Les bons plans de Virginie : Oui aux matériaux naturels et de récup’ !

Pour la rénovation et l’extension de leur maison bruxelloise, Anne et Nicolas ont joué à fond la carte des matériaux naturels et de récupération.

Chanvre et chaux

Pour isoler le bâti existant de l’intérieur, Anne et Nicolas ont fait le choix du chanvre, dont les copeaux sont mélangés à de la chaux pour former des blocs solides et faciles à mettre en œuvre. En plus d’assurer une bonne isolation, ce matériau biosourcé joue aussi un rôle de tampon hydrique contribuant à une atmosphère saine, tout en créant une inertie propice au confort d’été. Si le coût de tels blocs est plus élevé que celui de matériaux d’isolation traditionnels, leur mise en œuvre ne nécessite en revanche pas de structure préparatoire, ce qui constitue un important gain de temps et donc de main d’œuvre, pour un coût finalement équivalent.

Des ballots de paille

S’ils auraient pu également choisir le chanvre pour isoler l’ossature bois de l’extension, Anne et Nicolas ont fait le choix d’un matériau à la fois naturel et local en se fournissant en ballots de paille auprès d’un agriculteur wallon. Cette paille a été utilisée pour remplir l’ossature, chose qu’ils ont pu faire eux-mêmes aisément.

De la terre sur les murs

Cette volonté d’utiliser des matériaux naturels s’est étendue aux murs, qui ont reçu un enduit de finition composé de terre crue d’argile provenant de plusieurs terres d’excavation récoltés sur des chantiers bruxellois. Très respirant, ce matériau de récupération participe grandement à la régulation de l’humidité dans les pièces.

Argile et gravier

Ce mélange de terre, on le retrouve dans la cuisine et dans la salle de bains, mais sous une autre forme. Un mélange d’argile et de gravier a permis de créer de petits murets qui habillent l’îlot central et soutiennent le meuble lavabo. Une manière de construire qui correspond tout à fait à la technique traditionnelle du pisé.

Enduit à la chaux

Pour être totalement cohérents dans leur démarche et assurer une belle homogénéité à l’ensemble du projet, Anne et Nicolas ont consciencieusement appliqué un enduit à la chaux sur de nombreuses surfaces tels que le mobilier de la cuisine, le meuble lavabo de la salle de bains ou encore les placards. Chapeau, les artisans du naturel !

Le meilleur de Livios dans votre boîte aux lettres ?

Inscrivez-vous à la newsletter de Livios et recevez deux fois par semaine les dernières nouvelles dans le domaine de la construction et de la rénovation, des conseils utiles et des tonnes d'inspiration.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux