Semer du gazon

Le gazon se sème idéalement à la fin de l'été ou au printemps. La fin de l'été et le début de l'automne présentent l'avantage que le sol soit encore suffisamment chaud et que les mauvaises herbes soient relativement inactives, bien qu'un gel précoce puisse détruire les jeunes pousses de gazon. Au printemps, le gazon fraîchement semé reçoit beaucoup de lumière et de soleil, mais les mauvaises herbes sont alors en plein développement, ce qui constitue un inconvénient.

Fournitures:Outillage:
  • Anti-mauvaises herbes
  • Produits d'amendement du sol (humus, tourbe, calcaire, argile) et engrais
  • Semences de gazon
  • Piquets
  • Bêche ou charrue à moteur avec fraise rotative
  • Râteau
  • Rouleau
  • Griffe
  • Arrosoir (brumisateur)

Étape 1: éviter les mauvaises herbes

  • Appliquez sur les mauvaises herbes un désherbant. Demandez des conseils à un expert près de chez vous. Le semis peut être effectué à peine trois semaines plus tard. 

Étape 2: préparation du sol

  • Au moins une semaine avant de semer, bêchez le sol à une profondeur de 20 cm. Pour de petites surfaces, une bêche suffit. Pour les parcelles plus importantes, utilisez un motoculteur. Profitez-en pour incorporer les produits d'amendement du sol (humus, tourbe, calcaire, argile) et engrais.
  • Après le bêchage, cassez les mottes de terre et éliminez les pierres et détritus. Si nécessaire, ratissez pour aplanir le terrain et passez-le au rouleau. Pour cela, attendez qu'il fasse beau et que le sol soit sec. Vérifiez s'il ne reste plus de pierres. Le cas échéant, retirez-les et ratissez à nouveau. Si nécessaire, répétez cette opération plusieurs fois jusqu'à obtenir un sol de bonne qualité jusqu'à 2 ou 3 cm de profondeur

Étape 3: semer le gazon

  • Une belle journée sans vent et sans pluie est le moment idéal pour semer. Commencez par ratisser superficiellement le terrain pour que les semences puissent se mettre correctement en place.
  • Mélangez ensuite les semences dans la boîte. La quantité à semer varie de 3 à 4 kilos par 100 m2. Semez dos au vent, tant dans la longueur que dans la largeur du terrain: utilisez la moitié de la dose dans un sens, puis l'autre moitié dans l'autre sens. Pour éviter de semer plusieurs fois au même endroit, utilisez des piquets pour marquer le terrain.
  • À l'aide d'un râteau, recouvrez légèrement les semences d'un peu de terre (moins de 1 cm) et roulez légèrement le sol. Arrosez ensuite le sol à l'aide d'un brumisateur. Par temps sec, garder le sol humide (jusqu'à 5 cm de profondeur) en arrosant tous les jours.

Étape 4: entretien

  • Selon le mélange de semences utilisé, le gazon poussera en 2 à 3 semaines. Une fois que le gazon a atteint une hauteur de 10 cm, coupez-le à 5 - 6 cm de haut à l'aide d'une tondeuse à lames bien affûtées. Vous pouvez éventuellement passer le gazon au rouleau après cette première tonte, pour assurer un contact optimal entre les racines et le sol.
  • Tondez ensuite le gazon à 1/3 de sa hauteur totale. Tondez une fois par semaine au printemps, toutes les deux semaines en été et une fois par semaine jusque fin septembre. En novembre, tondez le gazon à une hauteur de 5 à 6 cm pour qu'il puisse emmagasiner l'énergie nécessaire pour passer l'hiver. Pour garder un gazon bien vert, appliquez deux à trois fois par an de l'engrais à action lente.

Étape 5: scarification

  • Les gazons anciens doivent être régulièrement scarifiés, c'est-à-dire peignés. Cela sert à éliminer du gazon les herbes mortes, la mousse et les résidus de tonte pour qu'il reste en bonne santé. Au lieu de scarifier le gazon, vous pouvez aussi y répandre des engrais organiques à bactéries composites. Celles-ci décomposent la mousse et les résidus de tonte pour les transformer en humus qui nourrit le gazon et l'aère.