livios logo

Un logement pour la vie ? 5 conseils pour une maison adaptable

Plus de deux Limbourgeois sur trois voudraient continuer à profiter de leur maison pendant leurs vieux jours. Vous aussi ? Alors n'attendez pas que le moment soit venu pour adapter votre maison ou votre appartement à vos besoins futurs. Grâce à ces conseils, vous pouvez déjà vous assurer un logement pour la vie, que vous conceviez et construisiez vous-même ou que vous achetiez et rénoviez.

Vous envisagez de construire une nouvelle maison à l'épreuve du temps ? Tout commence dans la phase de conception, avec un plan de construction tourné vers l'avenir. Une maison adaptable part d'une base flexible dans laquelle vous pouvez facilement faire des changements plus tard sans avoir à engager de frais. En concertation avec votre architecte, vous pouvez concevoir votre maison de manière flexible, en gardant à l'esprit une utilisation intelligente, optimale et multifonctionnelle de l'espace. Mais même si vous souhaitez déménager dans une maison ou un appartement existant, vous pouvez déjà tenir compte de votre âge au moment de faire votre choix. En suivant ces cinq conseils, votre maison grandira avec vous.

1. Veiller à l'accessibilité de votre logement

Vous cherchez encore un terrain à bâtir, une maison ou un appartement ? Pendant la recherche, tenez compte de la situation et de l'accessibilité de votre logement. Il peut arriver un jour que vous ne puissiez plus conduire votre voiture ou que vous ne vous sentiez plus en confiance au volant. Il est donc important, d'une part, que vous viviez à distance de marche, entre autres, du magasin, du bureau de poste et de la pharmacie et, d'autre part, qu'il y ait un arrêt de bus ou une gare à proximité.

Couple d'âge mûr sécurité à la maison

Vous envisagez de construire une nouvelle maison à l'épreuve du temps ? Tout commence avec un plan de construction tourné vers l'avenir.


© Getty Images  

emplacement maison carte de quartier

Vous cherchez encore un terrain à bâtir, une maison ou un appartement ? Tenez compte de la situation et de l'accessibilité de votre logement.


© Getty Images  

Vous optez pour un appartement ? Alors il y a quelques facteurs supplémentaires auxquels vous devez prêter attention. Par exemple, les appartements du rez-de-chaussée sont beaucoup plus faciles d'accès que ceux d'un étage supérieur, ce qui vous donne plus de sécurité et de confort. De plus, l'accessibilité des parties communes dans un tel bâtiment est d'une grande importance. Pensez aux portes, aux escaliers et aux entrées, mais aussi à l'ascenseur, au sous-sol et au parking. Surtout si vous avez une mobilité réduite ou si vous avez beaucoup de courses à porter, un immeuble d'habitation accessible est indispensable.

2. Penser à un aménagement adaptable et flexible

Vous êtes en phase de conception de votre nouvelle construction ou vous avez un projet immobilier en vue ? Alors, réfléchissez bien à l'aménagement. Dans vos vieux jours, une chambre et une salle de bain au rez-de-chaussée sont presque inévitables. Vous souhaitez pouvoir installer un ascenseur plus tard ? Prévoyez une buanderie au rez-de-chaussée et au premier étage et séparez-les par un plancher en bois. De cette façon, ces espaces peuvent servir plus tard de cage d'ascenseur. Vous installez un ascenseur ? N'oubliez pas que vous devez prévoir une buanderie supplémentaire. En utilisant autant de murs intérieurs légers et mobiles que possible, vous vous donnez également la possibilité d'agencer vos espaces de vie de manière plus flexible. Par exemple, vous pouvez transformer deux chambres d'enfants en une seule chambre spacieuse et accessible en enlevant quelques murs. Vous vivez dans un appartement d'un étage et vous voulez y rester à vie ? Dans ce cas, l'idéal est d'avoir des toilettes qui se raccordent à votre salle de bains.

3. Limiter les seuils et les différences de niveau

Une maison pleine de seuils et d'autres différences de niveau ? C'est chercher les ennuis, d'autant plus qu'il y a une chance qu'un jour vous ayez une mobilité réduite. La meilleure solution consiste donc à éviter complètement les seuils. Grâce à une baie vitrée coulissante encastrée, vous pouvez faire la transition entre les pièces ou entre l'intérieur et l'extérieur pratiquement sans problème. Y a-t-il une différence de niveau que vous ne pouvez pas éviter ? Dans ce cas, utilisez une rampe au lieu d'une marche. Si vous optez pour un étage, il vaut mieux vous assurer d'avoir un escalier droit avec une bonne rampe. De cette façon, vous pouvez toujours monter et descendre assez confortablement. Si vous ne pouvez vraiment plus monter l'escalier, vous pouvez toujours installer un monte-escalier.

VG500 (5)

Grâce à une baie vitrée coulissante encastrée, vous pouvez faire la transition entre les pièces ou entre l'intérieur et l'extérieur pratiquement sans problème.

Photo Aliplast Aluminium Systems
  

Cloisons légères Habito

Avec des murs intérieurs flexibles et mobiles et en réaménageant les pièces, vous pouvez éventuellement créer plus d'espace là où vous en avez besoin.

Photo Gyproc
  

4. S'assurer qu'il y a assez de place

Avez-vous une mobilité réduite ? Alors une marge de mouvement et de manœuvre supplémentaire n'est pas un luxe superflu. Veillez à ce que les portes et les couloirs soient suffisamment larges. Idéalement, utilisez comme gabarit 93 cm pour les portes et 120 cm pour les couloirs. Il est ainsi plus facile de déplacer les meubles et autres objets volumineux, et vous avez toujours l'espace nécessaire pour les passer en fauteuil roulant. De plus, en travaillant avec des murs intérieurs flexibles et mobiles et en réaménageant les pièces, vous pouvez éventuellement créer plus d'espace là où vous en avez besoin. Pensez à des toilettes avec vestiaire que vous transformez en une salle de bain spacieuse au rez-de-chaussée ou à l'exemple précédent des deux chambres d'enfants que vous transformez avec des modifications minimales en une grande chambre.

5. Opter pour des techniques flexibles

Surtout quand vous vieillissez, des technologies comme les interphones et la domotique peuvent vous faciliter la vie. Il faut donc prévoir dès le départ une installation électrique flexible et les lignes de secours nécessaires. Si nécessaire, vous pouvez centraliser ces techniques dans des tubes techniques. Dans tous les cas, assurez-vous que tout est facilement accessible pour vous. En réfléchissant bien à l'emplacement de vos tuyaux, vous vous facilitez la tâche pour ajuster les choses par la suite. Vous envisagez de transformer une buanderie au rez-de-chaussée en salle de bains ? Prévoyez déjà des tuyaux pour l'approvisionnement et l'évacuation de l'eau sanitaire. Cela vous évitera beaucoup de travaux de démolition à l'avenir.

Avec nos remerciements à Inter.

12 choses à savoir sur logement durable et évolutif

En collaboration avec

Découvrez tous les partenaires

Ce site web est sécurisé par reCAPTCHA et le politique de confidentialité et conditions générales d’utilisation de Google s’appliquent.

track

http://www.livios.be/fr/info-construction/guide-du-logement/de-quel-type-de-logement-ai-je-envie/logement-durable-et-evolutif/un-logement-pour-la-vie-5-conseils-pour-une-maison-adaptable/