livios logo

6 étapes vers un logement économe en énergie

L’efficacité énergétique d’un logement commence par une bonne isolation et un chauffage efficace. Votre foyer est-il prêt pour l’hiver à venir ? Faites le test !

1. Commencer par l'isolation

Si l’enveloppe du bâtiment est susceptible d’être améliorée, commencez par isoler le toit. Cela permet d’épargner jusqu’à 30 % de votre facture d’énergie. Envisagez ensuite les fenêtres et remplacez le simple vitrage par du vitrage à haut rendement. Au besoin, isolez ensuite les murs, ce qui permet d’épargner jusqu’à 20 % supplémentaires. Dernière étape : le sol. L’isolation du sol amène des économies allant jusqu’à 10 %.

2. Remplacer la vieille chaudière

Si votre chaudière a plus de 20 ans, mieux vaut penser à la remplacer. Les nouvelles chaudières sont dotées d’une étiquette énergétique européenne A ou B. Les chaudières avec un label A sont jusqu’à 30 % plus économes que les anciens modèles. Cela permet d’économiser immédiatement un tiers de la facture énergétique.

CONSEIL : Même si votre chaudière au mazout n’est pas si vieille que cela, il y a pas mal de choses à envisager pour la faire fonctionner de manière plus économe en énergie. Découvrez ici tous nos conseils d’optimisation.

3. Opter pour le renouvelable

Combinez votre nouvelle chaudière au mazout ou même l’actuelle avec une source d’énergie renouvelable, comme une pompe à chaleur ou un boiler solaire. Un chauffage hybride combinant une chaudière au mazout et une pompe à chaleur convient particulièrement bien pour les constructions existantes avec des radiateurs. La pompe à chaleur fonctionne alors quand il ne fait pas trop froid, et la chaudière au mazout vient en renfort pendant les mois d’hiver. Un boiler solaire est quant à lui surtout utilisé pour l’eau chaude sanitaire.

CONSEIL : Envie de calculer ce que vous pouvez économiser en combinant une chaudière au mazout et un boiler solaire ? C’est possible avec notre simulateur d’économies.

4. Assurer ses réglages économes

Il faut maintenant veiller à trouver les bons réglages pour un fonctionnement optimal. La plupart des chaudières récentes basculent automatiquement en mode été ou hiver et sont régulées en température « glissante » : elles décident en toute autonomie de la bonne température de départ de l’eau pour chauffer votre logement à la température souhaitée.

CONSEIL : Si vous possédez un ancien modèle, assurez-vous que le mode enclenché soit bien adapté à la saison et/ou que la température de départ ne soit pas trop élevée.

5. Entertenir l'installation

Faites contrôler votre chaudière au mazout tous les ans par un professionnel. Cet entretien est obligatoire, mais il est aussi doublement avantageux pour le consommateur : d’abord, vous êtes toujours en ordre vis-à-vis de l’assurance incendie, et ensuite, vous économisez jusqu’à 10 % de votre facture d’énergie, si votre installation fonctionne de manière économe d’un point de vue énergétique.

CONSEIL : Trouvez un professionnel pour l’entretien de votre chaudière dans le guide des adresses.

6. Passer pro

Votre habitation est bien isolée et la chaudière au mazout est parfaitement efficace ? Il est maintenant temps de devenir vous-même un pro du chauffage pour trouver comment faire d’autres économies. Par exemple, laissez entrer la chaleur à l’intérieur en laissant autant que possible ouverts les stores ou protections solaires du côté sud de l’habitation, pendant la journée. Ou réglez le chauffage un degré plus bas : cela permet d’épargner 7 % complémentaires.

CONSEIL : Téléchargez les guides d’Informazout pour encore plus d’astuces pour faire des économies.

11 choses à savoir sur logement durable et évolutif


https://www.livios.be/fr/info-construction/services/cherchez-une-entreprise/10055-13490/informazout-asbl/communiques-des-partenaires/6-etapes-vers-un-logement-econome-en-energie/