livios logo

Passer l’hiver bien au chaud : quel foyer d'appoint pour votre maison ?

Un poêle dans une maison sert rarement de source de chaleur principale. Actuellement, il existe des méthodes de chauffage plus efficaces comme des chauffe-eaux, chaudières et systèmes de chauffage de sol ou muraux. Cependant, les poêles et foyers ont toujours cet atout d’être utiles en tant que système d’appoint ou simplement pour créer une ambiance. Mais quel type de poêle ou de foyer est le mieux ?

1. Poêles et foyers au bois

Compte tenu de son faible rendement, le feu ouvert archétypal est tombé en désuétude. Néanmoins, les appareils au bois - produisant l’agréable chaleur de rayonnement, l’odeur et le crépitement typique du bois qui brûle – sont particulièrement populaires. Car pour beaucoup, l’ambiance prime.

Chaleur

Un poêle chauffe aussi bien l’air que la pièce proprement dite. Une simple règle d’or : plus la chambre de combustion du poêle est grande, plus il émet de la chaleur. Les extrêmes oscillent entre à peu près 5 et 22 kW. En raison de leur émission calorifique élevée, les appareils au bois sont surtout adaptés aux anciennes et grandes maisons. Dans une nouvelle construction bien isolée, ils produisent très vite une chaleur excessive.

Écologie

Les anciens appareils n’affichent pas de bons résultats en termes d’émissions de particules fines. Les nouveaux modèles doivent non seulement être conformes aux normes d’émissions européennes les plus sévères, mais atteignent aussi des rendements élevés et portent souvent une étiquette énergie A ou A+. Du moins en théorie : car c’est encore vous qui fixez la quantité de bois que vous brûlez et les émissions qui en résultent.

Les appareils au bois - produisant l’agréable chaleur de rayonnement, l’odeur et le crépitement typique du bois qui brûle – sont particulièrement populaires.


© Hoxter Benelux  

En raison de leur émission calorifique élevée, les appareils au bois sont surtout adaptés aux anciennes et grandes maisons. Dans une nouvelle construction bien isolée, ils produisent très vite une chaleur excessive.


© Dovre  

Utilisation

Vous voulez vous chauffer au bois ? Cela suppose toute une organisation. Vous devez disposer d’un stock de bois suffisant, charger le poêle et l’allumer, retirer les cendres … Il ne permet pas de préchauffage ni de réglage de la température. Un sacré boulot ou au contraire, c’est précisément ce qui en fait le charme ?

En pratique

La principale condition pour pouvoir installer un poêle ou un foyer au bois ? Une bonne évacuation des fumées qui traverse le toit et qui doit être entretenue tous les deux ans. Un lieu de stockage de votre bois au sec n’est pas un luxe.

Poêle ou foyer ?
Quel que soit le combustible, vous avez en principe le choix entre un foyer ou un poêle. Avant, le choix du poêle était dicté par son abondante chaleur de rayonnement – en guise donc de système de chauffage principal - tandis qu’aujourd’hui, il est davantage un élément d’ambiance. Mais actuellement, le rendement d’un foyer est comparable à celui d’un poêle et la puissance du premier est souvent supérieure. En gros, les poêles sont souvent des appareils - souvent en fonte - à poser et les foyers plutôt des modèles à encastrer.

2. Poêles au gaz

Les poêles et foyers au gaz sont les plus populaires, et ce, depuis un certain temps. Ils associent le charme de la flamme à la facilité d’utilisation et aux faibles puissances.

Chaleur

Les appareils au gaz existent dans de très nombreuses puissances. Le fait que vous puissiez régler vous-même l’émission de chaleur constitue un gros avantage. Un modèle encastré produit entre 5 et 12 kW de chaleur, tandis qu’un petit émet 1 à 6 kW. Avec les habitations basse énergie modernes, l’accent est mis de plus en plus sur la combinaison d’une flamme intense et d’une émission calorifique inférieure.

Écologie

Le gaz reste un combustible fossile, mais qui produit très très peu de particules fines. De plus, grâce aux faibles puissances et aux rendements élevés de l’ordre de 85 à 95%, leur consommation ne cesse de diminuer. Les étiquettes énergie A et B sont la norme.

Les poêles et foyers au gaz sont les plus populaires, et ce, depuis un certain temps. Ils associent le charme de la flamme à la facilité d’utilisation et aux faibles puissances.


© Faber  

Le gros atout des poêles et foyers au gaz est leur facilité d’utilisation.


© Stûv  

Utilisation

Le gros atout des poêles et foyers au gaz est leur facilité d’utilisation. Il suffit de presser sur un bouton pour enclencher ou éteindre le feu et régler la température. Et aujourd’hui, vous pouvez même le faire au moyen de votre smartphone. Enclencher rapidement n’est donc pas un souci.

En pratique

Comme pour les foyers au bois, un bon conduit d’évacuation est essentiel, même si dans ce cas, il peut aussi traverser un mur. Un raccordement au réseau gaz est le plus pratique, même si la plupart des appareils fonctionnent aussi au propane. Outre le contrôle à effectuer tous les deux ans, un poêle au gaz demande vraiment très peu d’entretien.

Système ouvert vs fermé
Parmi les poêles et foyers, les systèmes ouverts se distinguent des systèmes fermés. Les systèmes ouverts puisent dans la pièce l’oxygène nécessaire à la combustion, tandis que les modèles fermés aspirent directement l’air à l’extérieur au moyen d’un conduit vers l’intérieur. Dans les anciennes maisons, les systèmes ouverts restent encore une bonne option. Mais dans les habitations modernes étanches à l’air équipées d’un système de ventilation, les appareils fermés sont non seulement plus sûrs, mais aussi plus efficaces.

3. Poêles et foyers aux pellets

Outre le bois et le gaz, les pellets ont aussi de plus en plus la cote. Bien qu’à l’origine, les poêles aux pellets servaient uniquement de chauffage d’appoint, ils trônent désormais dans de nombreux séjours grâce à leur splendide design et un jeu de flammes beaucoup plus beau.

Chaleur

Les poêles aux pellets ont davantage de points communs avec les chaudières de chauffage central que d’autres poêles au bois. Ils s’allument de manière automatique et leur température peut être réglée à l’aide d’une appli, d’un thermostat ou d’une commande à distance. De plus, le rendement des récents modèles est facilement 85% supérieur à celui des meilleurs foyers au bois. La puissance de votre poêle aux pellets doit être adaptée à votre habitation, à son utilisation (comme chauffage principal ou d’appoint) et au confort souhaité.

Écologie

Étant donné que les pellets sont surtout constitués de déchets de bois, ils forment un combustible écologique. Toutefois, l’inverse est vrai pour les fumées provoquées par leur combustion. Celles-ci contiennent plus de CO et autres substances nocives que les chaudières au gaz ou au mazout. Néanmoins, suite à l’adaptation des normes européennes, les émissions des appareils aux pellets modernes ont entre-temps été abaissées. Ils atteignent un rendement de minimum 85% et portent une étiquette énergie allant de A à A+++.

Bien qu’à l’origine, les poêles aux pellets servaient uniquement de chauffage d’appoint, ils trônent désormais dans de nombreux séjours grâce à leur splendide design et un jeu de flammes beaucoup plus beau.


© Austroflamm by Fero  

En gros, les poêles sont souvent des appareils - souvent en fonte - à poser et les foyers plutôt des modèles à encastrer.


© Austroflamm by Fero  

Utilisation

Les atouts des poêles aux pellets sont similaires à ceux des appareils au gaz : alimentation automatique de combustible, réglage précis et peu de déchets. De plus, un poêle ou un foyer aux pellets peut généralement être commandé à distance. Veillez cependant à stocker vos pellets dans un endroit sec.

En pratique

Pour l’aspiration des poêles aux pellets, une traversée d’air dans le mur suffit. Attention cependant aux résidus de suie qui risquent de salir la façade. Sachez aussi que le réservoir doit être rempli manuellement. Un nettoyage régulier et un entretien annuel sont recommandés.

4. Foyers électriques et au bio-éthanol

Vous cherchez une alternative abordable pour un résultat valable ? Un foyer électrique ou au bio-éthanol est la solution. Ces modèles sont parfaits si vous n’avez pas besoin de chauffage d’appoint ou si vous n’avez pas la possibilité d’installer un conduit de fumées.

Chaleur

Dans ces appareils, la chaleur n’est pas la priorité. Les foyers au bio-éthanol produisent à peine 1 à 2 kW, tandis que les foyers électriques ne produisent même pas de chaleur. Ils ont donc pour fonction de contribuer à l’ambiance. L’avantage du foyer au bio-éthanol c’est qu’il présente une flamme, tandis que dans les foyers électriques, le jeu de flamme n’est brille pas par son réalisme. Entre-temps, les appareils les plus luxueux offrent une expérience complète avec flammèches et crépitement de blocs de bois.

Écologie

Les foyers électriques modernes sans chauffage d’appoint possèdent une étiquette énergie A+++, ne produisent aucune émission et consomment très peu d’énergie. Le bio-éthanol, de son côté, est un combustible d’origine organique dont les émissions se composent essentiellement de vapeur d’eau et de CO2 (en petite quantité). Les foyers au bio-éthanol sont souvent ouverts, il faut donc ventiler ou aérer régulièrement.

Vous cherchez une alternative abordable pour un résultat valable ? Un foyer électrique ou au bio-éthanol est la solution.


© iFire  

Ces modèles sont parfaits si vous n’avez pas besoin de chauffage d’appoint ou si vous n’avez pas la possibilité d’installer un conduit de fumées.


© Faber  

Utilisation

Comme éléments d’ambiance, les foyers électriques sont très faciles à utiliser. Les modèles au bio-éthanol peuvent être à allumage manuel ou automatique et permettent dans une certaine limite de régler la hauteur de la flamme et la production de chaleur.

En pratique

Le principal avantage des foyers électriques et au bio-éthanol ? Ils ne nécessitent pas d’évacuation pour les fumées. De ce fait, ils peuvent être installés pratiquement partout, même dans des appartements.

9 choses à savoir sur techniques de chauffage

En collaboration avec

Découvrez tous les partenaires

Ce site web est sécurisé par reCAPTCHA et le politique de confidentialité et conditions générales d’utilisation de Google s’appliquent.

track

http://www.livios.be/fr/info-construction/techniques/chauffage-et-refroidissement/techniques-de-chauffage/64231/passer-lhiver-bien-au-chaud-quel-foyer-dappoint-pour-votre-maison/