livios logo

Tirez le meilleur parti de votre pompe à chaleur

Vous vous chauffez avec une pompe à chaleur ? L'expert Jens Dewaele vous donne quelques conseils pour profiter d'un rendement maximal.

jens dewaele

"Vous pouvez avoir la meilleure pompe à chaleur, si vous ne la raccordez pas à un système de chauffage adapté, vous aurez un mauvais rendement", déclare Jens Dewaele de chez Stiebel Eltron.

Photo STIEBEL ELTRON
  

DSC02515.JPG

"Vous pouvez par exemple combiner une pompe à chaleur avec un chauffage de sol ou des radiateurs ou convecteurs surdimensionnés."

Photo Easykit
  

2

"Je conseille toujours de maintenir constante la température souhaitée, même pendant la nuit et quand vous partez en vacances."

Photo Remeha
  

chauffe-eau

Plus la température de votre eau chaude sanitaire est élevée, plus votre pompe à chaleur est sollicitée et plus faible est le rendement.

Photo STIEBEL ELTRON
  

chaleur

Contrairement aux chaudières au mazout ou au gaz, vous n'êtes en principe pas tenu de faire contrôler votre pompe à chaleur tous les ans ou tous les deux ans. Un contrôle régulier est pourtant recommandé.

Photo STIEBEL ELTRON
  

Les conseils suivants vont vous aider à améliorer le rendement de votre pompe à chaleur, mais dès l'achat, vous faites aussi des choix décisifs. Regardez l'étiquette énergie : les pompes à chaleur avec une étiquette A++ sont les plus efficaces.

Jens Dewaele nuance : “L'étiquette énergie mentionne l'efficacité énergétique tant pour la puissance W35 (température de départ pour le chauffage à basse température) que pour la puissance W55 (température de départ pour la production d'eau chaude sanitaire ou le chauffage à haute température). Très peu de pompes à chaleur atteignent la catégorie A++ en W55.”

1. Chauffez à basse température

“Vous pouvez avoir la meilleure pompe à chaleur, si vous ne la raccordez pas à un système de chauffage adapté, vous aurez un mauvais rendement”, déclare Jens Dewaele. C'est pourquoi il recommande de limiter la température de départ de l'eau de chauffage à un maximum de 40 degrés.

“Vous pouvez le faire avec un chauffage de sol ou des radiateurs ou convecteurs surdimensionnés. Une autre option, moins répandue dans les habitations, est l'activation du noyau de béton. Dans ce cas, les conduites de CC sont intégrées dans les hourdis pour pouvoir chauffer à des températures encore inférieures.”

2. Maintenez une température constante dans la maison

“Plus la température ambiante est constante, plus le rendement est élevé. Imaginez que vous éteignez le chauffage, par exemple la nuit, la différence de température entre l'intérieur et l'extérieur le matin est telle que le système adapte automatiquement la ligne de chauffage. Ce qui élève la température de départ et réduit l'efficacité de votre pompe à chaleur.”

“Aussi, je conseille toujours de maintenir constante la température souhaitée, même pendant la nuit et quand vous partez en vacances. Vous devez réduire la température souhaitée de maximum un seul degré.”

3. Limitez le chauffage d'appoint

Votre pompe à chaleur est pourvue d'une résistance électrique en cas d'appoint lorsqu'il fait extrêmement froid. “Plus vous sollicitez l'appoint, plus le rendement diminue.”, souligne Jens.

“Votre installateur doit par conséquent calculer de manière très précise la puissance de votre pompe à chaleur. En construction neuve, il suffit de se référer au formulaire de déclaration de départ de votre déclaration PEB. En rénovation, la consommation de gaz ou d'électricité des années précédentes servira d'indication.”

Attention : les pompes à chaleur sol-eau ne sont pas dimensionnées de la même manière que les pompes à chaleur air-eau. “La température du sol est relativement stable tout au long de l'année, tandis qu'une pompe à chaleur air-eau doit aussi fonctionner correctement lorsque les températures extérieures sont très basses”, déclare Jens Dewaele. 

4. Limitez la température de l'eau chaude

Plus la température de votre eau chaude sanitaire est élevée, plus votre pompe à chaleur est sollicitée et plus faible est le rendement. “Pour un boiler électrique ou au gaz classique, des températures d'eau de 60 ou 70 degrés sont fréquentes. Dans une pompe à chaleur, vous devez idéalement limiter la température à 45 - 50 degrés.”

“Attention : pour profiter du confort maximal du bain ou de la douche, avec une pompe à chaleur, le réservoir de votre boiler doit être au moins une fois et demie plus grand que dans une installation classique.”

5. Evitez le refroidissement actif

Avec une pompe à chaleur sol-eau, vous pouvez refroidir de manière passive et très éco-énergétique en été : la pompe à chaleur transmet le froid du sol à l'eau contenue dans les conduites de CC.

Une pompe à chaleur air-eau permet seulement de refroidir activement : au lieu de puiser l'*énergie thermique dans l'air extérieur, le système puise *cette énergie via le chauffage de sol ou les ventilo-convecteurs. Cela peut être pratique, mais d'après Dewaele, vous devez réduire au strict minimum le refroidissement actif.

Quelques conseils pour éviter la surchauffe :

  • Protection solaire : avec des screens, des volets, un débord de toiture …
  • Ventilation nocturne : en ouvrant une fenêtre en haut et en bas.
  • Free cooling : permet un mélange de l'air intérieur et de l'air extérieur via votre système de ventilation. C'est possible si l'écart de température entre l'intérieur et l'extérieur est de 4 degrés.

6. Faites vérifier votre installation

Contrairement aux chaudières au mazout ou au gaz, vous n'êtes en principe pas tenu de faire contrôler votre pompe à chaleur tous les ans ou tous les deux ans. Un contrôle régulier est pourtant recommandé, affirme Jens Dewaele. “L'installateur nettoie entre autres le condenseur (qui puise la chaleur dans l'air extérieur, NDLR) et vérifie que l'évacuation des condensats fonctionne bien. Le prix de cet entretien est en général compensé par un fonctionnement efficace.”

Dans les pompes à chaleur sol-eau, l'entretien régulier est moins important car elles ne sont pas équipées d'une unité extérieure.

Qui ?

Jens Dewaele est productmanager chez Stiebel Eltron et spécialiste dans le domaine des pompes à chaleur.

En savoir plus ? Rendez-vous dans notre rubrique Pompes à chaleur.

13 choses à savoir sur chauffage central

En collaboration avec

Découvrez tous les partenaires

Ce site web est sécurisé par reCAPTCHA et le politique de confidentialité et conditions générales d’utilisation de Google s’appliquent.

track

http://www.livios.be/fr/info-construction/techniques/chauffage-et-refroidissement/chauffage-central/tirez-le-meilleur-parti-de-votre-pompe-a-chaleur/