L’éclairage du jardin

L’éclairage de jardin sert à éclairer les allées et les différences de niveau, mais aussi à placer certains accents. Veillez à un mélange équilibré.

Eclairage fonctionnel

Les lampes ne doivent pas être visibles en plein jour mais doivent créer de beaux effets le soir.

Photo: Niko nv  

L’éclairage de jardin sert à éclairer les allées et les différences de niveau, mais aussi à placer certains accents. Veillez à un mélange équilibré.

Photo: CoboGarden  

L’excès nuit en tout. Le but est d’obtenir un effet maximal avec un minimum de lampes.

Photo: Niko nv  
  • De quoi s’agit-il ? Lanternes basses (70 à 120 cm), avec un faisceau lumineux de préférence orienté vers le bas appliques murales (encastrées ou non. Ne peuvent être encastrées que si des gaines sont maçonnées pendant le gros œuvre).
  • Spots à planter : éclairent vers le haut et diffusent un faisceau lumineux bien réparti. Certains pointent légèrement vers le haut, tandis que d’autres sont totalement plats , ces spots devraient toujours éclairer un objet placé quelque part.
  • De l’éclairage qui vous permettra d’avoir le soir une vision quasiment aussi bonne que pendant la journée dans un souci de sécurité et de facilité.

Eclairage d’ambiance

  • De quoi s’agit-il ? De mettre en valeur certains éléments du jardin (arbres, plantes, ornementations, etc.), de manière à en faire également ressortir la beauté une fois le soir venu.
  • Souvent spots orientables. S’enfoncent dans le sol à l’aide d’une broche et peuvent être orientés selon vos désirs (certainement intéressants pour éclairer des plantes basses ou un parterre de fleurs).
  • Spots à planter (plantés au niveau du sol , le luminaire est donc moins visible).

Règles de base

  • Les lampes ne doivent pas être visibles en plein jour mais doivent créer de beaux effets le soir.
  • L’éclairage de jardin doit évoluer d’une intensité minimale près de l’habitation à plus forte au fur et à mesure que l’on s’en écarte.
  • Les lampes sont orientées vers le jardin dos à la maison, afin d’éblouir les hôtes indésirables.
  • Ce n’est pas la lampe mais l’effet de lumière qui est important. Aussi évitez les boules ou lanternes qui sont trop voyantes, mais préférez des lampes qui n’éclairent que d’un seul côté.
  • L’excès nuit en tout. Le but est d’obtenir un effet maximal avec un minimum de lampes.

Matériaux pour le luminaire

  • Pvc: bon marché, mais moins résistant (devient fragile et peut déteindre).
  • Aluminium: pas bon marché, mais de très bonne qualité. Une couche de vernis en polyester est préférable à une couche d’époxy.
  • Autres possibilités: bois, pierre bleue, etc.

Economie d’énergie

  • Sont très demandées les lampes économiques, les lampes à énergie solaire qui ne nécessitent aucun câble et produisent de la lumière gratuitement, ont une longue durée de vie et existent dans de nombreuses teintes décoratives.
  • Il existe d’énormes différences de qualité entre les leds. Les meilleures marques coûtent facilement trois fois plus cher que les lampes classiques courantes.

Conseils d’éclairage

  • Ne pas utiliser une lampe économique en combinaison avec une autre lampe économique (le fait d’allumer et d’éteindre n’est pas bon pour la lampe économique).
  • N’utilisez pas de spots orientables si vous comptez éclairer la rampe ou le sentier (éblouissent).
  • Analysez votre plan en temps voulu avec le spécialiste ou l’architecte de jardin. Sinon, la situation existante pourra imposer des restrictions gênantes.
  • Fractionnez les circuits autant que possible.
  • Prévoyez un circuit séparé pour la pièce d’eau.
  • Prévoyez un différentiel de 30 mA pour l’éclairage du jardin.
  • Jouez la sécurité. Protégez les contacts électriques contre la saleté et l’humidité.
  • Lisez 'Installer un éclairage de jardin'.