Bientôt une forte diminution du soutien au photovoltaïque à Bruxelles

Brugel, le régulateur bruxellois, propose une réduction de 20% des certificats verts pour les petites installations et de 50% pour les plus grandes, rapporte L’Echo. Ce dossier va atterrir sur le bureau du nouveau ministre de l’Energie Alain Maron (Ecolo).

Dès septembre 2018, le régulateur avait recommandé une réduction du nombre de certificats octroyés aux nouvelles installations. La ministre bruxelloise de l’Energie de l’époque Céline Fremault (cdH) avait demandé une catégorisation plus fine pour les installations de plus de 5 kWc. Voilà pourquoi le régulateur vient avec cette nouvelle proposition, qui sera pour son successeur, Alain Maron.

Réduction du nombre de certificats verts

Brugel propose une réduction du nombre de certificats verts sur la base du kWh produit. Il s’agit d’une diminution de 20% pour les installations de moins de 6 kWc (typiquement celles des particuliers) à 50% pour les plus grandes installations de 250 kWc. Cette réduction est principalement liée au coût moins élevé des nouvelles installations, ainsi qu’au prix plus élevé de l’électricité.

Analyse 

Bien entendu, il ne s’agit que d’une proposition. Adeline Moerenhout, porte-parole de Brugel, explique : « nous avons organisé une consultation sur la proposition, et nous avons reçu 3 à 4 réactions de particuliers, ainsi que 3 à 4 réactions d’acteurs plus importants. Nous allons analyser ces remarques et faire de nouvelles simulations, et nous espérons publier une proposition définitive début septembre. Comme ça, un arrêté ministériel pourra être adopté pour le 1er octobre et entrer en application au 1er janvier 2020. »

Proposition définitive début septembre

Au cabinet du ministre Alain Maron, on attend la proposition définitive avant de se prononcer, mais tant que les nouvelles installations restent rentabilisées en 7 ans (ce qui est conforme à l’objectif que Bruxelles-Capitale s’est fixé de maintenir un temps de retour sur investissement de 7 ans) et qu’on ne touche pas au nombre de certificats verts octroyés aux installations existantes, on imagine que le nouveau ministre ne refusera pas la réduction.

Source : L'Echo

Produits

Eau chaude gratuite grâce au  CHAUFFE EAU SOLAIRE

Lambrechts

Eau chaude gratuite grâce au CHAUFFE EAU SOLAIRE