Que coûte une pompe à chaleur air-air ?

Lorsque le thermomètre monte en été, la température à l'intérieur de la maison peut devenir rapidement suffocante. Une pompe à chaleur air-air en mode réfrigérant, mieux connue sous le nom de climatiseur, est l'appareil idéal pour refroidir votre maison. Désormais, vous pouvez mettre les malheureux ventilateurs au placards.

Mais que coûte un tel système ? Et quels sont les éléments déterminant le prix ? Saviez-vous d'ailleurs que votre système d'air conditionné peut également servir de chauffage ? Veerle Quintelier de Daikin et Rudy Gielen de Mitsubishi Electric nous donnent quelques explications.

Le climatiseur peut également servir d'appareil de chauffage.

Photo: Mitsubishi Electric Europe  

Il existe différents types de pompes à chaleur air/air. Vous avez le système monosplit qui sert à climatiser une seule pièce. Ce système se compose d'une seule unité extérieure et d'une seule unité intérieure. Si vous cherchez toutefois une solution pour plusieurs pièces, c'est le système multisplit qui répondre le mieux à vos besoins. Dans ce cas, plusieurs unités intérieures sont raccordées à une seule unité extérieure.

Prix

“Pour un modèle de base de type monosplit destiné à une chambre à coucher, vous devrez débourser environ 800 euros,” annonce Quintelier. “Pour un modèle design super équipé qui comporte par exemple un système d'économie d'énergie, un absorbeur de bruit et d'autres fonctions, le prix montera jusqu'à 1.800 euros. Pour une habitation avec deux chambres à coucher, une cuisine, un living, vous vous situerez aux alentours des 5.000 euros pour un modèle de base multisplit avec cinq unités intérieures. Ces prix s'entendent hors TVA et frais d'installation.”

Gielen se situe dans la même fourchette de prix. “Pour un modèle monosplit de base de classe énergétique A+, hors installation, vous payerez chez nous 750 euros hors TVA. Une installation comptant deux chambres à coucher, la cuisine et le living, coûtera 4.850 euros. A cela s'ajoutent les suppléments pour les options.”

 

Critères déterminant le prix

Plusieurs facteurs influencent le prix du système d'air conditionné. “Choisir le bon climatiseur ne dépend pas seulement de la taille et de la fonction de la pièce, de son orientation, de son degré d'isolation et des fenêtres”, déclare Quintelier. “Vos propres exigences en termes de confort ont aussi un impact.”

1. Puissance de l'appareil

“Vous devez avant tout décider si vous utiliserez votre pompe à chaleur air-air uniquement pour refroidir ou également pour chauffer”, explique Gielen. “La plupart des gens associe l'air conditionné au 'froid', mais par définition, il sert à 'conditionner le climat intérieur’. Votre climatiseur peut donc parfaitement servir à chauffer.”

“Une pompe à chaleur air-air de base sert donc idéalement aussi aux mi-saisons pour donner un petit coup de chaud, lorsque système de chauffage central est à l'arrêt”, confirme Quintelier. “Mais une pompe à chaleur peut aussi servir d'alternative au chauffage central. Dans ce cas, vous devez prévoir un appareil suffisamment puissant pour maintenir une température agréable même à des températures extérieures très basses,” estime Gielen. “Il est donc recommandé de comparer le prix d'un appareil avec une puissance de chauffage suffisante à une température extérieure de -10°C.”

2. Étiquette énergie

“La performance énergétique de l'unité est aussi capitale”, ajoute Quintelier. “Il faut donc s'assurer que l'appareil porte une étiquette énergétique. Un modèle de base se situe dans la catégorie énergétique A+. Les appareils plus chers affichent des performances allant de A++ à A+++. Ceux-ci consomment moins d'énergie et ont une plus petite empreinte écologique.”

Mais utiliser intelligemment votre système d'air conditionné fait également baisser votre consommation d'énergie – et donc vos coûts. Gielen donne un conseil : “La nuit, la température extérieure diminue progressivement si bien que l'appareil évacue plus facilement la chaleur. Vous consommez donc moins d'énergie. De plus, la nuit, l'électricité coûte le plus souvent moins cher.” Vous avez donc intérêt à faire fonctionner votre airco dans votre chambre à coucher pendant la nuit au lieu de le faire tourner le jour de manière préventive.

Vous pouvez raccorder une ou plusieurs unités intérieures à l'unité extérieure.

Photo: Daikin Airconditioning Belgium  

 

3. Niveau sonore

“Les gens associent souvent l'airco aux vieux appareils ronronnant qui équipent les chambres d'hôtels”, pense Gielen. “Mais à l'heure actuelle, ils sont beaucoup plus silencieux. Un appareil de base fait certes du bruit, mais cela n'a rien de comparable avec ces appareils d'un autre âge. Les appareils destinés aux chambres à coucher ne font pour ainsi dire pas de bruit. Certains modèles sont même équipés d'une fonction d'absorption de bruit. Vous les entendez à peine.”

4. Options

Pour équiper votre climatiseur, vous disposez de très nombreuses options. “Vous avez des modèles avec des options supplémentaires de purification, des modes économiques, des niveaux d'émissions de bruit et de chaleur inférieurs,…”, énumèrent Quintelier. “Vous pouvez donc adapter votre appareil en fonction de vos propres exigences de confort. Il est même possible de commander votre climatiseur à partir de votre smartphone ou tablette lorsque vous êtes à l'extérieur.”

Et ces gadgets peuvent aller très loin. “Certains appareils sont équipés d'un 'oeil'. Celui-ci détecte la présence de personnes dans la pièce. Si la pièce est inoccupée, le système s'éteint automatiquement”, explique Gielen. “Ces systèmes détectent aussi le nombre de personnes et adaptent le débit d'air pour s'approcher au maximum de la consigne choisie. Mais ils vont même jusqu'à détecter aussi l'endroit où ces personnes se trouvent afin de ne jamais souffler directement l'air dans leur direction, ce qui accroît encore le niveau de confort.”