livios logo

Choisir une chaudière ? Voici vos options

Le chauffage de votre maison peut se faire de différentes façons. Vous optez pour une chaudière ? Nous vous aiderons à faire le bon choix.

Réglementation

En 2015, le règlement européen sur l'écoconception est entré en vigueur. Il impose des exigences minimales aux appareils de chauffage afin de réduire la consommation d'énergie et les émissions de CO2 en Europe. La directive ne s'applique qu'aux nouveaux appareils de chauffage. Vous n'êtes donc pas obligé de remplacer votre installation existante.

Selon la directive, les chaudières doivent avoir un rendement énergétique d'au moins 86%, ce qui correspond à un label B. Dans la pratique, cela signifie que seules des chaudières à condensation et des appareils à basse température performants peuvent être installés. Dans la plupart des cas, une chaudière à haut rendement ne répond plus à ces exigences.

Selon la directive, les chaudières doivent avoir un rendement énergétique d'au moins 86%.

Photo De Dietrich
  

Les chaudières de nouvelle génération ont un rendement plus élevé, consomment moins d'énergie et sont moins polluantes.

Photo Remeha
  

Types de chaudières

Les chaudières de nouvelle génération ont un rendement plus élevé, consomment moins d'énergie et sont moins polluantes. Il existe différents types de chaudières. Si vous remplacez votre ancienne chaudière, une chaudière à condensation est recommandée. Mais il y a aussi d'autres options. Pensez à une chaudière combinée ou à une chaudière à biomasse.

1. Chaudière à condensation

Les chaudières à condensation atteignent un rendement sensiblement supérieur grâce à la récupération de la chaleur résiduelle contenue dans la vapeur d’eau des gaz de combustion qui s’évacuent normalement via la cheminée. En raison de leur haut rendement et de leur très faible taux de rejet, ces chaudières sont également très écologiques. Ce principe est de plus en plus utilisé sur les chaudières au gaz et au mazout.

La méthode la plus simple de garantir une bonne condensation consiste à utiliser un système d'émission de chaleur à basse température, soit au moyen d'un chauffage de sol, soit avec des ventilo-convecteurs, ou avec des radiateurs traditionnels surdimensionnés.

2. Chaudière combinée

Les modèles combinés servent tant au chauffage qu’à la production d’eau chaude via un échangeur à serpentin. De plus, il existe des chaudières murales équipées d’un boiler intégré. Le choix entre un système à serpentin ou un boiler intégré dépend du confort d’eau chaude sanitaire souhaité.

3. Chaudière à biomasse

Une chaudière a biomasse utilise le plus fréquent des pellets comme combustible. Ce sont des granulés de bois fabriqués à partir de déchets de bois. Les chaudières à biomasse peuvent parfaitement être raccordées à un circuit de chauffage central existant. La combustion est cependant différente de celle des chaudières au mazout ou au gaz. C’est comparable à un gros barbecue : celui-ci a besoin d’un certain temps pour monter en température. L’enclenchement et l’arrêt répétés du brûleur dans la chaudière traditionnelle sont mauvais pour la chaudière à biomasse.

Par conséquent, il est vivement recommandé d’associer une chaudière à biomasse à un réservoir tampon. D’autres sources de chaleur alternatives comme la pompe à chaleur ou les panneaux photovoltaïques peuvent également être raccordées à ce réservoir tampon. L’eau contenue dans le réservoir tampon est chauffée par la chaudière à biomasse ou d’autres sources d’énergie alternatives. La chaleur peut ainsi être stockée et utilisée à l’endroit voulu et au moment opportun. De cette manière, vous évitez l’enclenchement et l’arrêt répétés de la chaudière, ce qui garantit un rendement supérieur, une réduction des émissions et une plus longue durée de vie de la chaudière.

Il existe des chaudières de sol et des chaudières murales.

Photo Viessmann Belgium SPRL
  

Les chaudières murales sont plus légères et n’occupent pas d’espace au sol.

Photo Wolf
  

Chaudière de sol ou murale ?

Il existe des chaudières de sol et des chaudières murales. Les chaudières de sol sont plus lourdes et plus robustes, les chaudières murales sont plus légères et n’occupent pas d’espace au sol. Dans les deux types de chaudières, des modèles ont été développés dont l’aspect et les dimensions sont coordonnés aux appareils électroménagers.

Puissance

La puissance exacte nécessaire doit être calculée par l’architecte et l’installateur. Afin de concilier un chauffage économique avec un bon confort calorifique, vous pouvez opter pour des chaudières modulantes faisant varier leur puissance en fonction de la demande.

Emplacement

La chaufferie ou la pièce réservée à la chaudière (cave, garage, grenier) doit toujours être protégée du gel. La cave, tout comme le grenier, est devenue le lieu idéal pour placer une chaudière de chauffage central. S’il s’agit d’une chaudière au sol, vous devez quand même contrôler si elle n’est pas trop lourde pour être placée au grenier. Une chaudière au propane peut également être installée dans une cave, à condition de placer un système de détection.

  • Les chaudières d’une puissance allant jusqu’à 35 kW peuvent être installées dans une buanderie, mais pas dans une pièce de vie.
  • Les chaudières d’une puissance entre 35 et 70 kW doivent être installées dans une chaufferie prévues pour elles seules.
  • Pour les chaudières de plus de 70 kW, vous avez besoin d’un local de chaufferie séparé.

11 choses à savoir sur chauffage central

En collaboration avec

Découvrez tous les partenaires

https://www.livios.be/fr/info-construction/techniques/chauffage-et-refroidissement/chauffage-central/54401/choisir-une-chaudiere-voici-vos-options/