livios logo

Chauffage au sol : où le poser… ou pas ?

Les dés sont jetés. Vous avez opté pour le chauffage au sol. Mais en avez-vous besoin dans toutes les pièces de votre maison ? Roel Van den Eynde d’Easykit et Luc Brants de Radson effectuent une promenade virtuelle chez vous. Mais il faut déjà réaliser ce qui suit : la maison moderne d’aujourd’hui n’a rien de comparable avec celle de vos (grands-) parents. D’autant plus si l’on évoque la chaleur et le confort. 

En bas, presque partout

« Nous recommandons un chauffage au sol pour pratiquement tout le rez-de-chaussée » commence Roel Van den Eynde. « En tout cas dans des pièces de vie comme le salon et la cuisine, mais aussi dans le hall ou dans les toilettes. Vous n’avez ainsi pas les pieds refroidis lorsque vous sortez de votre fauteuil pour vous rendre aux toilettes. Quelques mètres supplémentaires qui ne se ressentiront pas dans le coût d’un chauffage au sol. Ce ne sont que quelques tuyaux supplémentaires. Les pièces dans lesquelles vous n’avez pas besoin de chauffage au sol ? Les espaces de stockages froids et, pourquoi pas, le garage. »

« Prenez en compte le collecteur de votre chauffage au sol, là où arrivent les tuyaux et d’où ils repartent. Un espace où une certaine chaleur est fournie » prévient Luc Brants de chez Radson. « Si vous envisagiez de le placer dans une pièce froide, il est préférable de réfléchir à une alternative, comme le garage ou une autre zone de stockage. »

Attention à la cuisine. Il n’y a pas besoin de chauffage sous les meubles fixes comme votre îlot de cuisine et vos plans de travail. « Dessinez un plan de votre cuisine à l’avance, de préférence lorsque l’installateur effectue sa première visite de chantier. Et si vous envisagez des changements, notamment pour des questions de budget, communiquez-les à temps. » 

SilestoneSilestoneCuisineEuropea-EternalMarquina

« Dessinez un plan de votre cuisine à l’avance, de préférence lorsque l’installateur effectue sa première visite de chantier. »

Photo Silestone, plans de travail en composite de quartz
  

chauffage electrique

« La plupart des salles de bain – d’autant plus en cas de rénovation ou dans les vieilles maisons – ne permettent pas d’obtenir suffisamment de chaleur avec un chauffage au sol. »

Photo Vasco
  

Qu’en est-il des chambres ? 

« Pour de nombreuses personnes, les radiateurs sont la solution par défaut pour les chambres. L’avantage est qu’un bouton suffit à contrôler le chauffage. Mais le surcoût lié à une unité offrant du chauffage basse température (chauffage au sol) et à haute température (radiateurs) en combinaison peut rapidement s’élever entre 1.000 et 1.500 EUR » explique Roel Van den Eynde. « Votre consommation énergétique sera également plus élevée. »

« Couper le chauffage est le message. Certainement dans une maison moderne et bien isolée. Vous n’avez pas besoin de chauffage au sol dans la chambre. » Luc Brants est d’accord, mais va encore plus loin. « Ce n’est pas seulement néfaste à votre sommeil – votre chambre ne se refroidissant pas assez vite durant la nuit – mais cela revête un caractère irresponsable en termes énergétiques. Toutefois, vous aurez l’impression de perdre en confort avec l’âge. Dans une maison moins bien isolée, vous pouvez peut-être prévoir un chauffage au sol, mais avec une distance plus élevée entre les tuyaux. Vous obtiendrez ainsi une température confortable pour dormir, située aux environs de 16-17°C. »

Et quid de l’étudiant qui occupe sa chambre pour étudier durant les mois d’hiver ? « Il a froid ? Un radiateur ou un chauffage d’appoint électrique peut faire des merveilles dans un court laps de temps. Aujourd’hui, vous pouvez faire appel à des appareils écologiques qui consomment beaucoup moins d’énergie. Gardez toujours les conséquences sur le niveau E à l’esprit. »

Roel Van den Eynde ajoute un conseil pratique : « Si vous n’utilisez votre grenier que pour du stockage, il est conseillé d’isoler le sol entre ledit grenier et le plafond de la chambre. La chaleur du rez passera par vos chambres pour s’enfuir vers le grenier. Avec cette isolation, vous conserverez plus de chaleur dans les chambres. » 

La salle de bains… oui, mais… 

Le chauffage au sol est un must absolu dans la salle de bains. Toutefois, Luc Brants entend nuancer. « Même si vous ressentez un confort supplémentaire, la plupart des salles de bains – d’autant plus en cas de rénovation ou dans les vieilles maisons – ne permettent pas d’obtenir suffisamment de chaleur avec un chauffage au sol. Un radiateur ou un sèche-serviettes électriques vous apporteront les degrés supplémentaires et nécessaires. »

Un sèche-serviettes ne risque-t-il pas d’impacter le niveau E ? « Les chauffages électriques sont de toute façon néfastes. Vous ne choisissez l’électrique que pour chauffer votre salle de bain ? Faites enregistrer cette pièce comme une pièce distincte dans votre rapport PEB. Votre niveau E n’augmentera ainsi que d’un point au lieu de cinq. »

« Une autre option est d’installer un chauffage au mur. Ce système est rapide et n’entraîne pas de pertes de chaleur. » Roel Van den Eynde nuance : « Je vois plus cela comme un élément de bien-être, par exemple dans une douche à l’italienne. Si vous n’avez pas la possibilité d’installer un chauffage au sol, le chauffage au mur n’apporte pas assez de chaleur pour créer un confort optimal. Faites également attention au fait qu’une installation trop avant le mur bloque aussi une partie de la chaleur. Et si vous souhaitez installer quelque chose sur le mur, vous risquez d’endommager les tuyaux se trouvant dans celui-ci. »

DSC02518.JPG

Nombre de personnes optent pour inclure le hall de nuit. « C’est notre recommandation. D’autant plus si le hall de nuit est en mezzanine. »

Photo Easykit
  

Eurofloor isolation du sol avec chauffage au sol - recticel Insulation_1

Soyez prudents en cas de ‘grosses’ rénovations. Vous êtes souvent confronté à une hauteur limite pour votre plancher.

Photo Recticel Insulation
  

ArgentAlu29A5937

Les portes en verre possèdent des charnières installées dans le sol. Un escalier ouvert aussi.

Photo ARLU
  

Le hall de nuit ?

Nombre de personnes optent pour inclure le hall de nuit. « C’est notre recommandation. D’autant plus si le hall de nuit est en mezzanine. Sinon, vous pouvez créer une zone froide attirant la chaleur d’en bas vers le haut. Cela aura alors un impact sur vos pièces de vie » prévient Luc Brants. « Si vous installez un système de ventilation D avec récupérations de chaleur, vous pouvez aussi installer une extraction dans la mezzanine afin de bloquer le froid. »

Roel Van den Eynde voit également des avantages à ce système. « Votre système de ventilation aspire l’air chaud de votre salle de bain, de votre cuisine, etc. Il le rediffuse dans les chambres. Les grilles dans les portes intérieures créent une circulation d’air et votre hall de nuit s’apparente à un espace fermé. En outre, votre chape, qui chauffe, s’apparente de toute façon à un grand radiateur et fournit de la chaleur dans les chambres. » 

Attention aux reconstructions

Soyez prudents en cas de ‘grosses’ rénovations. Vous êtes souvent confronté à une hauteur limite pour votre plancher. De nombreuses maisons anciennes sont construites sur du sable de sorte que vous devez effectuer de lourds travaux d’excavation pour apporter la structure nécessaire : dalle, câbles électriques, isolation, chauffage par le sol et chape. « Mais très souvent, cela n’est pas possible et vous avez des soucis avec votre plancher d’origine » prévient Luc Brants.

Une isolation du sol adéquate est cruciale, en particulier pour les rénovations. « Si vous ne pouvez isoler vos sols, optez de préférence pour des radiateurs. Faute de quoi vous perdrez les avantages du chauffage au sol » explique clairement Roel Van den Eynde. Mais, selon Luc Brants, il existe des alternatives. « Par exemple en posant directement le chauffage au sol sur les voûtes en béton. Si votre maison possède des caves sur toute sa superficie, vous pouvez isoler le plafond de celles-ci. Vous risquez bien évidemment vous trouver en présence de ponts thermiques, vous imposant de réduire ceux-ci. » 

Quelques conseils supplémentaires

Nous vous avons déjà évoqué les points les plus importants. Ci-dessous, vous trouverez quelques conseils dont vous devriez tenir compte au moment d’installer un chauffage au sol : 

  • Dressings et bureaux méritent aussi un chauffage au sol. 
  • Votre choix de type de sol est important. Sur base de celui-ci, votre spécialiste en chauffage pourra déterminer le rendement exact de votre chauffage au sol et où devront se trouver les joints de dilatation. Certains types de sols sont plus ou moins efficaces en termes de conservation de la chaleur. 
  • Les portes en verre possèdent des charnières installées dans le sol. Un escalier ouvert aussi. Il est important d’indiquer leur présence à votre installateur au moment du projet. Sous un escalier fermé, aucun chauffage au sol n’est installé par défaut. 
  • « Vous combinez radiateurs et chauffage au sol ? Gaz naturel et mazout sont alors les seules sources de chaleur intéressantes » stipule Roel Van den Eynde. « Une pompe à chaleur offre un rendement trop bas pour des radiateurs. Le chauffage au sol est, dans ce cadre, une solution optimale. Demandez à un spécialiste de dimensionner la pompe idéale. Le calcul se fera sur base de la distance entre les tuyaux. C’est particulièrement positif en termes d’efficacité et de durabilité. » 
  • Vous souhaitez poser votre chauffage au sol vous-même ? « Faites effectuer un test de pression, certainement pour la chape » insiste Roel Van den Eynde. « Vous éviterez ainsi l’apparition de fuites dans l’avenir. En principe, il ne faut qu’un week-end, à deux, pour poser un chauffage au sol. Des entreprises comme Easykit peuvent vous fournir un kit s’installation ainsi qu’un plan de montage sur mesure. »

9 choses à savoir sur techniques de chauffage

En collaboration avec

Découvrez tous les partenaires

Ce site web est sécurisé par reCAPTCHA et le politique de confidentialité et conditions générales d’utilisation de Google s’appliquent.

track

http://www.livios.be/fr/info-construction/techniques/chauffage-et-refroidissement/techniques-de-chauffage/chauffage-au-sol-ou-le-poser-ou-pas/