livios logo

COVID-19 : jardin et terrasse de plus en plus importants

Le nouveau coronavirus influence notre comportement dans l’acquisition immobilière. C’est ce qu’on peut déduire des résultats d’une enquête menée par le groupe immobilier ERA examinant le comportement des particuliers relative au choix de logement en sortie de confinement.

L’enquête montre que 80% des Bruxellois et des Wallons ne souhaitent plus investir dans une maison sans jardin et 78,9% ne veulent plus d’appartement sans terrasse. La raison ? Pendant le confinement, la valeur d’un tel espace à l’air libre pouvant procurer du bien-être, est devenue apparente. « En période normale, on n’en prend pas nécessairement conscience puisqu’on sort, on va travailler, on peut se promener où on veut. Mais quand on reste confinés deux mois, c’est autre chose », dit Johan Krijgsman, CEO d’ERA Belgium.

Plus d'espace dans la maison

Bien sûr, il n’est pas toujours possible de trouver une habitation ayant un jardin ou une terrasse. Dans ce cas-là, à peu près la moitié des personnes interrogées indiquent le désir d’avoir un parc ou un espace vert près de leur logement. De même manière, 39% des répondants mentionnent une surface habitable plus importante comme critère majeur. M. Krijgsman affirme cette importance de la superficie de l’habitation : « La difficulté de devoir rester dans un espace réduit a été fortement ressentie pendant le confinement. »

jardin


© Getty Images  

Cohabitation des zones résidentielles jardin


© Getty Images  

Acheter ou pas ?

Un autre point relevé par l’enquête, c’est qu’une personne sur 10 ne veut plus acheter de nouveau bien à cause de la crise Corona. De même, une personne sur quatre indique ne pas vouloir vendre l’un de ses biens immobiliers à cause du COVID-19. La raison pour ce dernier ? La majorité indique vouloir « attendre et voir comment les prix vont évoluer ». D’autres précisent renoncer parce que « le bien a dévoilé ses nombreux atouts durant le confinement ».

Pour finir, Johan Krijgsman ajoute que ce phénomène est courant pendant les périodes incertaines comme celle-ci. « D’abord il y a une petite baisse des achats/ventes qui s’opère à cause des effets psychologiques qui influencent le marché. Puis, après quelques mois, tout redevient normal. »

Lisez aussi :

En collaboration avec

Découvrez tous les partenaires

Ce site web est sécurisé par reCAPTCHA et le politique de confidentialité et conditions générales d’utilisation de Google s’appliquent.

track

http://www.livios.be/fr/info-construction/guide-du-logement/de-quel-type-de-logement-ai-je-envie/construire-renover-acheter-ou-louer/covid-19-jardin-et-terrasse-de-plus-en-plus-importants/