livios logo
Filtres ×

Filtres

Cherchez à partir de

Maison expo de Bierges


Cette maison est à visiter Du lundi au vendredi de 14h à 18h et samedi de 14h à 17h ou sur rendez-vous
Adres
1301 Bierges
Type nouvelle construction
Style de construction moderne/contemporaine
Méthode de construction traditionnelle
Catégorie de prix sur demande
Thomas & Piron Home construit à Brabant-Wallon, Bruxelles, Hainaut, Liège, Luxembourg, Namur

La maison expo de Bierges combine de vastes espaces ouverts à des fermetures « sur-mesure » via des murs semi-ouverts pour une intimité dosée. Le jeu de transparence du vitrage lui confère en outre une luminosité optimale pour un confort de vie sans égal.

La bâtisse construite sur 4 niveaux se présente en L, avec la partie expo dans le volume principal, tandis que les bureaux ont été installés dans l’espace secondaire lui-même relié par une zone intermédiaire à toit plat, marquant la transition par un jeu de niveaux.

Puisse cette visite vous inspirer et vous conforter dans l’idée de construire avec Thomas & Piron.

Contact:+32 (0)10/42.10.40

Itinéraire

Espace, transparence… et intimité !

La maison témoin de Bierges combine de vastes espaces ouverts à des fermetures « sur mesure » via des murs semi-ouverts pour une intimité dosée. Le jeu de transparence du vitrage lui confère en outre une luminosité optimale pour un confort de vie sans égal…

Quatre façades située à deux jets de pierre de l’autoroute E411, la maison témoin de Bierges, construite il y a 4 ans, offre de vastes espaces ponctués de grandes baies vitrées invitant la clarté entre ses murs.

La bâtisse se présente en L, avec la partie « témoin » dans le volume principal, tandis que les bureaux ont été installés dans l’espace secondaire, lui-même relié par une zone intermédiaire, à toit plat afin de marquer la transition par un jeu de niveaux.

La pièce principale est accessible depuis le hall d’entrée où un mur vitré joue la transparence tout en assurant le cloisonnement. Cet espace inclut la cuisine, la salle à manger, le salon et le salon TV.

« Le vitrage entre le hall et la salle à manger laisse pénétrer la lumière à travers toute la maison, indique Stéphane Thibaut, l’architecte. Cet effet particulier crée une volumétrie très ouverte ».

Sur la droite de la salle à manger, la cuisine joue à cache-cache grâce à un mur semi-fermé (ouvert sur les côtés latéraux). Seule la partie centrale, elle-même percée d’un « passe-plat » a été conservée, tandis que les parties latérales peuvent être occultées par des tentures quand le besoin se fait sentir.

Sobre et fonctionnelle, cette cuisine de la marque Modista propose des plans de travail en stratifié brun et une table haute permettant d’accueillir quatre convives. Les meubles présentent une teinte caramélisée, que l’on retrouve, tel un fil rouge, dans l’ensemble de la maison.

Une invitation à la détente

A droite de la salle à manger, un imposant bow-window (4 m X 1,70 m) avec vue sur le jardin inonde la pièce de lumière. Un lieu de quiétude et de repos face à la verdure et aux rayons du soleil couchant (l’orientation jardin étant située à l’Ouest). De confortables canapés habillent le salon, comme une invitation à la détente.

Un mur ouvert latéralement sépare le salon d’un coin TV très cosy, situé à l’avant de la maison. Une nouvelle façon de jouer sur « l’ouverture-fermeture » entre les différents espaces de la villa. « Cette astuce permet par exemple aux enfants de regarder la télévision quand les adultes sont encore à table. Ils restent ainsi en contact, mais sans se gêner l’un l’autre ».

Une atmosphère chaleureuse

Côté déco, la décoratrice a joué sur des nuances de gris et de caramel dans la pièce principale afin de lui apporter une touche de chaleur. « Bien que les espaces soient largement ouverts, ils sont très cosys », observe l’architecte.

Tandis que le bow-window a opté pour des voilages clairs, des tentures proposant des motifs de fleurs brunes sur fond clair habillent les autres fenêtres. Elles ont également été suspendues entre la salle à manger et la cuisine, au niveau des murs ouverts. Une astuce permettant de libérer ou d’occulter l’espace au gré des envies. Une cassette de feu ouvert (Stûv) à l’habillage réalisé en acier corten (pour un effet rouillé) anime le salon, tandis que les meubles cérusés répondent à l’escalier en chêne blanchi placé face à la porte d’entrée.

Au sol, des carrelages gris-beige en grès cérame varient en fonction du lieu (40 x 40 cm dans l’espace principal, 33 X 33 cm ailleurs).

Un volume secondaire distinct

Un couloir démarrant sur la droite du hall (ponctué d’un vestiaire aux portes en miroirs) assure la liaison avec les bureaux, dans l’aile adjacente. Une première pièce donne accès à ce qui pourrait devenir une buanderie le jour où une famille y pendra ses quartiers. Elle intègre une porte donnant vers l’extérieur et correspond, de l’autre côté, avec la cuisine. Une deuxième et une troisième pièce ont été aménagées un peu plus loin. « Pour une maison habitée par des particuliers, ces espaces sont prévus d’être transformés en garages. En effet, les châssis des fenêtres ont l’exacte taille d’une porte de garage ».

Au bout du couloir, un escalier en hêtre vernis (un modèle de base pour les maisons Thomas & Piron) permet d’accéder à un espace indépendant (actuellement converti en bureaux) qui pourrait à terme servir de petit studio ou de chambres supplémentaires (61 m² au total). On y trouve une pièce de dimensions généreuses reliant un deuxième espace via une zone intermédiaire donnant sur l’escalier.

Un étage bien pensé

Revenons dans le hall d’entrée et empruntons l’escalier menant à l’étage vers deux chambres de taille moyenne situées sur la droite et la gauche du palier (séparées par un WC). La chambre principale se loge quant à elle à l’arrière du bâtiment, côté jardins, et donne accès à un balcon en bankirai (situé au-dessus du bow-window). Une astuce architecturale bien pensée et éminemment agréable pour s’étirer au grand air les petits matins ensoleillés… Respectant l’esprit de la maison, la chambre des parents, revêtue au sol de parquet en merbau, se décline elle aussi en plusieurs espaces, selon un savant jeu de montré-caché. Un mur semi-fermé donne ainsi sur une zone destinée à être aménagée en dressing (actuellement un petit salon de détente). Une nouvelle ouverture partielle sépare le dressing de la salle de bains. La chambre se divise donc en trois espaces partiellement ouverts entre eux mais modulables selon les désirs. La salle d’eau comprend un lavabo de forme arrondie, une baignoire et une douche d’angle faïencée de petits carreaux beige et munie de jets massants. Le pourtour du lavabo, surplombant un meuble en teck, est quant à lui composé de carreaux bigarrés allant du blanc au brun en passant par le caramel. Le sol en grès cérame brun dialogue avec les murs beiges. Une ambiance incitant résolument à la détente. Une ouverture vers la chambre permet un dosage sur-mesure grâce à des persiennes que l’on ouvre et ferme selon les circonstances. A côté de la chambre des parents, se niche la plus petite des quatre chambres de l’étage, ici aménagée en chambre d’enfant dans les tons parme-violet. Une deuxième salle de bains avec évier, meuble de lavabo et douche la jouxte. Totalement faïencée de carrelage blanc agrémenté d’une frise à mi-hauteur, cette pièce est revêtue au sol d’un grès cérame gris-bleuté tapissant également la douche. « Cette salle de bains fait partie de l’offre de base de Thomas & Piron, précise l’architecte ».

Un espace à exploiter au 2ème étage

Un escalier, toujours en chêne cérusé, nous mène au 2ème étage. Cet espace a encore beaucoup à offrir. Il abrite l’actuelle salle de réunion (environ 30 m²), un espace intermédiaire ouvert donnant sur la cage d’escalier (pouvant servir d’aire de jeu ou de bureau d’appoint par exemple) et la partie technique du grenier. Celle-ci accueille une chaudière à condensation au gaz de la marque Buderus. « Etant donné que le rez-de-chaussée possède un système de chauffage par le sol, et que l’étage dispose de radiateurs traditionnels, il y a deux réseaux de chauffage indépendants ». La finition du grenier est proposée dans la version livrée « Thomas & Piron ». « Cela veut dire que le sol est revêtu d’une chape de béton et que l’isolation de la charpente reste visible ». Un petit oeil de boeuf a également été placé dans le grenier. « Il s’agit d’un châssis de forme carrée, permettant d’ouvrir et de fermer facilement cette fenêtre d’aspect rond ». Dans la cage d’escalier, un petit espace a été laissé libre entre l’étage inférieur et la fenêtre (un oeil de boeuf signant la façade de la maison) afin de créer un sentiment de volume et d’ouverture plus important.

> Plus d'info sur cette maison

> Contactez-nous


Autres habitations de Thomas & Piron Home


{

Le meilleur de Livios dans votre boîte aux lettres ?

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

track

http://www.livios.be/fr/info-construction/services/maisons-a-voir/maison-637/thomas-piron-home/