Le photovoltaïque est toujours un bon plan

Avec la fin annoncée des primes pour l’installation de panneaux photovoltaïques, nous sommes en droit de nous poser la question de la rentabilité du système. Est-il intéressant de rejoindre les 140.000 Wallons ayant posé des panneaux sur leur toit ? 

Est-il intéressant de rejoindre les 140.000 Wallons ayant posé des panneaux sur leur toit ?

Certains secteurs – et le photovoltaïque en fait partie – ont été longtemps soutenus par les primes gouvernementales. Celles-ci s’amenuisent de plus en plus. Pourtant, installer des panneaux photovoltaïques reste intéressant, et ce, pour diverses raisons.

Matériel moins cher

La raison expliquant d’une part la fin des primes et d’autre part que cela ne doit pas avoir de conséquences est que le prix des matériaux est en chute libre et permet maintenant au plus grand nombre de voir l’investissement sereinement. Une installation moyenne, en Wallonie, pour répondre aux besoins d’une famille, est de 5 kW-crête. Son prix oscillera ainsi entre 5.000 et 6.000 euros tout compris. Il y a dix ans, pour une même installation – quoi que sans doute moins performante – coûtant entre 35.000 et 42.000 euros. Dans le même temps, les installateurs se sont professionnalisés et ont permis de réduire les coûts.

Durée de vie plus longue

Dans le même temps, les panneaux s’améliorent. Alors qu’on affirmait généralement que les panneaux photovoltaïques avaient une durée de vie de 25 ans, on peut dire aujourd’hui que celle-ci est plus importante. Sachant que, sans prime, il faut compter une dizaine d’années pour récupérer son investissement, on peut table sur une vingtaine d’années de bénéfices nets puisqu’il ne sera plus nécessaire d’acheter son électricité.

Simplification administrative

Comme toutes les Régions, celle de Bruxelles-Capitale est tenue de respecter certaines normes énergétiques à l’horizon 2020. Pour y arriver, il est primordial de booster les installations de panneaux photovoltaïques. Problème : nombre d’immeubles sont en copropriété et les règles administratives lourdes sont un frein à de tels investissements. Bonne nouvelle : la Région allège les embarras purement administratifs afin de pousser le Bruxellois à se tourner vers ses copropriétaires afin de mettre les travaux en œuvre. Aujourd’hui, seul 1% de la production électrique à Bruxelles est liée au photovoltaïque. Il ne reste qu’à espérer que cette mesure fasse grimper ce chiffre.

La bulle wallonne

Cela n’empêche pas la Wallonie de connaître une bulle liée aux certificats verts. Ces derniers ennuient – pour ne pas dire autre chose – le gouvernement wallon dans son budget. Plusieurs solutions sont actuellement préconisées : arrêter dès 2019 les certificats verts et faire contribuer les Wallons à l’extinction de la bulle. Il pourrait en coûter 50 euros par facture wallonne pour atteindre l’objectif.

La nécessité de placer des panneaux photovoltaïques n’est plus à démontrer et prouve, une fois encore, que les prochains défis à relever seront de pouvoir stocker cette électricité de manière individuelle, mais aussi d’augmenter le rendement des panneaux afin de pouvoir couvrir plus de superficie avec de plus grands résultats.

Source : Sud Presse

Produits

Quel système de pompe à chaleur vous convient le mieux ?

Daikin Airconditioning Belgium

Quel système de pompe à chaleur vous convient le mieux ?

La pompe à chaleur air/eau : efficace, écologique et économique !

Brainbox®

La pompe à chaleur air/eau : efficace, écologique et économique !

Comment une pompe à chaleur fonctionne-t-elle?

Mitsubishi Electric Europe

Comment une pompe à chaleur fonctionne-t-elle?

Eau chaude gratuite grâce au  CHAUFFE EAU SOLAIRE

Lambrechts

Eau chaude gratuite grâce au CHAUFFE EAU SOLAIRE

Viessmann apporte sa lumière sur l'énergie solaire

Viessmann Belgium SPRL

Viessmann apporte sa lumière sur l'énergie solaire

Crédit énergie : prêt vert

BNP Paribas Fortis

Crédit énergie : prêt vert