Acheter et utiliser un compresseur

Celui qui bricole souvent a tout intérêt à acheter un compresseur. Grâce à l’air comprimé, vous pouvez utiliser certains outils plus facilement, gonfler des pneus, réaliser des travaux de peinture, etc. Lors de l’achat de votre compresseur, faites bien attention à l’un ou l’autre élément.

Étape 1 : compresseur lubrifié (avec huile) ou sec (sans huile)

  • Vous avez le choix entre un compresseur lubrifié ou sec.
  • Le compresseur lubrifié est moins cher que le compresseur sec et convient à pratiquement toutes les activités de bricolage domestiques. Vous devez cependant veiller à vérifier régulièrement le niveau d’huile et à remplacer celle-ci au besoin (voir étape 4 : entretenir le compresseur).
  • Songez également : si vous travaillez dans un environnement froid (températures inférieures à 5°C), vous avez intérêt à ne pas acheter un compresseur lubrifié. Car l’huile risque de se figer et d’endommager la machine.
  • Le compresseur sec tire avantage du fait que l’air comprimé ne contient aucun reste d’huile. Ce type de compresseur est donc très populaire pour des processus à air comprimé spécifiques dans l’industrie alimentaire et le monde médical (comme la fraise du dentiste). Mais le bricoleur trouve également dans ce système de nombreux avantages, surtout lorsque le compresseur est utilisé pour réaliser des travaux de peinture. Car des résidus d’huile dans la peinture ou la laque risquent d’avoir une influence sur le résultat final.

Étape 2 : compresseur à vis ou compresseur à piston

  • Tant le compresseur à vis que le compresseur à piston ont leurs avantages et inconvénients respectifs. Pour les bricoleurs, le compresseur à piston est le choix le plus évident, mais par souci de précision, nous nous penchons sur les deux types. Pour amener l’air comprimé dans des outils, les deux systèmes se composent de raccords rapides et flexibles très pratiques.

Compresseur à piston

  • C’est le compresseur le plus souvent utilisé, qui accumule la pression souhaitée par un mouvement de va-et-vient d’un piston dans un cylindre. Pour des faibles pressions, le compresseur est constitué d’un seul cylindre. Pour des pressions plus élevées, il existe des configurations spéciales multicellulaires, mais cela ne relève pas du domaine du bricoleur moyen.
  • Convient pour des applications générales avec une quantité variable d’air comprimé et différentes charges.
  • Vous pouvez régler vous-même la pression en fonction de l’application. Grâce à un manomètre, vous pouvez connaître la pression présente dans le réservoir.
  • La pression de l’air accumulée peut être élevée dans ce type de compresseurs (de 8 bars à 30 bars et plus).

Compresseur à vis

  • Dans ce type de compresseur, deux vis parallèles tournent de manière synchronisée afin de comprimer l’air.
  • Le compresseur à vis est conçu pour produire une compression continue, contrairement au compresseur à piston, qui comprime l’air uniquement par un mouvement du piston.
  • Ce type de compresseur est par conséquent idéal en cas d’utilisation permanente d’air comprimé, sans grandes différences de charge.
  • Pour produire de gros volumes d’air comprimé, le compresseur à vis est également le plus intéressant sur le plan économique.
  • Pour une pression d’air inférieur (jusqu’à 15 bars environ), le compresseur à vis offre le meilleur rendement.
  • Fonctionnement sans vibration et silencieux.

Dans les deux systèmes, la capacité du réservoir est également un critère de choix important. Si vous avez besoin de beaucoup d’air comprimé sur un court laps de temps, ne prenez pas un trop petit réservoir. Vous éviterez de devoir relancer le compresseur, le travail à moitié fait, pour comprimer davantage d’air. Il existe certains compresseurs sans réservoir pour de simples activités de soufflage en bricolage.

Étape 3 : utiliser le compresseur

  • Le compresseur est l’appareil avec lequel vous travaillez. Les kits d’accessoires et appareils que vous y raccordez vous permettent d’utiliser utilement l’air comprimé. Il existe un large éventail d’outils à air comprimé.

Accessoires de base

  • Si vous achetez un compresseur, il est parfois accompagné de quelques outils qui permettent de réaliser des activités de bricolage de base. Sinon, vous devez acheter ces outils séparément. Les principaux outils à air comprimé sont :

Le pistolet de soufflage

  • Ce pistolet sert à souffler la poussière ou la saleté dans les endroits les plus inaccessibles. Vous pouvez par exemple l’utiliser pour nettoyer la chaîne de votre vélo.

Le gonfleur pour pneus

  • Le moyen par excellence pour (dé)gonfler des pneus. Le manomètre de l’appareil indique la pression du pneu. Dans votre carnet d’entretien de votre voiture ou sur le côté du pneu de votre vélo, vous pouvez lire la pression idéale.

Le pistolet à peinture

  • Ce pistolet doté d’un réservoir sert à peindre par vaporisation. Très pratique pour les travaux de peinture aux endroits les plus inaccessibles (comme une clôture en fer forgé avec des ornements les plus variés, etc.).

Le pistolet à clous/agrafes

  • L’air comprimé est le plus souvent utilisé pour agrafer ou clouer. Vous pouvez raccorder le pistolet à clous/agrafes sur le compresseur.
  • Pour savoir comment procéder, nous vous invitons à consulter notre ‘truc&astuce’ Utiliser un pistolet à clous ou agrafes’.

Boulonneuse pneumatique

  • Outil très pratique lorsque vous devez serrer ou desserrer des boulons en nombre.
  • Ce puissant outil peut également s’avérer très utile pour desserrer un boulon impossible à desserrer manuellement.
  • La boulonneuse est généralement vendue avec un coffret comprenant plusieurs embouts.

Attention : lorsque vous achetez votre boulonneuse, vérifiez sa consommation. Si celle-ci dépasse la capacité du compresseur, son fonctionnement ne sera pas optimal. Il en va de même des burins et marteaux pneumatiques.

Étape 4 : entretenir le compresseur

  • Pour l’entretien du compresseur, suivez les instructions du fabricant.
  • Il importe surtout, si vous possédez un compresseur avec réservoir, de vidanger régulièrement l’humidité résiduelle au moyen du petit robinet de vidange situé sous le réservoir. Cette humidité se forme lorsque l’air chaud (la température augmente en même temps que la pression) refroidit dans le réservoir.
  • S’il s’agit d’un compresseur lubrifié, contrôlez régulièrement le niveau d’huile. Le fabricant indique généralement le nombre d’heure de fonctionnement au bout desquelles l’huile doit être remplacée.
  • Contrôlez régulièrement si le filtre à air du compresseur est encore en bon état. Ici aussi, référez-vous aux instructions du fabricant.
  • Lorsque le travail est terminé, retirez la prise de la machine et libérez la pression contenue dans le réservoir.

Produits

Passaqua, le pavé en terre cuite drainant

Wienerberger pavés en terre cuite

Passaqua, le pavé en terre cuite drainant

Gallo & Bluestone - Siphons de sol avec le même design de grille ou de fente

ACO Garden

Gallo & Bluestone - Siphons de sol avec le même design de grille ou de fente

Terrasse en pierre bleue : la classe à l’état pur

Carrières Du Hainaut - Intérieur

Terrasse en pierre bleue : la classe à l’état pur

Toiture de terrasse minimaliste constituée d’une toiture en store - Lapure®

Renson Outdoor

Toiture de terrasse minimaliste constituée d’une toiture en store - Lapure®

Entretien d'allées, de terrasses et de sentiers

Aquaplan

Entretien d'allées, de terrasses et de sentiers

Profitez de votre nouvelle terrasse carrelée au soleil

Impermo

Profitez de votre nouvelle terrasse carrelée au soleil