Bruxelles propose une réduction des subsides au photovoltaïque

Bien que la Région Bruxelles-Capitale reste loin derrière la Flandre et la Wallonie au niveau des panneaux photovoltaïques – la cause principale étant la prédominance des appartements, les copropriétés et les autres freins typiques des zones urbaines – la région a vu une forte augmentation dans l’installation ces dernières années : en 2018, le nombre de panneaux photovoltaïques a triplé par rapport à 2016. Cela est probablement dû au fait que la Région bruxelloise est la seule région octroyant encore des certificats verts (CV) aux particuliers, en vue d’atteindre ses objectifs climatiques. 

Les détenteurs de panneaux photovoltaïques sont garantis un retour sur investissement en sept ans grâce à un décret bruxellois. Cela signifie que les coûts pour l’installation de leurs panneaux seront remboursés par le prix de l’électricité économisée et par des certificats verts. Toutefois, ce système va bientôt changer. Brugel, le régulateur bruxellois de l’énergie, vient d’ouvrir une consultation publique sur sa proposition de réduire les subsides au photovoltaïque. 

Prix moins élevé des panneaux

Cette proposition de réduction des subsides vient du fait que le prix des panneaux photovoltaïques a été réduit et la technologie a progressé, ce qui a causé que le temps de retour est descendu sous la barre de sept ans. C’est pourquoi Brugel propose de réduire le taux d’octroi de certificats verts, pour ne pas commettre la même erreur que la Flandre et la Wallonie de sursubsidier la filière. 

Plus concrètement, Brugel propose une réduction de 20 % sur le nombre de certificats verts octroyés aux petits installations (moins de 6 KWc). Aujourd’hui, un CV a une valeur d’à peu près 90 euros, ce qui est bien plus élevé que le minimum garanti de 65 euros. Pour une installation moyenne de 5 KWc, le nombre de certificats passe de 13 à 10 par an, soit de 1.170 euros à 900 euros par an pendant 10 ans. 

Fin du comptoir qui tourne à l’envers

Une autre modification qui viendra en 2020 sera la fin du comptoir qui tourne à l’envers. Aujourd’hui, les ménages dont la production annuelle des panneaux photovoltaïques est équivalent à sa consommation annuelle d’électricité ne paient aucun frais de réseau. Pourtant, ils utilisent massivement le réseau pour prélever et injecter de l’électricité

À partir de 2020, avec cette modification, les Bruxellois paieront des frais de réseau sur l’électricité qu’ils prélèvent, mais pas sur leurs injections. Le but, c’est d’inciter les ménages à autoconsommer, c’est-à-dire consommer l’électricité au moment où leurs panneaux le produisent.

Produits

Daikin Altherma basse température - Solution de chauffage - nouv. construction

Daikin Airconditioning Belgium

Daikin Altherma basse température - Solution de chauffage - nouv. construction

Chaudières gaz à condensation pour un confort de chauffage et d'eau chaude

Viessmann Belgium SPRL

Chaudières gaz à condensation pour un confort de chauffage et d'eau chaude

Eau chaude gratuite grâce au  CHAUFFE EAU SOLAIRE

Lambrechts

Eau chaude gratuite grâce au CHAUFFE EAU SOLAIRE

Comment une pompe à chaleur fonctionne-t-elle?

Mitsubishi Electric Europe

Comment une pompe à chaleur fonctionne-t-elle?

INISOL: système solaire pour la production de votre eau chaude sanitaire

De Dietrich

INISOL: système solaire pour la production de votre eau chaude sanitaire

Logatherm WPL AR- une pompe à chaleur extrêmement fiable

Buderus

Logatherm WPL AR- une pompe à chaleur extrêmement fiable