livios logo

Maçonnerie traditionnelle

La méthode traditionnelle – avec bloc intérieur, creux et parement - est de loin la plus populaire. Le mur creux offre de multiples avantages au niveau de l’isolation et des problèmes d’humidité.

Comment se présente une maison traditionnelle ? 

Construction

Dans la plupart des cas une habitation se compose d’un mur intérieur, d’un creux et d’un parement extérieur. Votre mur intérieur se compose de blocs porteurs en céramique, en béton cellulaire, en silicocalcaire ou en béton. Chaque matériau a ses propriétés spécifiques (résistance, pouvoir isolant, acoustique, ...). La couche d’isolation est appliquée contre la paroi extérieure de ce mur.

Et vient ensuite le creux. Il s’agit d’un espace vide de minimum 2 à 3 cm entre votre mur intérieur/isolation et votre mur extérieur. Le creux empêche l’humidité (comme la pluie) de traverser le mur intérieur et assure la circulation d’air nécessaire pour sécher votre isolation et votre façade. L’eau qui s’introduit dans le creux s’évacue vers l’extérieur grâce à une membrane d'étanchéité qui est placée vers le bas (du mur intérieur vers le mur extérieur).

Il existe diverses options pour votre façade extérieure. Outre sa fonction esthétique, ce mur a également un but pratique : il forme un tampon contre les conditions météorologiques externes, telles que la pluie et le vent. Au bas des briques traditionnelles, sont en principe prévus des joints ouverts verticaux au travers desquels s’écoule l’eau provenant de la membrane d’étanchéité. On retrouve ce même genre de joints ouverts en haut de la façade.

Dans la plupart des cas, une maison se compose d’un mur intérieur, d’une cavité et d’une façade. Votre mur intérieur (ou feuille intérieure) se compose de blocs de construction porteurs.


  

Dans le cadre d’une nouvelle construction, les murs sont le plus souvent finis avec des plaques d’isolation dures. Celles-ci sont posées sur la surface extérieure du mur intérieur.

Photo UNILIN
  

Isolation

Dans le cadre de nouvelles constructions, on utilise le plus souvent des plaques d’isolation dures. Celles-ci sont placées contre la paroi extérieure de votre mur intérieur. D’autres matériaux isolants sont possibles, mais tenez compte de l’espace dont vous avez besoin. Plus l’isolant est épais, plus le creux doit être large.

Pour post-isoler une habitation existante, vous avez trois options : post-isoler le creux en remplissant celui-ci d’un matériau isolant ou isoler le mur extérieur par l’extérieur ou l'intérieur. Chacune de ces solutions a ses avantages et ses inconvénients, en fonction de votre situation particulière (p. ex. les prescriptions urbanistiques).

Apparence

Outre la brique classique, l’enduit est également très prisé. Mais les panneaux de bardage, les revêtements en bois et les briquettes en pierre font de plus en plus partie du paysage urbain.  

La cavité est un espace vide de 2 à 3 cm entre votre mur intérieur, l’isolation et le mur extérieur. Le mur creux empêche l’humidité (par exemple la pluie) de pénétrer la paroi intérieure et d’assurer la circulation de l’air afin que votre isolation et voter façade soient parfaitement sèches.


  

Vous construisez avec du béton cellulaire ? Alors, la couche isolante se trouve déjà à l'intérieur du bloc.

Photo Ytong
  

Il existe différentes solutions pour la façade extérieure. Outre sa fonction esthétique, ce mur possède également des objectifs pratiques : il forme un tampon contre les intempéries comme la pluie et le vent.

Photo Nelissen Steenfabrieken NV
  

La construction traditionnelle offre une grande liberté architecturale.


  

Outre les briques traditionnelles, le recouvrement de façade (le bien nommé crépi) est un choix également populaire. Mais des dalles, un bardage bois, des bandes de pierre sont de plus en plus souvent visibles dans nos rues.

Photo Vandersanden
  

Quels sont les principaux avantages ?

  • La méthode de construction traditionnelle affiche de belles performances en termes d’isolation, d’acoustique et de protection contre l’humidité. 
  • Beaucoup d’entrepreneurs signifient beaucoup de prix, il y a donc place pour la négociation.
  • Tous les entrepreneurs connaissent cette méthode de travail.
  • Les éléments de construction plus lourds garantissent une plus grande inertie thermique.
  • Vous possédez de nombreuses alternatives en termes de finition, d’isolation…
  • Vous avez une grande liberté architecturale.
  • La construction est très résistante aux intempéries, au vent et au feu.
  • Les rénovations et agrandissements sont très faciles à réaliser.
  • Les matériaux traditionnels comme la brique possèdent une longue durée de vie. 

Quels sont les principaux points d'attention ?

  • Un temps de construction plus long : en moyenne de 10 à 16 mois.
  • La préfabrication est peu ou prou possible, tout se passe sur chantier. Vous êtes donc plus soumis aux conditions climatiques.
  • Vous avez besoin de fondations solides pour supporter le poids du bâtiment.
  • En fonction de votre construction, vous allez utiliser plus de béton et d’acier, augmentant d’autant le prix final.
  • Les milliers de litres d’eau dans a maison (pour le béton, les plafonnages, la chape…) mettront des mois, voire des années, pour disparaître.
  • Les options ne sont pas aussi faciles à appliquer que, par exemple, dans le travail du bois. La masse peut imposer des fondations complémentaires.
  • Assurer sa construction est le plus souvent possible, mais demande énormément de temps. 

12 choses à savoir sur techniques de construction


https://www.livios.be/fr/info-construction/guide-du-logement/construire/techniques-de-construction/maconnerie-traditionnelle/