livios logo

La pénurie de matières premières fait grimper les coûts de construction

La pénurie des matériaux de construction a fait monter en flèche les prix ces derniers mois. Cela se traduit par une augmentation du prix des projets de construction et par des délais de livraison beaucoup plus longs. Le coronavirus est l’un des coupables, mais il n’est pas le seul.

La liste mensuelle des prix indique que ces six derniers mois, l’indice des matériaux de construction a augmenté de 10%. Cela ne veut cependant pas dire que le prix des projets de construction augmente dans la même proportion, explique Marc Dillen de la Confédération flamande de la construction (VCB). « Pour une nouvelle construction, il faut compter en moyenne sur une hausse de 3,4% de la facture totale. Pour un projet de rénovation, cette augmentation est moins marquée vu que la part de la main-d’œuvre est plus importante. » L’impacte du prix des matériaux de construction sur le coût des projets reste donc gérable, ce qui est également confirmé par André De Groote, grossiste et président de la Fema, la fédération professionnelle des négociants en matériaux de construction.

Ciment : +4%

Avec une hausse de 4%, le prix du ciment reste relativement stable par rapport aux autres matériaux de construction. Selon André De Groote, cette augmentation est principalement due à la hausse du prix de l’énergie.

Briques : +5%

Pour les briques aussi, le prix dépend fortement du prix de l’énergie, comme ils doivent être cuit au four à une température de 850°C minimum.

Bois de construction : +128%

La politique de Trump a fait monter en flèche le prix du bois au niveau mondial. « Au moment où la demande de bois a commencé à augmenter aux États-Unis, Trump a décidé de taxer davantage les importations de bois du Canada », explique André De Groote. Par conséquent, les Américains ont préféré d’acheter leur bois en Europe, ce qui à son tour a créé une pénurie de bois en Europe.

Panneaux OSB : +191%


© Getty Images  

La hausse des prix du stratifié ou du vinyle est également due à l’augmentation de prix des matières premières.

Photo MEISTER
  

800x600 brique de parement de façade Elignia

Pour les briques, le prix dépend fortement du prix de l’énergie, comme ils doivent être cuit au four à une température de 850°C minimum.

Photo Terca
  

Panneaux OSB : +191%

Le prix des panneaux OSB dépend du prix des deux composants principaux qui ont tous les deux vu augmenter leur prix ces derniers mois. Tout d’abord, il y a les copaux de bois, qui sont devenus plus rares et donc plus chers pour la même raison que pour le bois. Puis, la production de colles et de silicone a été confronté au « February Freeze » au Texas, une période de gel extrême. Les tuyaux des usines chimique n’étant pas prévus pour résister aux températures aussi froides, ils ont dû arrêter leur production pendant un mois.

Matières premières pour revêtements de sol : +50-70%

La hausse des prix du stratifié ou du vinyle est également due à l’augmentation de prix des matières premières. Selon Unilin Group, cette hausse est considérée comme un phénomène passager. « La pénurie de matières premières est pire que la hausse des prix », explique Bernard Thiers, CEO du groupe Unilin. Cette pénurie cause surtout des arrêts de production et donc des délais plus longs.

Fenêtres : +10%

Les fenêtres ayant un châssis en bois ont vu augmenter leur prix de 54,5%. La hausse des prix des fenêtres en acier ou en PVC est moins importante : 10% de plus en moyenne.

Peinture : +7%

Pour la peinture aussi, le grand coupable est la vague de froid qui a touché le Texas en février. Cela a créé une pénurie de produits liants, ce qui a fait augmenter le prix de la peinture.

Matières premières isolantes (MDI/polyols) : +50%

Le prix du PIR et du PUR, les principaux matériaux isolants des habitations, a augmenté à cause d’une pénurie de MDI, leur produit de base. Le MDI est produit à partir de benzène, un sous-produit des raffineries de pétrole. Comme nous prenons moins souvent l’avion et nous roulons moins la voiture, la production de kérozène, d’essence et de diesel, et donc aussi de sous-produits comme le benzène, a diminué en Europe. Cela a fait augmenter de prix de 50%.

10 choses à savoir sur budget de construction et assurances

En collaboration avec

Découvrez tous les partenaires

Ce site web est sécurisé par reCAPTCHA et le politique de confidentialité et conditions générales d’utilisation de Google s’appliquent.

track

http://www.livios.be/fr/info-construction/guide-du-logement/construire/budget-de-construction-et-assurances/la-penurie-de-matieres-premieres-fait-grimper-les-couts-de-construction/