livios logo

Habitat flexible : faites grandir votre maison avec vous

Généralement, on ne construit ou ne rénove qu’une seule fois dans une vie. Mieux vaut donc faire les choses convenablement du premier coup. Ainsi, vous profiterez de votre habitation à vie et dans le confort.

Une habitation bien conçue répond à vos souhaits actuels et à vos besoins futurs. Afin d’adapter par la suite votre habitation à l’évolution de vos conditions de vie sans trop d’efforts, il est préférable de tenir compte d’un certain nombre de facteurs dès la phase de conception. Vous n’avez peut-être pas d’enfants aujourd’hui, mais vous en aurez dans cinq ans. Et dans trente ans, ces enfants seront autonomes, et vous vous retrouverez peut-être dans une maison beaucoup trop grande. C’est la raison pour laquelle il vous faut une maison flexible et adaptable. C’est intéressant, non seulement pour vous, mais aussi dans l’éventualité où vous voulez vendre la maison plus tard. Cela vous évitera bien des déboires.

Petits travaux, grands effets

Mais comment rendre son habitation flexible ? L’idée de base est que le cœur, c’est-à-dire la structure de votre habitation, doit être conçu de façon à ce que vous ayez une maison fonctionnelle et flexible que vous pourrez facilement adapter ultérieurement. Ou dont vous pourrez organiser les espaces de vie différemment plus tard, moyennant quelques ajustements, et leur donner une affectation différente. Si vous procédez intelligemment maintenant, vous pourrez réaliser beaucoup d’économies plus tard. Une « maison adaptative » n’a pas besoin d’avoir l’air différente, d’ailleurs. Vous pouvez intégrer les ajustements nécessaires de manière subtile.

Pensez à aujourd’hui et à demain

L’accessibilité de votre habitation est un élément important. Des escaliers, de nombreuses différences de niveau, des prises basses, des portes étroites : vous n’y pensez peut-être pas, mais ce sont des détails qui déterminent si vous pourrez rester dans votre maison plus tard. Une maison pour la vie doit convenir au plus grand nombre possible d’occupants, quels que soient leur âge, leurs capacités physiques ou leurs limites. Que se passe-t-il si vous vous retrouvez dans un fauteuil roulant après un accident ou une maladie ? Même dans ce cas, vous devriez pouvoir vous déplacer facilement dans la maison.

Il vous faut une maison flexible et adaptable.

Photo Knauf
  

Les plaques de plâtre sont idéales pour un aménagement flexible.

Photo Gyproc
  

Montrez-vous particulièrement attentif à la conception des espaces : optez pour un lavabo suspendu dans votre salle de bains.

Photo Kaldewei
  

Cloisons intérieures flexibles

Les plaques de plâtre sont idéales pour un aménagement flexible. Diviser une pièce en deux, parachever votre grenier, poser une cloison de doublage : tout est possible avec des parois intérieures en plaques de plâtre. Elles sont fixées à des sous-structures en bois ou en aluminium et peuvent être posées ou enlevées ultérieurement sans trop de travaux de démolition. De cette façon, vous pouvez d’ailleurs aussi reporter les  coûts pour vos murs intérieurs et vous n’avez pas besoin de décider directement lors des travaux de gros œuvre où placer tel ou tel mur intérieur. Si vous n’avez pas d’enfants au moment où vous construisez, par exemple, vous pouvez toujours laisser l’espace destiné aux chambres des enfants provisoirement entièrement ouvert.

Techniques magnifiquement dissimulées

Vous pouvez facilement cacher l’isolation et les techniques à l’intérieur des murs. Mais cela peut poser des problèmes si vous enlevez les cloisons plus tard. Si vous disposez à tout le moins d’assez d’espace, une autre option consiste à (faire) installer des plafonds suspendus. Vous pouvez utiliser l’espace entre le plafond et le plafond suspendu pour faire passer vos conduits de ventilation, vos câbles électriques et toutes sortes de conduites et de câbles d’une pièce à l’autre. Attention : en cas de dysfonctionnement, vous devez être capable d’y accéder aisément. Il est donc préférable d’opter pour une finition de plafond facile à démonter.

Soyez très astucieux dans vos choix

Montrez-vous particulièrement attentif à la conception des espaces les plus fréquemment utilisés dans votre maison : votre salle de bains et votre cuisine. Moyennant quelques choix astucieux, vous pourrez en profiter toute votre vie sans avoir à faire de lourds travaux d’adaptation. Par exemple, veillez à ce que les portes s’ouvrent vers l’extérieur, optez pour un lavabo suspendu dans votre salle de bains et gardez à l’esprit qu’une cuisine en L ou en U est l’aménagement le plus accessible. Les prises de courant à hauteur de main sont extrêmement pratiques. Il est indispensable de prévoir des murs solides dans la salle de bains. Ainsi, vous pourrez facilement y fixer des poignées ou un siège de douche par la suite.

Construire pour la vie, un confort à vie

Investir dans une habitation pour la vie signifie que vous pouvez utiliser votre habitation de manière plus facile, plus sûre et plus confortable. De plus, vous investissez dans l’avenir. Parce que, même si votre famille s’agrandit – ou que vous prenez de l’âge –, vous pourrez rester habiter sans problème dans un lieu qui vous est familier. De plus, investir dans une maison pour la vie, c’est aussi épargner à long terme. Un aménagement flexible vous permet de bénéficier non seulement d’une habitation confortable aujourd’hui, mais aussi d’éviter des frais supplémentaires par la suite.

Conseil : Lisez aussi les 20 règles d’or d’un logement pour la vie.

11 choses à savoir sur logement durable et évolutif


https://www.livios.be/fr/info-construction/guide-du-logement/quel-genre-de-logement-ai-je-envie/logement-durable-et-evolutif/habitat-flexible-faites-grandir-votre-maison-avec-vous/