D’une solution temporaire à un revêtement moderne

Il ne manque pas de matériaux lorsque vous envisagez de paver votre terrasse ou une allée dans votre jardin. Mais comment faire un choix en toute conscience face à cette large gamme ? Les architectes paysagistes Piet Rietveld et Ilke Koklenberg nous parlent de matériaux, de tendance, de placement et d’entretien.

Ces dernières années, on voit les jardins modernes aménagés avec des galets, de l'ardoise et du basalte. Pour cette allée de jardin, ce sont des galets qui ont été utilisés.

Photo: Willy Reynders  

Pour quel type d’utilisation et quel type de jardins les matériaux de pavage sont-ils intéressants ? Existe-t-il d’autres options que les traditionnels chemins asphaltés ou les allées ?
"Chemins et allées peuvent aujourd’hui être réalisés dans un grand nombre de matériaux, mais aussi dans une combinaison de ceux-ci. Ces derniers temps, ce sont les galets, l’ardoise et le basalte qui trouvent leur place dans les jardins modernes. La dolomite continue à avoir son succès dans les jardins classiques, tandis que les graviers et autres cailloux se montrent toujours aussi polyvalents grâce à leur grande variété de tailles, de couleurs et de structures. Pour les chemins et autres allées, vous opterez pour du gravier avec des côtés cassés. Le gravier à bord perdu est plus facilement praticable et conceptualisable. Certaines structures alvéolaires sont aussi très pratiques pour garder le gravier à sa place."

Certaines structures alvéolaires sont très pratiques pour garder le gravier à sa place.

Photo: Nidagravel  

Vous voyez de plus en plus de jardins entièrement pavés sur une première partie avec des dalles de béton ou du gravier. Comment expliquez-vous cette tendance ?
"Les gens associent souvent les plantes avec le mot ‘entretien’ et sont tentés de se faire alors une terrasse en dur. Celle-ci est alors propre et rangée, mais aussi nue et impersonnelle. Dans un jardin, les proportions doivent fonctionner les unes avec les autres. Ainsi, plantes et matériaux peuvent se renforcer mutuellement afin que vous obteniez un ensemble solide et élégant."
"Vous devez appréhender le gravier comme un revêtement moderne. Qu’adviendrait-il si vous remplaciez le lierre planté à côté du pachysandra par du gravier ? Le résultat serait frais, moderne et, en outre, très facile à entretenir. Pour la terrasse, je fais souvent une répartition 1/3 en dalles ou klinkers, 1/3 en graviers et 1/3 en plantes. Chaque matériau est ainsi en équilibre, avec une touche de vert pour attirer l’attention."

Les grands formats sont tendance.

Photo: CoboGarden  

Quels revêtements en dur sont-ils les plus populaires ?
"De nombreuses questions sont souvent posées quant au bon revêtement, et cela en fonction du budget disponible. Le matériau choisi doit correspondre au style de la maison et son entretien doit être limité au minimum."
"Les plus populaires restent les dalles grand format et autres mégadalles. Le gravier brut est aussi fort apprécié. Ces matériaux offrent des résultats impressionnants aux abords de maisons modernes, épurées, mais ne sont pas toujours adaptés à toutes les utilisations."

"Dans un jardin, les proportions doivent fonctionner les unes avec les autres", explique Rietveld.

Photo: ACO Garden  

Quelles solutions sont le plus adaptées aux petits jardins urbains ou aux terrasses ? N’a-t-on pas tendance à réduire l’espace avec de la dolomite, du gravier ou des cailloux ?
"Pas toujours. Ces matériaux vous permettent de créer une impression d’ouverture et vous pouvez les utiliser pour agrandir visuellement le jardin. De la sorte, il y a plus de place pour une petite terrasse, un coin plantes agréable ou quelques pots permettant de profiter de plantes colorées. En cas de besoin, le jardin peut être modifié de sorte que vous soyez moins soumis à un manque de place."
"Le gravier et les cailloux sont très pratiques à l’utilisation et chassent facilement l’eau. La dolomite est moins appropriée pour les espaces où l’ »on marchera beaucoup. Des puits peuvent alors apparaître et la dolomite peut se salir. Elle est également moins drainante. En plus, vous apporterez plus de poussière de dolomite dans la maison."

"Avec quelques dalles élégantes pour permettre de se déplacer et une belle bordure, le résultat peut être agréable et élégant."

Photo: Willy Reynders  

Quels sont les avantages et les inconvénients de la dolomite, du gravier et des cailloux ?
"Ces matériaux sont moins chers que les klinkers ou les dalles, mais en plus sont plus perméables à l’eau. Ils sont parfaitement utilisables pour les allées car ils peuvent être tassés à l’aide de machines ad hoc. L’installation est rapide. L’inconvénient de la dolomite est qu’elle se décolore et entraîne des nuisances sonores. En cas de pluie, elle sera également détrempée. La coloration verte peut être évitée par pulvérisation chaque année, au printemps, d’un agent anti-mousse. Plus le granulé sera épais, moins vous rencontrerez ces soucis avec la dolomite."
"Pour le gravier et les cailloux, un confinement latéral est nécessaire. Les inconvénients sont le bruit et la déformation. En outre, ce type de revêtement demande beaucoup d’entretien."

Existe-t-il une différence notable entre ces trois types de matériaux ?
"Le gravier gris ordinaire est le moins cher. Le basalte et l’ardoise sont les plus chers. Le prix est également déterminé par le calibre et la taille des petites pierres. Plus le granulat est grand, plus il sera cher. Si vous souhaitez garder l’aménagement de votre jardin sous contrôle, il est préférable de créer des chemins et des allées en graviers ou en cailloux. Avec quelques dalles élégantes pour permettre de se déplacer et une belle bordure, le résultat peut être agréable et élégant."

Produits

Passaqua, le pavé en terre cuite drainant

Wienerberger pavés en terre cuite

Passaqua, le pavé en terre cuite drainant

Gallo & Bluestone - Siphons de sol avec le même design de grille ou de fente

ACO Garden

Gallo & Bluestone - Siphons de sol avec le même design de grille ou de fente