livios logo

Chauffage par le sol et bois : 4 règles de base pour réussir ce mariage

Quoiqu’en disent certains, le chauffage par le sol peut parfaitement être combiné avec un sol en bois. Si vous respectez scrupuleusement les règles de base, vous profiterez d'un salon confortable et chaleureux avec un parquet authentique.

1. Choisir le bon type de chauffage par le sol

Les deux systèmes de chauffage par le sol sont :

  • le système électrique : des tapis ou feuilles déroulables raccordés au réseau électrique
  • le système hydraulique : un système de conduits en matière synthétique connectés à votre chaudière

L'électricité étant une source d'énergie plus coûteuse que l'eau, le système hydraulique peut revenir jusqu’à trois fois moins cher que le système électrique. En Belgique, on installe donc presque exclusivement des chauffages au sol par circulation d'eau. Il en existe deux types :

  • le système humide : les tuyaux d'eau chaude sont placés directement dans la chape
  • le système sec : les conduits constitués de panneaux isolants préformés en frigolite ou polystyrène expansé ne sont pas en contact avec la chape

Dans le système sec, les panneaux isolants agissent comme un conducteur de chaleur, de sorte que la dispersion de la chaleur est meilleure qu’avec un système humide. Grâce à cette dispersion progressive de la chaleur, vous évitez que votre sol en bois se réchauffe trop rapidement et finisse par se dilater ou se fissurer.

2. Mettre votre chauffage au sol progressivement en marche

Pour éviter tout problème par la suite, il est essentiel d'installer correctement votre chauffage au sol avant de commencer à poser votre sol en bois ou LVT. Suivez ce plan étape par étape :

  1. Donnez à votre chape 1 semaine de temps de séchage naturel par centimètre d'épaisseur.
  2. Allumez ensuite votre chauffage au sol et augmentez la température de 5 °C par jour jusqu'à ce que vous atteigniez la capacité maximale du système.
  3. Laissez le chauffage au sol fonctionner à plein régime pendant 14 jours.
  4. Passé ce délai, votre sol est complètement sec : baissez la température de 5 °C par jour jusqu’à atteindre 0 °C.
  5. Ensuite, posez votre sol selon les instructions du fabricant. Dans le cas particulier du parquet, il est préférable de s'en remettre à un spécialiste.
  6. Lorsque votre sol en bois est entièrement installé et que vous avez terminé la finition, remettez le système de chauffage en marche et augmentez la température ambiante de 5 °C par jour.

Essayez également de maintenir votre chauffage au sol à une température constante par la suite : une solution bénéfique pour votre sol et énergétiquement économique pour vous. Il n'est donc pas recommandé de baisser la température pour la nuit.

La mise en œuvre précise des instructions ci-dessus peut varier légèrement d'un système à l'autre. Par conséquent, lorsque vous effectuez votre achat, discutez de la procédure à suivre étape par étape avec le fournisseur.

3. Maintenir le taux d'hygrométrie

Pour qu’un logement soit agréable, le taux d'humidité ambiant doit être correct. Idéalement, il devrait se situer entre 40 et 60 %. Un taux d'humidité trop faible est non seulement mauvais pour la santé (voies respiratoires irritées, yeux secs, problèmes de peau, etc.) mais il peut aussi avoir des effets néfastes sur votre sol. Lorsque le bois se rétracte suite à une baisse du taux d'humidité  ambiant, il peut se fissurer et se fendre. Un taux d'humidité trop élevé peut quant à lui provoquer une dilatation de votre sol en bois.

C’est surtout en hiver, lorsque votre chauffage au sol fonctionne à plein régime, qu’il n'est pas évident de maintenir l'humidité à un niveau suffisamment élevé. Acheter un humidificateur est donc une bonne idée. Proposés dans différents modèles et tailles, ces appareils permettent de maintenir l'humidité de vos espaces de vie à un niveau constant. Une autre astuce simple consiste à placer sur votre parquet en bois votre étendoir à linge avec du linge humide.

4. Choisir un sol approprié et le poser correctement

Parquet, stratifié, LVT ... En principe, vous pouvez combiner un chauffage par le sol avec n'importe quel type de sol en bois si vous le posez correctement. Certains facteurs doivent toutefois être pris en compte :

- Les bois stables tels que le chêne, le merbau, l'afzelia, le wengé et le teck conviennent mieux pour être combinés avec un chauffage par le sol que le hêtre et le frêne par exemple. Ces dernières espèces sont plus sensibles aux fluctuations de l'humidité ambiante.

- Un revêtement de sol en bois stratifié (tel qu'un parquet composite) est plus résistant au rétrécissement et à la fissuration qu'un sol massif. De plus, avec un noyau MDF haute densité, votre sol sera plus stable et laissera encore mieux passer la chaleur.

- Un parquet doit impérativement être collé. Ainsi, il laissera mieux passer la chaleur et sera moins sensible aux variations d’humidité.

- Le critère le plus important pour le choix de votre parquet est toutefois sa résistance thermique. Plus la valeur R est faible, moins le sol résiste à la chaleur.

Le sol idéal pour un chauffage par le sol

Tous les sols en bois BerryAlloc sont compatibles avec un chauffage par le sol. La haute densité des sols assure une excellente conduction de la chaleur. Si vous optez pour un sol flottant, BerryAlloc vous proposera également une sous-couche conductrice de chaleur. Vous avez des questions sur la combinaison de votre chauffage au sol et de votre sol en bois ? N'hésitez pas à contacter nos experts.

>> Découvrez les sols en bois de BerryAlloc

13 choses à savoir sur matériaux de sol


Ce site web est sécurisé par reCAPTCHA et le politique de confidentialité et conditions générales d’utilisation de Google s’appliquent.

track

http://www.livios.be/fr/info-construction/services/cherchez-une-entreprise/10752-14270/berryalloc/communiques-des-partenaires/chauffage-par-le-sol-et-bois-4-regles-de-base-pour-reussir-ce-mariage/