livios logo

Je vais épargner

Si vous envisagez de construire ou d'acheter, il est préférable de disposer d'un capital de départ. Les banques proposent différentes formules d'épargne, prévues spécialement pour l'immobilier.

Formules d'épargne assorties d'un terme

taux le plan tirelire économies

Photo BNP Paribas Fortis
  

Home Invest plan

Photo BNP Paribas Fortis
  

maison aérée Ytong Xella

Photo Ytong - Silka
  

prêt à domicile

Photo BNP Paribas Fortis
  

Les formules d'épargne sont nombreuses. Pour faire un choix judicieux, vous devez tenir compte avant tout du délai dans lequel vous souhaitez disposer de votre capital.

Épargne à court terme (3 ans maximum)

Si vous projetez de construire ou d'acheter dans moins de 3 ans, le compte d'épargne ou l'abonnement d'épargne (épargne automatique) est probablement la formule qui vous conviendra le mieux.
Un abonnement d'épargne est une forme d'ordre permanent par lequel périodiquement (p. ex. une fois par mois), selon les instructions que vous avez données, le transfert d'un montant que vous fixez est effectué de votre compte à vue vers un compte d'épargne. À cet effet, vous pouvez ouvrir un compte d'épargne distinct qui est exclusivement destiné à l'achat ou la construction ultérieure d'une habitation.
Comparé aux autres formules, le compte d'épargne est une solution flexible. Vous pouvez très facilement disposer de votre argent ou verser de l'argent en complément. Par contre, le rendement est généralement moins élevé par rapport à un compte à terme ou à des fonds de placement.

Épargne à moyen terme (3 à 7 ans)

Si vous voulez avoir constitué le capital de départ nécessaire dans un délai de 3 à 7 ans avec un rendement fixe préétabli sans risque, il existe pour vous deux types d'épargne à terme : les bons de caisse ou le compte à terme. L'avantage de ces deux formules c'est que vous savez précisément à l'avance quel montant vous aurez et quand.

Les bons de caisse sont des titres qui offrent un rendement fixe préétabli sur une durée déterminée. Étant donné qu'il s'agit ici de documents matériels, vous devrez nécessairement prendre des précautions afin d'éviter la perte ou le vol de vos bons de caisse.
Ce problème ne se pose pas avec le compte à terme, puisque celui-ci est nominatif. Un compte à terme est un compte où vous pouvez investir une somme d'argent déterminée pour une durée et un taux préalablement établis. L'intérêt est également supérieur à ce que vous pouvez obtenir avec un bon de caisse sur une période identique.

Épargne à long terme (plus de 7 ans)

Si vous voulez épargner à plus long terme, vous devez décider si vous voulez placer votre argent avec ou sans risque. Si vous préférez jouer la sécurité, le compte à terme et les bons de caisse (voir ci-dessus) sont certainement la meilleure solution pour vous. Si vous êtes disposé à prendre un certain risque, les fonds de placement constituent une formule intéressante.
Les fonds de placement (également appelés OPC ou organismes de placement collectif) investissent l'épargne d'un grand nombre d'investisseurs individuels de manière collective en actions, obligations, liquidités, certificats immobiliers... Sur le plan juridique, un fonds de placement peut prendre la forme d'une société d'investissement de droit belge ou luxembourgeois. Cette société d'investissement est généralement mieux connue sous l'appellation de sicav.

Les avantages des fonds ne sont pas des moindres : une répartition optimale des risques, une gestion professionnelle par des spécialistes, un cadre fiscal attrayant et un suivi facile. Si vous y connaissez en placements, vous pouvez naturellement investir aussi votre argent vous-même dans des actions, obligations, etc., dans l'espoir d'obtenir un excellent rendement.

Formules d'épargne assorties d'un avantage fiscal

Certaines banques offrent également la possibilité d'assortir l'épargne d'avantages fiscaux intéressants qui sont généralement réservés aux personnes qui ont effectivement déjà construit ou acheté une habitation.
Cette formule d'assurance-épargne vous offre la possibilité de constituer, par le biais de versements mensuels (ou annuels) pendant les années qui précèdent la conclusion de votre crédit-logement, un capital qui servira au financement de votre assurance solde restant dû lors de la conclusion de votre prêt hypothécaire. Les primes que vous payez pour l'assurance-épargne peuvent être reprises sur votre déclaration fiscale sous la rubrique épargne à long terme. Conformément à la législation fiscale actuelle, vous récupérez ainsi chaque année un avantage fiscal de 30 à 40 % (plus les impôts communaux) de la prime payée. Après la conclusion de votre crédit-logement, vous récoltez encore les fruits de l'assurance-épargne au niveau fiscal. Étant donné que votre assurance solde restant dû est déjà (en grande partie) payée, vous disposez d'une plus large marge de déduction fiscale de vos remboursements du capital. Pour la déduction fiscale d'un crédit-logement, un plafond est en effet applicable en ce qui concerne la combinaison des remboursements de capital, des intérêts et des primes de l'assurance solde restant dû.

10 choses à savoir sur budget de construction et assurances

En collaboration avec

Découvrez tous les partenaires

Ce site web est sécurisé par reCAPTCHA et le politique de confidentialité et conditions générales d’utilisation de Google s’appliquent.

track

http://www.livios.be/fr/info-construction/guide-du-logement/construire/budget-de-construction-et-assurances/je-vais-epargner/