Vous travaillez sur votre chantier du matin au soir et parfois la nuit ?

Si vous faites construire ou rénover votre maison, vous avez envie que le chantier avance. Et si vous vous chargez vous-même (d’une partie) des travaux, vous êtes prêt à y consacrer un maximum de votre temps libre. Pour ceux qui ont un job, ce temps libre ce sont essentiellement les soirées et les week-ends. Mais peut-on travailler quand on le veut sur son chantier ?

Ne pas causer de nuisances

À proprement parler, il n’y a pas de limite au nombre d’heures que vous travaillez sur votre chantier ni aux moments où vous le faites. Vous pouvez parfaitement travailler toute la nuit ou effectuer certains travaux avant le lever du soleil.

Mais il existe des règles concernant le type de travaux que vous effectuez à ces moments-là. Entre autres choses, ils ne doivent par exemple pas causer de nuisances aux voisins. Pas question donc d’utiliser la perceuse ou la meuleuse tandis que peindre ou tirer les câbles électriques ne dérangera personne. Bref, du moment que vous ne faites pas de bruit, tout va bien.

Règlement de police

Les heures pendant lesquelles les activités source de perturbations et/ou de bruit sont interdites figurent généralement dans le règlement de police de la commune ou de la ville où se déroule votre chantier (il est normalement consultable sur internet). Le plus souvent, c’est entre 22 h et 7 h du matin.

Contrairement à ce que beaucoup croient, cet horaire est le même en été et en hiver. La plupart des règlements de police contiennent également des dispositions pour les dimanches et les jours fériés. Mais la même règle est souvent d’application partout : tant que vous ne faites pas de bruit, vous pouvez travailler.

L’entrepreneur

L’entrepreneur auquel vous feriez appel pour vos travaux est tenu aux mêmes règles que vous. Les choses sont évidemment différentes s’il fait travailler du personnel sur votre chantier car, dans ce cas, il doit respecter la législation relative à la durée du travail, à la santé et à la sécurité sur le chantier.

Exception

Il peut arriver que certains travaux bruyants ne puissent être réalisés que la nuit (coulage de certains sols en béton, livraison de certains matériaux, etc.). Dans pareil cas, vous devez demander une autorisation préalable à la commune.

Sanctions

Ne pas respecter ces règles vous expose à une amende (environ 350 euros). Et ce ne pas tout car vous pourriez être contraint d’arrêter de travailler et vos machines pourraient être temporairement confisquées. Sans compter que les voisins qui subissent des désagréments sont en droit de réclamer un dédommagement. Un homme averti...

Le meilleur de Livios dans votre boîte aux lettres ?

Inscrivez-vous à la newsletter de Livios et recevez deux fois par semaine les dernières nouvelles dans le domaine de la construction et de la rénovation, des conseils utiles et des tonnes d'inspiration.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux