livios logo

L’esclavagisme à nos portes

A l’heure de faire des travaux chez soi, on est souvent surpris par le prix de la main d’œuvre. A tel point qu’elle ne permet parfois pas d’entamer les travaux. Pourtant, d’aucuns ont des solutions. Problème, celles-ci sont illégales et aux limites de l’esclavagisme.

En vérifiant les fiches de paie de travailleurs sur un chantier public, un journaliste du Soir Mag s’est rendu compte que l’entrepreneur n’accordait à ses ouvriers portugais qu’un salaire de 3 euros de l’heure. 2,80 euros pour être précis.

Photo Livios
  

L’info est passée presque inaperçue la semaine passée. En vérifiant les fiches de paie de travailleurs sur un chantier public, un journaliste du Soir Mag s’est rendu compte que l’entrepreneur n’accordait à ses ouvriers portugais qu’un salaire de 3 euros de l’heure. 2,80 euros pour être précis.

Salaire minimum

Sans doute l’entrepreneur a-t-il confondu salaire minimal et salaire minimum. En effet, ce dernier, en Belgique et dans le secteur de la construction, est fixé à 13 €/h. Cela démontre simplement les limites des législations européennes qui autorisent aujourd’hui le système de détachement.

En d’autres termes, il s’agit de permettre à des ouvriers étrangers de travailler en Belgique tout en étant soumis aux réglementations de leur propre pays. Résultat : le secteur de la construction est victime de dumping social.

15.000

Outre l’aspect inhumain, le fait dénoncé a des conséquences sur l’emploi dans notre pays. Ainsi, l’Onem estime que 15.000 emplois ont été perdus dans le secteur de la construction entre 2011 et 2014. Cela représente une baisse de 10% de la masse salariale du secteur.

De quoi, éventuellement, inquiéter les autorités politiques qui doivent mettre des systèmes de contrôle plus efficaces et, dans le même temps, mettre en place une réelle législation européenne en matière d’emploi.

Source : RTL-Info

-------------------

Aidez d’autres bâtisseurs et rénovateurs en partageant cet article

12 choses à savoir sur partenaires de la construction


https://www.livios.be/fr/info-construction/guide-du-logement/construire/partenaires-de-la-construction/lesclavagisme-a-nos-portes/