Installer un chauffe-eau solaire : à quoi faire attention ?

Installer un boiler solaire demande une sérieuse dose de travail. Généralement, cela requiert l’installation de la totalité du système sur un ou deux jours de travail. Pour ce faire, vous avez besoin de deux ou trois personnes expérimentées. Elles installeront ainsi les collecteurs, le réservoir, les tuyaux, la pompe et l’unité de commande. Que devez-vous prendre en compte ? 

Au préalable

Quelle quantité d’eau chaude et de chauffage voulez-vous couvrir avec votre boiler solaire ? La capacité de votre boiler doit être en rapport avec vos besoins en eau chaude. Le nombre de collecteurs soit être adapté à la nouvelle capacité de votre réservoir de stockage. Plus vous voulez que celle-ci soit importante et plus vous aurez besoin de panneaux.

Placement des collecteurs

Un bon positionnement des collecteurs solaires est crucial. Vos collecteurs solaires doivent trouver place sur votre toit. Ceux-ci pèsent 30 à 50 kilogrammes par m². Vous pouvez faire l’installation sur le toit vous-même si vous avez l’expérience requise et les connaissances nécessaires. Dans le cas contraire, mieux vaut faire appel à un homme de métier. Assurez-vous la sécurité nécessaire.

Votre maison est-elle adaptée à ce type d’installation ? Un groupe complet de collecteurs peut peser de 200 à 300 kilogrammes. Une structure de toit solide est indispensable. Pas de problème pour une toiture inclinée. Mais pour les toitures plates, il en va tout autrement. Pour un montage sur toiture plate, il faut compter une charge de 300 kilogrammes par collecteur. La portance, est-elle suffisante? Sinon, vous devrez utiliser des travées.

Idéalement, votre toit doit parfaitement être orienté au sud et présenter un angle de 20 à 60°. Vous pouvez vous en écarter, mais pas trop, puisque les panneaux solaires fonctionnent bien mieux s’ils sont pleinement exposés au soleil. Pour un rendement optimal, votre toit doit être orienté au sud-est ou au sud-ouest. Si cette orientation n’est pas idéale, il est préférable de placer davantage de collecteurs ou d’opter pour des collecteurs à tubes. Leur forme ronde et leur bonne isolation permettent d’obtenir un bon rendement malgré des conditions moins optimales.

L’angle idéal de vos collecteurs se situe entre 20 et 60°, de préférence 40°. Evitez au maximum les ombres portées sur votre collecteur, par exemple issues d’arbres, d’autres maisons ou de cheminées. Si vous aimez les solutions ‘propres’, vous pouvez placer votre groupe collecteur dans la ligne d’une éventuelle fenêtre de toit. À moins que vous ne préfériez les intégrer à la toiture afin qu’ils soient à la même hauteur que le reste du toit. Si possible, reliez les collecteurs aux tuyaux par l’arrière afin que ces connexions soient invisibles.

Placement du boiler

Vous devez prévoir un espace suffisant, dans votre maison, pour le placement de votre boiler. Un exemplaire de grande taille peut rapidement faire deux mètres de haut et un diamètre de presque un mètre.

Prévoyez aussi de l’espace autour de l’appareil pour en assurer l’entretien. Limitez au maximum la distance entre les collecteurs et l’appareil de stockage. Plus le trajet de l’eau est important, plus vous risquez des pertes de chaleur. Et plus vous aurez besoin de temps pour chauffer l’eau.

Si le boiler est placé au grenier, vérfiez que le plancher puisse supporter cette charge. Un boiler standard a une capacité de 300 litres. Si le réservoir est dans la cave, essayez d'utiliser une gaine technique ou une cheminée inutilisée. En rénovation, intégrer une telle gaine technique est loin d'être évident. Il faut alors pratiquer des forages entre les étages. Isoler les tuyaux est une mesure obligatoire. Ceux-ci peuvent atteindre une température de 100°C. L'isolation réduit en plus les pertes calorifères.

Réglage et appoint de chaleur

La connexion entre le boiler et la chaudière ou le circuit d'eau chaude: vous pouvez travailler avec deux résistances dans votre réservoir. Les collecteurs alimentent l'une et la chaudière l'autre. Votre boiler est donc placé entre l'eau chaude et l'eau froide. Une autre option est un chauffe-eau instantané. Votre boiler chauffe dans ce cas l'eau et l'envoie à la chaudière. La connexion entre les deux est dans ce cas une conduite sanitaire. Vérifiez alors que la chaudière puisse supporter des températures d'entrée plus élevées.

L’appoint en chaleur n’est pas toujours nécessaire si la température dans le boiler est très basse. Si l’appoint de chaleur se réalise dans le réservoir, vous devez prévoir une communication optimale entre l’installation du boiler électrique et l’appoint en chauffage. Dans le cas contraire, vous risquez de voir le chauffage d’appoint se mettre en fonction alors les collecteurs solaires sont déjà en action. Un phénomène que vous souhaitez éviter au maximum. Dans ce cas, il est conseillé de faire régler le chauffage d’appoint et l’installation du boiler solaire par le même fournisseur.

Produits

Les énergies renouvelables: système solaire et pompes à chaleurs

Remeha

Les énergies renouvelables: système solaire et pompes à chaleurs

Chauffe-eau thermodynamiques SHP

STIEBEL ELTRON

Chauffe-eau thermodynamiques SHP

INISOL: système solaire pour la production de votre eau chaude sanitaire

De Dietrich

INISOL: système solaire pour la production de votre eau chaude sanitaire