Le niveau de la nappe phréatique reste bas : la citerne d’eau de pluie est une bonne alternative

Après la sécheresse de l’été dernier, le niveau de la nappe phréatique n’a toujours pas atteint son niveau habituel, nous révèlent les mesures les plus récentes réalisées par la VMM, Vlaamse Milieumaatschappij (Agence flamande pour l’Environnement). Dans le Limbourg et en Brabant flamand surtout, les niveaux sont très bas pour l’époque de l’année. Et pourtant de nombreux Belges veulent investir dans leur propre puits.

Rincer vos toilettes, arroser vos plantes, faire votre lessive, … avec l'eau de pluie.

Photo: Getty Images  

Selon Jan Lauwers de O Beton, fabricant de produits en béton préfabriqués, percer un puits n’est pas une bonne idée. “Pendant les périodes de sécheresse intense, l’alimentation en eau souterraine est parfois même coupée. La citerne d’eau de pluie semble donc une solution logique.” A l’instar de l’eau souterraine, vous pouvez aussi utiliser l’eau de votre propre citerne d’eau de pluie pour différentes applications. Rincer vos toilettes, arroser vos plantes, faire votre lessive, …

Obligatoire dans certains cas 

"À côté de la vraie citerne d’eau de pluie, elle ressemble plus à un jouet”, conclut Lauwers.

Photo: Getty Images  

Installer chez soi une citerne d'eau de pluie est devenu un geste citoyen élémentaire que les pouvoirs publics imposent (ou non) en ordre dispersé. La Région wallonne n’impose actuellement pas la récupération des eaux de pluie. Certaines communes exigent, en revanche, l’installation d’une citerne pour les nouvelles constructions. À Bruxelles, elle est obligatoire depuis 2006 dans pas mal de nouvelles constructions et rénovations et quasi toutes les communes octroient une prime pour autant que les normes imposées soient respectées.

Enfin, en Flandre, en cas de construction ou de rénovation d’une maison unifamiliale de plus de 40 m², l’installation d'une citerne d’eau de pluie de minimum 5.000 litres est obligatoire. Mais d’après Lauwers, de plus en plus de gens optent pour des plus gros volumes. “Les citernes d’eau de pluie de 10.000 à 15.000 litres sont les modèles les plus demandés. Les gens veulent pouvoir stocker un plus gros volume d’eau pour couvrir les plus longues périodes de sécheresse.”

Lauwers, quant à lui, a choisi un gros réservoir, puisque chez lui il a installé une citerne de 20.000 litres. “Ce genre de citerne est surtout utilisé dans les entreprises et dans l’industrie. Mais j’en suis très satisfait, car pendant l’été dernier qui a été particulièrement sec, elle n’a jamais été vide. Il faut évidemment rester logique et ne pas placer une citerne de 20.000 litres si votre habitation ne fait que 50 m².”

Et qu’est-ce que ça coûte ?

Le prix d’une citerne d’eau de pluie varie. “Il faut compter une moyenne de 1.000 à 5.000 €”, précise Lauwers. “Cela dépend naturellement du type de pompe que vous souhaitez : une installation de base simple ou un modèle automatique avec différents filtres.”

Tonne à eau de pluie

Il existe aussi la tonne à eau de pluie traditionnelle. “Celle-ci s’installe en principe près d'un abri de jardin et sert à l’arrosage de vos plantes. Mais à côté de la vraie citerne d’eau de pluie, elle ressemble plus à un jouet”, conclut Lauwers.

Lire aussi:

Produits

Sanibox: (r)accordez-vous avec votre salle d'eau!

Brainbox®

Sanibox: (r)accordez-vous avec votre salle d'eau!