous recevez les clés, même si vous n’emménagez pas immédiatement. Cette assurance couvrira également certains dommages causés à la maison pendant sa rénovation.

Tout n’est cependant pas couvert, comme les dégâts des eaux ou les dommages causés par les travaux que vous effectuez. Toutefois, certaines compagnies permettent d’étendre la couverture pour les sinistres liés à la construction. Comparez bien et renseignez-vous sur les différentes options.

Assurance familiale

Si vous causez des dommages à un tiers pendant les travaux – vous endommagez son véhicule avec une échelle ou une brouette, par exemple – votre assurance familiale peut intervenir. Notez que certains dommages à des tiers sont exclus. Là encore, demandez à votre courtier ce que couvre précisément votre police et dans quelle mesure il est possible d’étendre la couverture.

Assurance protection juridique

Lors de la construction ou de la rénovation de votre logement, des désaccords avec votre architecte, votre entrepreneur, votre fournisseur de matériaux de construction, … peuvent apparaître. S’ils devaient aboutir à une procédure judiciaire, la facture pourrait être salée. Une assurance protection juridique couvrira les frais.

Le meilleur de Livios dans votre boîte aux lettres ?

Inscrivez-vous à la newsletter de Livios et recevez deux fois par semaine les dernières nouvelles dans le domaine de la construction et de la rénovation, des conseils utiles et des tonnes d'inspiration.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux