livios logo

Le chauffage dans le cadre d’une rénovation : quelle méthode de chauffage préférez-vous ?

Une ancienne chaudière consomme une quantité astronomique d’énergie. Une nouvelle chaudière est plus écologique et offre davantage de confort. On trouve sur le marché plusieurs alternatives qui permettent de réduire drastiquement vos frais de chauffage. Nous vous présentons les différentes possibilités.

Quelle source d’énergie ?

Le premier choix à opérer concerne la source d’énergie avec laquelle vous allez vous chauffer. Mazout, gaz naturel, propane, électricité ou pellets ? Ou une combinaison ? Nous vous aidons à faire ce choix.

Chaudière à condensation

Une chaudière de chauffage a une durée de vie d’environ 15 ans. Votre chaudière de chauffage doit être remplacée ? Vous pouvez remplacer celle-ci simplement par une nouvelle chaudière à condensation au mazout ou au gaz. Ce type de chaudière peut, contrairement aux chaudières basse température, générer davantage de chaleur, d’où une consommation inférieure de combustible et une économie sur votre facture de chauffage. Attention : pour une chaudière à condensation, vous avez besoin d’un conduit de cheminée adapté : un conduit double paroi qui répond à la norme NBN B 61-002.

Chaudière aux pellets ou biomasse

Une chaudière aux pellets ou à la biomasse est une autre alternative. La chaudière aux pellets permet de chauffer au moyen de pellets. La chaudière à la biomasse est comparable : dans ce cas, le combustible peut être des pellets, mais aussi des blocs ou des copeaux de bois. Une chaudière de CC à la biomasse ou aux pellets fonctionne de la même manière qu’une installation de chauffage standard, à la seule différence qu’on utilise des combustibles organiques. Vous raccordez facilement une chaudière aux pellets ou à la biomasse sur votre installation de chauffage existante. Ce système qui est écologique affiche un rendement élevé. Les inconvénients sont le coût d’investissement supérieur et le fait que vous ayez besoin d’un grand espace de stockage. En outre, vous investissez plus de temps pour le chargement de la chaudière en combustible. 

Votre chaudière de chauffage doit être remplacée ? Vous pouvez la remplacer simplement par une nouvelle chaudière à condensation.

Photo Viessmann Belgium SPRL
  

Une pompe à chaleur a besoin d’électricité et utilise la chaleur provenant de l’eau, du sol ou de l’air.

Photo Daikin Airconditioning Belgium
  

Pompe à chaleur

Une pompe à chaleur est également une alternative durable si vous combinez celle-ci avec des panneaux photovoltaïques. Vous avez besoin d’électricité pour alimenter le compresseur. Avec des panneaux photovoltaïques sur votre toit, vous produisez vous-même l’électricité pour votre pompe à chaleur. Pour le reste, une pompe à chaleur utilise la chaleur provenant de l’eau, du sol ou de l’air. Il en existe donc de différentes sortes :

  • Pompe à chaleur air-air : la solution la plus intéressante financièrement
  • Pompe à chaleur air-eau : celle-ci atteint un rendement supérieur
  • Pompe à chaleur géothermique (sol-eau) : la plus efficace, mais aussi la plus chère

Saviez-vous qu'il existe aussi des pompes à chaleurs au gaz ? Elles n'utilisent pas d'électricité, mais sont contrôlées par un brûleur à gaz. Une pompe à chaleur n’a de sens que si l’habitation est bien isolée. Combinez celle-ci à un système d’émission à basse température comme un chauffage de sol ou mural ou avec des radiateurs ou convecteurs surdimensionnés.

Installation hybride

Vous n’êtes pas encore décidé à passer totalement à la pompe à chaleur ? Ou votre habitation n’est pas (encore) assez isolée ? Vous pouvez opter pour une installation hybride : une chaudière à condensation associée à une pompe à chaleur air-eau. Les deux systèmes assurent conjointement le chauffage de votre habitation et la production d’eau chaude sanitaire : lorsque la pompe à chaleur ne peut pas puiser suffisamment de chaleur dans l’air extérieur, la chaudière prend le relais. Vous pouvez également chauffer à partir de la source d’énergie qui est la moins chère à ce moment-là. Lorsque le gaz est moins cher que l’électricité, votre chaudière à condensation prendra le relais.

Des habitations ou appartements peuvent être raccordés à un réseau de chaleur pour le chauffage et la production d’eau chaude.

Photo Eandis cvba
  

Vous pouvez associer plusieurs techniques. Comme une chaudière avec un boiler solaire.

Photo Remeha
  

Raccordement à un réseau de chaleur

Un réseau de chaleur est constitué d’un circuit enterré raccordé à une source de chaleur, comme une centrale thermique ou une grande usine produisant une quantité importante de chaleur résiduelle. Des habitations ou appartements peuvent y être raccordés pour le chauffage et la production d’eau chaude. Vous pourrez bientôt vous raccorder à un réseau de chaleur ? Vous profitez ainsi d’énergie durable et vous n’avez plus besoin d’une chaudière de chauffage classique.

Combinez

Vous pouvez associer plusieurs techniques. Comme une chaudière avec un boiler solaire ou une pompe à chaleur. Ou des panneaux photovoltaïques avec une pompe à chaleur. Votre budget n’est pas suffisant pour investir dans les deux techniques ? Vous pouvez commencer par installer par exemple des panneaux photovoltaïques et par la suite abandonner votre chaudière à condensation au profit d’une pompe à chaleur.

 

Votre budget disponible et vos exigences de confort interviendront pour une grande part dans votre choix. L’entretien et la facilité d'utilisation seront également déterminants. Ne vous focalisez pas uniquement sur le prix de l’installation, mais tenez compte aussi des coûts d’entretien et du prix de la source d’énergie en elle-même. 

11 choses à savoir sur chauffage central

En collaboration avec

Découvrez tous les partenaires

https://www.livios.be/fr/info-construction/techniques/chauffage-et-refroidissement/chauffage-central/54787/le-chauffage-dans-le-cadre-dune-renovation-quelle-methode-de-chauffage-preferez-vous/