livios logo

Dilemme : encore une chaudière ou déjà une pompe à chaleur ?

Le débat sur les énergies vertes bat son plein. Les combustibles fossiles ne sont pas disponibles éternellement, mais le chauffage ‘vert’ est souvent encore coûteux. Quelle méthode de chauffage choisir lors d’une construction ou d’une rénovation ? Nous avons posé la question à cinq experts.

« Tout d’abord, une attention à l’isolation »

Dirk Verbeeck de Kamp C, le réseau provincial anversois pour la construction et le logement durables : « Pour les nouveaux bâtiments et rénovations, il est important que votre maison soit bien isolée. Une pompe à chaleur dans une nouvelle construction est un choix logique. Dans ce cas, vous vous conformez immédiatement aux réglementations en cours sur les énergies renouvelables. Avec des panneaux photovoltaïques, vous compensez partiellement ou totalement l’énergie dont votre pompe à chaleur a besoin. Même sans panneau, il est possible d’obtenir un chauffage neutre en CO2 en achetant de l’électricité verte. »

« En améliorant l’isolation pendant une rénovation, la demande en chaleur diminue et il est préférable d’opter pour un système à basse température. Une pompe à chaleur est ici aussi possible » explique Dirk Verbeeck. « Si cet investissement est encore trop important, il est judicieux de chauffer à basse température avec, par exemple, un chauffage par le sol, car cette méthode de chauffage est également rentable pour les chaudières au gaz naturel. Si votre chaudière doit être remplacée, l’option d’une pompe à chaleur reste ouverte. »

Comment fonctionne une pompe à chaleur ? Lisez cet article.

« En améliorant l’isolation pendant une rénovation, la demande en chaleur diminue et il est préférable d’opter pour un système à basse température » explique Dirk Verbeeck.


  

« Si vous optez toujours pour un combustible fossile parce que votre budget ne vous permet pas autre chose, il est préférable d’opter pour une chaudière à condensation » dit Patrick O, CEO de Viessmann.

Photo Viessmann Belgium SPRL
  

« 95% optent encore pour une chaudière à condensation »

Patrick O, CEO de Viesmann, estime lui aussi que l’isolation est importante. « Chauffer sa maison est un dilemme pour beaucoup, mais tout commence par une bonne isolation. Vous minimisez ainsi la demande de chaleur. Si vous avez besoin de chauffage, il est préférable de choisir une solution durable comme l’énergie durable, une pompe à chaleur ou le bois. Le plus souvent, nous installons une pompe à chaleur dans les nouvelles constructions ou lors de lourdes rénovations. »

« Veillez à ce que votre pompe à chaleur ne soit pas surdimensionnée (capacité trop élevée par rapport à la demande de chaleur) » prévient Patrick O. « Cela coûte beaucoup d’argent et fonctionnera mal. Si vous optez toujours pour un combustible fossile parce que votre budget ne vous permet pas autre chose, il est préférable d’opter pour une chaudière à condensation. En fin de compte, 95% des gens choisissent cette option. Avec un thermostat intelligent, vous pouvez même réduire votre consommation. »

« Les questions concrètes sur les pompes à chaleur restent limitées »

Stefan Hallez, directeur du constructeur clé sur porte Blavier note que la demande réelle de pompes à chaleur est limitée dans les nouveaux projets de construction. « Beaucoup préfère encore les chaudières à condensation. Toutefois, le choix n’est pas toujours facile. D’une part, une pompe à chaleur est un choix écologique et vous êtes moins dépendant de l’énergie extérieure et des futures fluctuations de prix, certainement si vous la combinez avec des panneaux solaires. D’autre part, l’achat d’une pompe à chaleur est beaucoup plus cher et, étant donné le coût élevé de l’électricité à l’heure actuelle, son utilisation n’est pas vraiment avantageuse. »

« Une solution provisoire est d’opter pour un système de distribution de chaleur à basse température (chauffage au sol, radiateurs basse température ou ventilo-convecteurs) en combinaison avec une chaudière gaz à condensation classique. Le système sera très bien noté en termes de performance énergétique et de consommation d’énergie. Si vous remplacez par la suite la chaudière à condensation par une  pompe à chaleur, vous ne devez pas remplacer l’ensemble du système » conclut Stefan Hallez.

Stefan Hallez, directeur du constructeur clé sur porte Blavier note que la demande réelle de pompes à chaleur est limitée dans les nouveaux projets de construction.

Photo Maisons Blavier
  

« Nous recommandons les énergies renouvelables parce que les combustibles fossiles ne sont pas une solution à long terme » explique Marleen De Roye de Dialoog.


  

Gert Broekx de Dubolimburg soutient largement les énergies renouvelables. « Une maison neuve, bien isolée, possède une faible demande d’énergie, ce qui rend la pompe à chaleur appropriée. »

Photo Dubolimburg
  

« Les combustibles fossiles ne sont pas une solution à long terme »

« Nous recommandons les énergies renouvelables parce que les combustibles fossiles ne sont pas une solution à long terme » explique Marleen De Roye de Dialoog, centre consultatif pour la construction durable et les modes de vie conscients. « Si vous souhaitez installer ou remplacer un chauffage central, nous vous recommandons d’installer un système à très basse température (chauffage par le sol, chauffage mural et ventilo-convecteurs). C’est nécessaire pour un fonctionnement efficace de la pompe à chaleur, mais également utile si vous vous connectez à un réseau de chauffage par la suite. Vous remplacez une chaudière sans changer le système de distribution ? Nous vous recommandons de remplacer une dernière fois la chaudière par un modèle à combustible fossile pour passer à l’énergie verte d’ici 15 ans, une fois qu’elle est usée. »

« On est parfois obligé de rester au gaz pour investir l’énergie verte plus tard »

Gert Broekx de Dubolimburg soutient largement les énergies renouvelables. « Une maison neuve, bien isolée, possède une faible demande d’énergie, ce qui rend la pompe à chaleur appropriée. Grâce à son rendement élevé, vous aurez une faible consommation. Une pompe à chaleur fonctionne à l’électricité. Il est donc préférable d’également installer des panneaux photovoltaïques. Il est important d’éviter les installations surdimensionnées. C’est pourquoi nous vous recommandons de faire effectuer un calcul des pertes de chaleur, en plus du profil d’utilisateur de votre eau chaude sanitaire. De cette façon, vous pouvez déterminer la capacité de l’installation. »

« La question est plus difficile lorsqu’il s’agit de rénovation » dit Gert Broekx. « Parce que nous souhaitons exclure complètement les énergies fossiles à long terme, nous vous recommandons de bien isoler votre maison, de la rendre hermétique et d’intégrer un système de ventilation contrôlée. Cela réduit vos besoins en énergie et vous permet de chauffer à très basse température. Dès lors, il sera intéressant de fournir une pompe à chaleur au lieu d’une chaudière gaz ou mazout. Parfois, pour des raisons budgétaires, vous devez d’abord remplacer votre chaudière mazout par une chaudière à condensation gaz pour (pouvoir) passer plus tard à l’énergie verte. »

11 choses à savoir sur chauffage central


https://www.livios.be/fr/info-construction/techniques/chauffage-et-refroidissement/chauffage-central/dilemme-encore-une-chaudiere-ou-deja-une-pompe-a-chaleur/